ROOKIE WALL  /  CONTRIBUTEUR QI BASKET

La première soirée des Playoffs nous a déjà réservé notre lot de surprises! Quatre matchs était au programme et il fallait bien commencer pour les favoris. Si les Spurs ont assuré leur premier match, ce fut plus compliqué pour les Cavaliers, les Clippers et les Raptors. Retour sur les premiers matchs des Playoffs!



Cleveland CavaliersIndiana Pacers : 109 – 108

Premier match et première frayeur pour les champions en titre face à un Indiana déterminé à vouloir créer la surprise en battant l’équipe de LeBron James. Le Game 1 entre les deux franchises de la division Central avait plus des airs d’All-Star Game que de match de Playoffs, tant les défenses étaient aux abonnés absents. Les trois premiers quart-temps furent sérieux pour les Cavs avec un avantage de 8 points à l’entame du dernier quart. Il faut dire que LeBron a fait un gros match avec 32 points, 6 rebonds, 13 passes à 12/20 au tir. Qui plus est, il est bien épaulé par Kyrie Irving et Kevin Love, qui cumulent à 40 points à eux deux. Cependant, les Pacers ne sont jamais vraiment largués au score et s’accrochent jusqu’au 4ème quart-temps où ils entament un come-back au score, un retour mis en place par Lance Stephenson (16 points, 7 rebonds) notamment. Paul George met un gros tir à trois point qui permet aux Pacers de revenir à un petit point à 40 secondes de la fin. On est à 108-109 à ce moment du match, LeBron James rate son tir pour redonner un écart au score, le rebond est pour les Pacers. Oui, Indiana a bel et bien la balle de match à 20 secondes de la fin du match. L’occasion pour Nate McMillan, coach des Pacers de mettre en place un système… sans anticiper une éventuelle prise à deux (deux joueurs défendant en même temps sur un joueur) sur Paul George qui devait prendre le tir de la gagne. Au final, c’est C.J Miles qui prend le dernier tir, mais ça ne rentre pas. Fin du match, Cleveland l’emporte d’un point et était à deux doigts de connaître la défaite dés le 1er tour. Les Cavs peuvent remercier McMillan et sa mauvaise gestion de ses joueurs en défense, notamment les changements d’écrans où Jeff Teague se retrouvait systématiquement à défendre sur LeBron James ou sur un autre membre du Big Three. Malgré la victoire, Cleveland ne rassure pas et montre qu’ils sont prenables. La maladresse aux lancers-francs (14/27) aurait pu jouer un mauvais tour aux champions en titre. Il faudra réajuster tout ça dés le Game 2, ce lundi, face à un Paul George déjà très fort hier (29 points, 5 rebonds, 7 passes) et qui sera encore plus déterminé lors du Game 2.



Toronto RaptorsMilwaukee Bucks : 83 – 97

La plus grosse surprise de la soirée, elle est ici ! Grâce à un Giannis Antetokounmpo de gala (28 points, 8 rebonds, 3 passes, 2 contres, 1 interception à 13/18 au tir), les Bucks prennent le 1er match à l’extérieur sur le parquet de Toronto et récupère l’avantage du terrain après une démonstration de force. Dés le début du match, le grec est intenable et se met au défi de dunker sur tout le monde, et pas besoin de sauter pour ça car le jeune daim se permet de dunker en effleurant encore le parquet avec sa patte. Ça vous classe un phénomène. Après un début de match timide, les Raptors décident de revenir au score grâce à DeMar DeRozan et Jonas Valanciunas. Les Dinos reprennent les devants et rentrent aux vestiaires à la mi-temps sur un score de 51-46. Cependant, la 2ème période sera un cauchemar pour Toronto: Thon Maker contre salement le tir de Kyle Lowry, Tony Snell monte au dunk, Antetokounmpo continue de faire l’Inspecteur Gadget sur tous les secteurs du terrain et surtout, les Raptors ne sont pas adroit à l’image du match de DeMar DeRozan à 7/21 au tir, et surtout celui de Kyle Lowry qui continue à galérer en Playoffs avec 2/11 au tir avec uniquement 4 points inscrits, pas très sérieux pour un All-Star en fin de contrat. Les Bucks assurent au 4ème quart-temps avec facilité et s’envolera au score. Résultat: 83 – 97, avec uniquement 13 points inscrits par les canadiens en 4ème quart-temps. Douche froide d’entrée pour les Raptors mais, pas de panique, perdre les Game 1 est une habitude à Toronto, ils sont capables de revenir, mais il faudra montrer un bien meilleur visage…



