ROOKIE WALL / CONTRIBUTEUR QI BASKET

Uniquement deux rencontres cette nuit avec le Game 2 entre Cleveland et Indiana, puis celui entre San Antonio et Memphis. Les Cavs devaient taper du poing sur la table face à des Pacers qui cherchent à faire douter les champions en titre, tandis que San Antonio devait assurer une deuxième victoire à domicile face aux Grizzlies. Que s’est-il passé? Retour sur la 3ème nuit des Playoffs 2017!



Cleveland Cavaliers  – Indiana Pacers : 117 – 111 (2-0)

Après un Game 1 qui a vu les Cavaliers se faire peur face à des Pacers tonitruants en fin de match, il fallait réagir au plus vite pour dissiper les doutes. Ce Game 2 était d’une importance primordiale pour l’équipe de LeBron James: assurer l’avantage du terrain et obliger les Pacers à faire des résultats à domicile, mais aussi se rassurer au niveau de la défense, tels étaient leurs objectifs. Si les Pacers mettent la pression d’entrée grâce à Paul George, les Cavaliers reviennent très vite, faisant de ce 1ère quart-temps un round d’observation entre le Big Three des Cavs (Irving-James-Love) et Paul George. Défensivement, Cleveland montre des choses, à l’image d’une double prise à deux sur George, puis Jeff Teague, aboutissant sur une contre-attaque de LeBron. Si l’entame du match est serrée, les doutes se confirment dés le deuxième quart-temps: les Cavaliers sont très fort et quand tout le monde est adroit, ça fait très mal aux Pacers. Deron Williams et Channing Frye se mêlent à la fête montant le score à 46 – 33 pour les locaux, mais les Pacers reviendront avant la mi-temps grâce à l’énergie du désespoir, tant ils semblent très fébriles sur ce match, bien aidés par les pertes de balle de Cleveland. Le match se jouera à la sortie des vestiaires. Tout d’abord, Tyronn Lue se souvient qu’il a un joueur nommé Iman Shumpert sur son banc et décide de le faire jouer. Notons tout de même que le coach de Cleveland a attendu que J.R Smith se blesse pour faire titulariser un joueur qui apporte non seulement du shoot, mais surtout de la défense, ce dont les Cavs ont le plus besoin. Et cet ajout fonctionne directement: Shumpert rentre ses shoots, défend bien et permet, avec l’aide de LeBron James de creuser un écart significatif sur l’équipe de Paul George: un run de 7-0 à l’entame de la deuxième partie du match, 70-58 à 22 minutes de la fin du match. Tout va bien pour les Cavs qui bénéficieront, qui plus est, de la bonne aide du coach des Pacers. Car si Tyronn Lue est critiquable pour son utilisation de Shumpert, qu’en est-il de Nate McMillan? Jeff Teague continue à se retrouver trop souvent sur LeBron James sur les changements d’écran, la fin du Game 1 est à mettre à son crédit pour ne pas avoir anticiper la prise à deux sur Paul George, mais là nous atteignons un tout autre niveau, car osez mettre Lance Stephenson sur Kevin Love sur quatre actions de suite, permettant à l’ailier-fort des Cavs de prendre feu en se débarrassant facilement de Born Ready, c’est de l’art. Une erreur de coaching qui coûtera beaucoup de points, puisque, à ce moment là, Cleveland est à 87-70 dans le match. La fin du match verra un retour d’Indiana, pour changer, à 5 points des champions en titre, mais Cleveland assurera la victoire grâce à son trio : 37 points de Kyrie Irving, 27 points de Kevin Love (avec uniquement 6 tirs marqués!) et 25 points de King James, c’est trop pour Paul George et ses coéquipiers. Ils n’auront pas démérités, PG13 finissant à 32 points et 8 rebonds tandis que Jeff Teague, meneur d’Indiana, a livré une prestation à 23 points à 8/12 au tir. Les Pacers devront faire beaucoup mieux néanmoins pour espérer arracher un match dans cette série. Cela passera par une meilleur prestation de Myles Turner dans la raquette (6 points uniquement), qui a les moyens de bousculer Kevin Love et Tristan Thompson afin d’aider ses coéquipiers à rivaliser face à Cleveland, ce qui est possible tant les champions en titre n’arrivent pas à achever les matchs. Le Game 3 aura lieu dans la nuit de jeudi à vendredi et sera déjà déterminant dans la série.



