ROOKIE WALL / CONTRIBUTEUR QI BASKET

Il y avait trois rencontres cette nuit et déjà trois matchs importants pour les têtes de série. Toronto, Boston et Los Angeles affrontaient, respectivement, Milwaukee, Chicago et Utah pour, chacun, revenir à égalité dans la série. Retour sur la quatrième nuit de ces Playoffs 2017!



Toronto RaptorsMilwaukee Bucks : 106 – 100 (1 – 1)

Objectif victoire pour Toronto après un Game 1 à l’avantage de Milwaukee, match où les Raptors n’ont pas répondu aux attentes qui sont placées sur eux. Il fallait réagir dés ce deuxième match au Air Canada Center, bousculer les joueurs de Jason Kidd et de s’affirmer comme étant le favori de cette série. Kyle Lowry, plus particulièrement, était attendu dans ce match après la première rencontre où il n’avait pas été au niveau, et il a répondu présent avec 22 points, 5 passes et 4 rebonds, le meneur All-Star a rassuré les fans canadiens, avec notamment le tir pour clôturer le match. Agressif, n’hésitant pas à driver à le cercle à l’image de ce spin move suivi d’un lay up très complexe à réaliser dans le second quart-temps. Kyle a montré un très beau visage dans ce match, le genre de visage qu’on veut voir à tout les matchs. À ses côtés, DeMar DeRozan (23 points, 7 rebonds et 3 passes à 50% au tir) et Serge Ibaka (16 points, 7 rebonds, 6 passes et 2 contres dont une crêpe monstrueuse sur le rookie Thon Maker) ont été, eux aussi présents pour porter les Dinos au scoring. L’équipe de Dwane Casey a montré qu’elle était capable de malmener les Bucks au shoot, mais elle devra être plus régulière pour empêcher Milwaukee de revenir, car si on pouvait résumer ce match facilement, on dirait que Toronto a toujours fait un important écart au début de, quasi, chaque quart-temps, mais s’est toujours fait rattrapé par des Bucks qui, mentalement, ne faiblissent pas. +9 pour Toronto au début du second quart-temps? Jason Terry et Greg Monroe ramènent la franchise du Wisconsin à hauteur. +13 à la moitié du troisième quart pour les Raptors? Monroe, Snell et Middleton ramènent la franchise dans le match. +12 en début d’ultime quart pour les canadiens? Brogdon, Maker, Dellavedova et Giannis effectue un énième come-back pour revenir dans le match. Cette confrontation s’est résumé à un jeu du chat et de la souris, sauf que le chat était un daim et la souris, un dinosaure. La fin de match fut serré avec Giannis Antetokounmpo qui prend ses responsabilités avec, notamment, un tir primé pour égaliser à 100 partout à deux minutes de la fin du match. Cependant, DeRozan ne l’entend pas de cette oreille et inscrit un shoot primordial pour redonner un avantage de deux points pour Toronto. Au final, c’est Lowry, encore lui, qui crucifie les espoirs de victoire de Milwaukee: DeRozan est pris à deux dans le corner, arrive à passer la balle à Ibaka qui l’envoie directement à Lowry, qui défie Malcolm Brogdon, step-back, jump shot, ficelle, victoire Toronto. Milwaukee aura été trop court mais n’aura pas baisser les bras, à l’image d’un Giannis Antetokounmpo qui finit à 24 points, 15 rebonds et 7 passes, des shoots importants mais un pourcentage au tir trop bas (37%). La défense sur la ligne à trois points, entre autres, aura été préjudiciable à Milwaukee tant les canadiens ont artillé depuis le parking (14 tirs réussis sur 29). Dans tous les cas, Toronto revient sur Milwaukee à 1 – 1 dans la série et se remet dans la course pour les demi-finales de conférence. L’objectif sera de prendre un match à Milwaukee, ce qui va être difficile, mais pas impossible. Le Game 3 de la série aura dans la nuit de jeudi à vendredi et promet d’être bouillant.



Boston CelticsChicago Bulls : 97 – 111 (0 – 2)

