FAÏSSAL BERKANI /  RÉDACTEUR QI BASKET

Le 17 Janvier 2017, Carmelo Anthony, la superstar des New York Knicks, a rencontré son président Phil Jackson. La question d’un transfert de Melo était à l’ordre du jour. Souhaite-t-il abandonner sa clause de transfert et quitter les Knicks ? La réponse est clairement non. En effet, le New York Daily News nous rapporte que Carmelo Anthony veut rester fidèle à New York.

« Je veux jouer et vivre à New York, et je veux gagner ici » aurait-il déclaré à Phil Jackson.

Anthony garde donc sa clause de non-transférabilité, ce qui montre son attachement à sa ville et aux Knicks. Cependant, cela ne doit pas plaire à Phil Jackson, qui aurait surement préféré que Melo lui annonce une volonté de départ, pour effectuer un trade alléchant et profiter de la côte encore intéressante de Carmelo. Cependant, est-ce vraiment le bon choix pour Carmelo Anthony de rester aux Knicks ? Voici les raisons pour lesquelles Melo est dans l’erreur et devrait quitter la Big Apple dès cette saison.

Il ne gagnera aucun titre avec les Knicks

La raison évidente pour laquelle Melo devrait quitter les Knicks, c’est qu’il ne gagnera surement aucun titre avec New York. En effet, à moins d’un énorme recrutement lors des prochaines Free Agency, les Knicks auront énormément de mal à gagner un titre dans les cinq années à venir. Malgré l’arrivée de Derrick Rose, Joakim Noah, Courtney Lee ou encore Brandon Jennings cet été, les Knicks sont extrêmement décevants cette saison. Entre irrégularité et blessures, leur bilan est médiocre, tournant autour de 43% de victoires, ce qui les placent à une piètre onzième place dans la Conférence Est. On les voit mal accrocher les playoffs cette saison.

Rien de mieux que le second tour des playoffs pour les Knicks

En parlant de playoffs, depuis l’arrivée de Carmelo Anthony, les New York Knicks ont bien du mal à accrocher la phase post-saison. Depuis la saison 2010-2011, les Knicks comptent trois participations sur six. En 2011, les Knicks tombent sur les Celtics de Paul Pierce et se font vilainement Sweeper.

Boston Celtics v New York Knicks - Game Four

En 2012, ils se font de nouveau éliminer au 1er tour par le Heat de Miami de Lebron James. Il faut attendre 2013 pour que les Knicks passent au second tour des Playoffs. Ils échouent en six matchs face aux Indiana Pacers de Paul George. Depuis 2013, plus rien. Pas de post-saison en trois ans, et la quatrième année blanche semble pointer le bout de son nez. Difficile pour Melo d’aller chercher un titre dans une équipe qui ne passe pas le second tour des playoffs.

Il a bientôt 33 ans : Il faut laisser les clefs à Porzingis

Le 29 Mai prochain, Carmelo Anthony soufflera ses 33 bougies. Le temps passe vite pour 3ème choix de la magnifique Draft 2003 de Lebron James, Dwayne Wade et Chris Bosh. Aucun titre NBA, aucune finale NBA, aucun titre de MVP, cela fait tache à côtés des trois titres NBA de Lebron James et Dwayne Wade. Et, en restant aux Knicks, son palmarès ne va certainement pas s’étoffer. De plus, le sophomore letton de 21 ans Kristaps Porzingis semble représenter aujourd’hui l’avenir des Knicks. Il faudrait alors construire autour de lui dès maintenant. Le transfert de Carmelo pourrait apporter deux voire trois bons joueurs qui pourraient travailler pour le développement de Porzingis.

porzingis

Dès lors, vous l’aurez compris, on ne comprend vraiment pas pourquoi Carmelo Anthony se tue à rester aux Knicks. Mais, pour notre plaisir, nous nous sommes amusés à imaginer quelles seraient les meilleures destinations pour Melo s’il devait, demain, quitter les Knicks et ainsi lui offrir une chance de brandir un jour le fameux trophée Larry O’Brien.

Los Angeles Clippers : Le choix logique

Depuis la dynastie Chris Paul – Blake Griffin, les Clippers n’ont jamais réussi à posséder un poste 3 solide. Entre Al-Faruq Aminu, Caron Butler, Matt Barnes, Danny Granger, Hedo Turkoglu, Jeff Green, Wesley Johnson ou encore Paul Pierce, aucun de ses joueurs n’a réussi à s’imposer comme un ailier convainquant pouvant avoir un impact sur le terrain. Par conséquent, l’arrivée de Carmelo Anthony serait du gagnant-gagnant. Les Clippers pourraient avoir un poste 3 de talent. Cela formerait un Big Three Chris Paul, Blake Griffin, Carmelo Anthony (voir Big Four avec Deandre Jordan) qui aurait clairement de quoi aller chercher une finale de conférence et aller titiller les Warriors ou les Spurs.

Houston Rockets : Lieutenant de luxe de James Harden

On le sait, à son âge, Melo ne peut plus être franchise player et mener son équipe vers le titre. Il doit, s’il veut gagner un titre, réussir sa fin de carrière et devenir un lieutenant d’un gros joueur, à l’image de ce qu’a fait Dwyane Wade avec Lebron James à Miami. Dès lors, en atterrissant à Houston, Carmelo pourrait devenir le lieutenant de luxe de James Harden, qui réalise une saison extraordinaire. En ajoutant Melo à une équipe très offensive grâce à des joueurs comme Eric Gordon ou Ryan Anderson, les Rockets seraient de très sérieux candidats au titre.

Toronto Raptors : Rester à l’est et aider le duo Lowry – Derozan

Malgré son manque d’expérience aux plus hautes marches des playoffs, Carmelo Anthony n’en reste pas mon un joueur exceptionnel et ultra confirmé en NBA. Il pourrait jouer le rôle de grand frère du duo Kyle Lowry et Demar Derozan. Dans une équipe où l’on sent clairement qu’il manque un petit quelque chose pour passer un cap et aller chercher les Cavs, Anthony serait peut-être cette pièce manquante. Et puis, voir une finale de conférence Toronto vs Cleveland avec une opposition Melo vs Lebron, avouez que c’est alléchant.

Cleveland Cavaliers : Le choix de la facilité

Si l’affrontement de Carmelo Anthony et Lebron James nous intéresserait, l’association des deux serait aussi captivant. A l’image de Kevin Durant aux Warriors, Melo pourrait débarquer chez la meilleure équipe de sa conférence pour clairement viser le titre le plus rapidement possible. Sachant que Melo et Lebron sont de bons amis, l’alchimie pourrait potentiellement se faire rapidement. Dans une ligue où le small ball prévaut, un cinq majeur composé de Kyrie Irving, J.R Smith, Carmelo Anthony, Lebron James et Kevin Love (ou Tristan Thompson) serait presque digne d’un All Star Game.

cavs-melo

Mais tout cela reste de la fiction car Carmelo Anthony a bien décidé d’honorer son contrat jusqu’à son terme. Il faudra attendre la dernière année de son contrat, c’est à dire la saison 2018-2019 où il aura alors 35ans. Cette dernière saison est une player option. On attendra donc de voir si Melo acceptera sa player option où s’il décidera de quitter les Knicks et tenter une dernière aventure.