San Antonio SpursMemphis Grizzlies : 96 – 82 (2 – 0)

Quand Kawhi va, tout va. C’était prévisible que l’ailier des Spurs se balade dans cette série avec la blessure de Tony Allen, mais à ce point? Memphis n’a, encore une fois, pas fait long feu face à des Spurs disciplinés. Dés la première mi-temps, les Grizzlies peinent à exister: un début à 3/10 au tir, Marc Gasol n’arrive pas à mettre la balle dans le panier adverse, 6/24 au tir durant le premier quart, un 12-5 pour les Spurs dés le début de 2ème quart-temps… Bref, rapidement San Antonio prend un avantage de 26 points à quelques minutes de la mi-temps, dominant ainsi outrageusement ses adversaires oursons. L’écart est très grand à la mi-temps: 56 – 37, soit 19 points d’avance et on se dit que l’affaire est déjà dans le sac pour les Spurs. Mike Conley et Zach Randolph sont les seuls à être présents en attaque tandis que Marc Gasol n’arrive toujours pas à rentrer dans son match. Néanmoins, les Grizzlies reviendront petit à petit dans ce match, revenant grâce à Z-Bo puis Mike Conley. La défense des joueurs du Tennessee est plus intense et force les Spurs à perdre le ballon, permettant ainsi à l’équipe de Fitzdale de passer d’un écart de 26 points à un écart de 10 points au début de l’ultime quart du match. Pire encore, Memphis reviendra à 4 points sur un panier avec la faute conclu par Marc Gasol, pourtant très timide dans ce match. Mais les Spurs vont accélérer en fin de match, laissant les Grizzlies sur place, menés par un très grand Kawhi Leonard qui, tout au long du match, aura profité des fautes de l’équipe adverse pour aller 19 fois sur la ligne de lancer-franc, pour 19 réussites. Le coach de Memphis, Fitzdale, aura beau se plaindre contre l’arbitrage, au final, l’ailier finit à 37 points et 11 rebonds en 14 tirs, pour donner la victoire à son équipe. C’est encore une défaite pour Memphis qui n’arrive pas à respirer face au jeu de San Antonio: 96 – 82 pour les Spurs, 2-0 dans la série pour les joueurs de Gregg Popovich avant d’aller au FedEx Forum pour les Games 3 et 4, tout va bien du côté de la franchise texane qui aura à cœur de finir cette série le plus vite possible, tandis que Memphis aura à cœur de remporter le Game 3 pour revenir dans la série. Si Memphis veut avoir une chance de l’emporter, il faudra trouver un moyen de stopper The Klaw, car le leader des Spurs en est à 69 points à 20/28 au tir, dont 28/28 aux lancers, si on cumule ses deux premiers matchs…



Victoires logiques de Cleveland et San Antonio qui prennent un avantage significatif sur leurs adversaires pour la qualification en demi-finale de conférence. Ce soir, trois matchs sont au programme, trois matchs où les « têtes de série » doivent impérativement gagnés. Hasard du calendrier, ce sont les Raptors, les Celtics et les Clippers qui jouent ce soir, trois équipes ayant perdu le Game 1 de leurs séries. Toronto devra rassurer ses fans face au Milwaukee de Giannis Antetokounmpo (01h00 du matin), tandis que Boston devra disposer de Chicago pour ne pas se compliquer la vie lorsqu’ils devront se déplacer à Windy City (02h00 du matin). Enfin, la soirée se terminera avec Los Angeles – Utah (04h30 du matin). Utah a déjà annoncé le forfait de Rudy Gobert et devra se débrouiller sans son pilier défensif face aux Clippers de Chris Paul et de Blake Griffin. La soirée s’annonce riche en rebondissement.