Stupeur dans le Massachussets. Le numéro 1 de Conférence Est se devait de réagir après la défaite de dimanche contre Chicago afin de ne pas se retrouver dos au mur. Mais rien ne s’est passé comme prévu pour la franchise d’Isaiah Thomas. Les Celtics n’ont jamais été en mesure d’inquiéter les Bulls dans ce match, des Bulls qui ont su profiter des faiblesses des Celtics pour les malmener. Robin Lopez s’est encore imposé dans la raquette avec 18 points, 8 rebonds dont 5 rebonds offensif, Nikola Mirotic a retrouvé un peu d’adresse afin d’apporter de l’aide au scoring (13 points), Paul Zipser apporte 16 points en sortie de banc et, surtout, Rajon Rondo est partout sur le parquet: 11 points, 14 passes décisive, 9 rebonds, 5 interceptions et une passe de quarterback pour Jimmy Butler dans le second quart-temps pour donner un avantage de 11 points aux siens. Boston n’y est pas du tout, incapable d’imposer son jeu, Al Horford est aux abonnés absents (7 points) et l’équipe ne shoote qu’à 30% sur le match. Certes, Boston reviendra dans le deuxième quart-temps, puis en début de deuxième mi-temps, mais Chicago répond bien à l’image de Jimmy Butler (22 points, 8 rebonds, 8 passes) qui rentre deux shoots coup sur coup lorsque Boston revient à un point dans le troisième quart-temps. Les Bulls sont sereins, motivés et semblent trop fort sur ce match face à un Boston frustré de ne pas réussir à lutter face aux taureaux, à l’image de la discussion entre Marcus Smart et Isaiah Thomas en fin de troisième quart. Avec un avantage de 11 points à l’entame du dernier quart-temps, on ne voit pas comment Boston peut revenir pour remporter le Game 2. Ça se confirmera car les Celtics craqueront en défense face à Paul Zipser dans un premier temps, puis Dwyane Wade (22 points) dans un second temps. Brad Stevens contemple le désastre depuis son banc: Boston échoue à nouveau face aux Bulls et perd cette deuxième confrontation. Les Celtics sont menés 2 à 0 dans la série et sont déjà condamnés à remporter leur prochaine rencontre. Cette fois-ci, direction l’Illinois et l’United Center, l’antre des Bulls, où Chicago aura à cœur de remporter ses matchs pour terminer la série. Ce ne sera pas facile pour Boston mais il faudra le faire pour imiter les Suns de 1993, seul exemple de numéro 1 de conférence mené 2 à 0 d’entrée dés le 1er tour mais ayant réussi à revenir puis à remporter la série.



Los Angeles Clippers Utah Jazz : 99 – 91 (1 – 1)

Après leur défaite face à Utah, pourtant amputé de Rudy Gobert dans la raquette, les Clippers devaient réagir et rassurer dans ce Game 2 du 1er tour de Playoffs. C’est chose faite avec cette victoire 99 à 91 cette nuit afin de ramener les deux équipes à égalité dans une série qui risque de durer. Le trio majeur de l’effectif de Doc Rivers (Chris Paul – Blake Griffin et DeAndre Jordan) ont répondu présent 59 des 99 points de LA, permettant de se défaire du Jazz. Ainsi, les Clippers n’ont pas hésité une seule seconde à appuyer sur l’endroit où ça fait mal, car, comme on dit, quand le Gobzilla n’est pas là, les Clippers dansent. Le 4ème de Conférence Ouest a ainsi bénéficié de l’absence du pivot français pour scorer un maximum de point: 60 points (!) dans la raquette pour les Clipp’s, sur les 99 points mis au total, avec des alley-oops à foison notamment pour DeAndre Jordan (18 points, 15 rebonds à 9/11 au tir), ou encore un Blake Griffin dominateur qui ne s’est pas fait prier pour pénétrer dans la raquette du Jazz (24 points). Le premier quart-temps exprime bien cette domination des Clippers dans la raquette des mormons avec 18 points à 0 inscrits dans la peinture, pour un score de 29-18 à la fin du premier acte. Utah montre néanmoins son envie d’exister dans le match et restera à l’affût des californiens durant tout le second quart, puis reviendra à moins de 5 points des Clippers dans le troisième quart-temps grâce à George Hill (12 points, 7 rebonds, 4 passes) et Derrick Favors (13 points, 7 rebonds), mais Chris Paul (21 points, 10 passes, 3 interceptions) maintient l’avantage, accompagné de Luc M’Bah a Moute et de DeAndre Jordan, qui permettent de redonner une avance de 12 points sur les mormons. Le Jazz réessayera de revenir dans l’ultime acte, mais rien n’y fait. Chris Paul et Blake Griffin assureront le Game 2 pour les Clippers, le premier grâce à un tir primé sur Boris Diaw, qui contestait pourtant bien le tir, pour redonner une avance de 9 points à 5 minutes de la fin, le second sur son shoot à trois points, bien servi par Chris Paul, à 1 minute 30 de la fin du match. Utah ne peut rien y faire et doit s’incliner dans ce match, malgré les 20 points de Gordon Hayward, trop maladroit pour peser sur la rencontre. Les deux équipes se retrouveront à Salt Lake City pour la troisième rencontre de cette série où les Clippers voudront récupérer l’avantage du terrain. Si on ne sait toujours pas si Rudy Gobert jouera dans la nuit de vendredi à samedi, même si c’est fort probable que le pivot reste en tenue de civil sur le banc,  on sait que la rencontre sera très intense et que Utah devra mieux protéger le secteur intérieur pour avoir une chance de vaincre les Clippers, à nouveau.



Si les Raptors et les Clippers ont fait le job, Boston, lui, se met dans le pétrin avec cette deuxième défaite de suite dans sa série l’opposant à Chicago. Cela nous promet néanmoins des séries serrées jusqu’au bout. Cette nuit, trois matchs sont au programme avec les six dernières équipes à ne pas avoir jouer de Game 2. Pour commencer, à 01h00 du matin (heure française), les Hawks se déplaceront à Washington pour essayer de revenir dans la série face aux Wizards. Dans le même moment, à 02h00, ce sera aux Rockets et au Thunder d’entrer sur la piste, Oklahoma City devant montrer un meilleur visage que celui de dimance s’ils veulent espérer décrocher une victoire face à l’équipe de James Harden. Enfin, apothéose à 04h30 du matin avec le Game 2 entre Portland et Golden State, la première opposition ayant été intense, on est en droit d’espérer la même chose entre, d’un côté, le duo McCollum/Lillard, de l’autre, le trio Curry/Thompson/Green.