San Antonio SpursMemphis Grizzlies : 111 – 82

Game 1 sous contrôle pour les San Antonio Spurs qui se sont facilement débarassés de Memphis avec un Marc Gasol pourtant en feu hier soir (32 points, 5 rebonds à 11/18 au tir dont 3/3 à 3 points). Le début de match était pourtant parfait pour les Oursons avec l’impulsion du frère de Pau et de Mike Conley: 11-24 à 4 minutes de la fin du 1er quart, Mike Conley qui fait un quasi sans faute au tir, Gasol qui fait la totale à la raquette des Spurs, Vince Carter qui continue à dunker à l’âge de 40 ans…  Tout allait bien pour l’équipe de Fitzdale, mais ça n’aura duré qu’un quart-temps puisque San Antonio a réagit de suite avec un Tony Parker qui enchaîne les 3 points, passant ainsi devant Larry Bird à la neuvième place du classement des meilleurs marqueurs en Playoffs de l’histoire. 25 – 30 pour Memphis à la fin du 1er quart, le moment pour Kawhi Leonard de redonner l’avantage à San Antonio avec 17 points en 2ème quart-temps. Le leader des Spurs est libre de faire ce qu’il veut en l’absence de Tony Allen en défense: 32 points, 5 passes, 2 interceptions à 11 sur 14 au tir à la fin du match, l’ailier à fait une prestation parfaite pour disposer de la franchise du Tennessee. La 2ème mi-temps sera en sens unique: Conley rate tout, les Grizzlies ne marqueront que 15 points dans ce 3ème quart-temps soit autant que Kawhi Leonard… Les Spurs sont bien trop forts et ont 20 points d’avance à l’entame du dernier quart. Ce dernier quart-temps est anecdotique tant San Antonio a de l’avance, le match se transformant en blow-out petit à petit. Les Spurs assurent le Game 1 et réalisent une très bonne prestation en toute tranquilité. 111 – 82 sera le score final de ce match.



Los Angeles ClippersUtah Jazz : 95 – 97

Il aura fallu attendre 15 secondes dans ce match pour voir le 1er tournant majeur de la série qui pourrait changer cette dernière à coup sûr. Après une magnifique saison épargnée par les blessures, Rudy Gobert se blesse au pire des moments sur un écran posé pour Gordon Hayward sur Luc M’Bah a Moute, lors de la première possession du Jazz de ce match. Le résultat tombe: hyperextension du genou. Coup dur pour le Jazz qui devra, très probablement, faire sans sa tour défensive pour cette série, et quand on sait l’impact que Gobzilla a dans cette équipe, ça fait très mal. Le pivot français quitte le terrain, dans l’impossibilité de se relever, aidé par Boris Diaw et le staff de la franchise mormone, c’est la douche froide d’entrée de Game 1 pour Salt Lake City. Néanmoins, le Jazz répond présent grâce à George Hill (16 points) et Gordon Hayward (19 points et 10 rebonds) dans ce match. Le match sera serré pendant tout le long du match. Utah prendra même l’avantage en fin de 1ère mi-temps avant que Chris Paul (27 points, 11 passes, 7 rebonds et 3 interceptions), Blake Griffin (26 points, 7 rebonds) et Jamal Crawford ramènent les Clippers à égalité à la mi-temps. Finalement, c’est en toute fin de match que tout se décide. Tout au long du 4ème quart-temps, le Jazz mène, mais voit son avance se réduire petit à petit à tel point qu’à 13 secondes de la fin du match, Chris Paul égalise à 95 partout sur un layup très compliqué. La dernière possession est pour le Jazz, Joe Johnson récupère la balle et décide de jouer en isolation, drive et envoie un floater qui va crucifier au buzzer les Clippers. 97 – 95. Victoire du Jazz, victoire surprise vu le scénario avec la blessure de Rudy Gobert. Le héros du match, Joe Johnson, signe 21 points sur les Clippers pour ce 1er match, en plus du tir de la victoire. Le Jazz récupère finalement l’avantage du terrain. Il faudra voir comment les Clippers vont réagir après cette défaite et comment le Jazz arrivera à combler l’absence du pivot français afin de garder son avance.



Folle nuit de Playoffs hier ! Ce soir, rebelote avec les quatre autres matchs de ce 1er tour au programme: Washington – Atlanta dés 18h, puis Golden State – Portland à 21h30 avant d’enchaîner sur Boston – Chicago à 00h30 avant le main-event, Houston – Oklahoma City à 03h du matin.