Les demi-finales de conférence continuent avec deux matchs cette nuit, deux matchs importants puisque c’était les premiers matchs à l’extérieur de ce second tour pour les équipes disposant des meilleurs bilans. Ainsi, Cleveland, après sa ballade dans les deux premiers matchs, faisait escale au Canada pour affronter des Raptors qui sont dans l’obligation de l’emporter, tandis que les Spurs allaient à Houston pour essayer de récupérer l’avantage du terrain, perdu au premier match. Que s’est-il passé donc? Retour sur la nuit NBA du 5 mai !



Game 3 – Toronto RaptorsCleveland Cavaliers : 94 – 115 (0 – 3)

Dans un Air Canada Center bouillant, Toronto jouait (déjà) le match le plus important de leur saison. Menés 2 à 0 face à des Cavaliers d’un LeBron James injouable, prendre la Game 3, à la maison, était la priorité pour des Raptors qui se sont fait balayés dans l’Ohio lors des deux premiers matchs. L’équation est simple: à 3 – 0 dans la série, c’est foutu, à 2 – 1, tu as encore une lueur d’espoir. Le problème, c’est que LeBron a soufflé sur cette lueur d’espoir, piétiné la bougie et s’est assis sur les Raptors dans cette rencontre pour leur montrer qui était le patron. Toronto n’a pas pu remporter ce match à cause du King, en grande partie. Sans Kyle Lowry, blessé durant le Game 2, les hommes de Dwane Casey ont résisté pendant trois quart-temps, avant que les Cavs déroulent inexorablement pour rester invaincus dans ces Playoffs. Après son magnifique Game 2, Jonas Valanciunas retrouvait sa place de titulaire aux dépends de Patrick Patterson. Le lituanien se distingue dés le premier quart-temps en inscrivant six des huit premiers points du match côté dinosaures, permettant à ces derniers de faire jeu égal avec les Cavaliers. Kevin Love et ses huit points en un demi quart-temps font du bien aux Cavs qui prendront six points d’avance dans ce quart, mais la réaction de Serge Ibaka et de DeMar DeRozan ne se fait pas attendre. Si dans les deux premiers matchs, les Raptors étaient déjà grandement distancés dans le premier quart-temps, Toronto s’accroche dans ce Game 3 et reste à la hauteur des Cavaliers (24-28). Dés le début du second quart-temps, une petite inquiétude s’installe dans la tête de Dwane Casey, coach des Raptors, avec le retour aux vestiaires de Norman Powell pour soigner la cheville. Heureusement pour les canadiens, plus de peur que de mal: Powell revient et va grandement apporter à l’équipe de DeMar DeRozan. Ce dernier se distinguera dans ce second quart en revenant sur Cleveland, qui avait précédemment accentué l’écart à +9 sur un tir primé de LeBron James. Toronto profite d’un coup de mou du côté des hommes de Tyronn Lue et de la mauvaise entame de match de Kyrie Irving pour revenir à -2 sur un jump shot de Cory Joseph, qui remplace Kyle Lowry dans le match. Cependant, le meneur des Cavs trouve la mire, pour redonner un avantage à son équipe. Après un très mauvais Game 2, DeMar DeRozan devait réagir à la maison. De toute façon, une victoire de Toronto passe par un excellent match de l’arrière des Raptors, et il l’a bien compris. Grâce à lui, Toronto repassera devant juste avant la pause, ce qui est un miracle vu le manque d’adresse total depuis le parking de l’équipe canadienne, néanmoins bien compensé par une bonne défense sur la ligne à trois-point. DeMar en est déjà à 21 points dans la rencontre, et Toronto est à la lutte avec les Cavs, la deuxième mi-temps promet un gros suspense (52-49). Son festival offensif n’est pas terminé puisqu’il brillera pour son équipe dans le troisième quart-temps. Dés les six premières minutes du quart, DeMar plante neuf points pour maintenir l’écart d’un LeBron qui continue son chantier (65-63). Norman Powell plante le premier tir primé du match des Raptors, mais Kyle Korver, en fin de troisième quart-temps, redonne le lead aux Cavs (77-79). DeMar DeRozan en est déjà à 36 points, battant ainsi son record de points dans un match de Playoffs. Le quatrième quart-temps risque d’être extrêmement engagé… Eh bien non. Le numéro 10 étant sur le banc, les Cavs en profitent pour mettre un run de 8-2 d’entrée de jeu, obligeant Dwane Casey à le remettre en jeu. Cela ne changera rien puisque DeRozan ne marquera qu’un seul point dans l’ultime quart où on voit des Raptors à la peine offensivement. Il faudra attendre les cinq dernières minutes du match pour voir un Jonas Valanciunas inscrire dix points de suite, mais c’est déjà trop tard pour Toronto: Kyle Korver donne le ton dés le début du quart, puis LeBron James achève les Raptors en cours de quart-temps. Les Cavaliers compteront vingt-et-un points d’avance sur les dinos, à la fin du match, pour infliger une nouvelle raclée aux Raptors. Victoire de Cleveland sur le score de 115 à 94. Toronto, avec un excellent DeMar DeRozan (37 points, 3 steals à 12/23 au tir) aura résisté pendant trois quart-temps, mais subissent une nouvelle lourde défaite face à un LeBron James, encore une fois, excellent (35 points, 8 rebonds, 7 passes décisives à 9/16 au tir). On pourra, à nouveau, reprocher l’utilisation de Jonas Valanciunas, excellent au premier quart-temps (9 points à 6/4) et en fin de match (10 points), mais sans avoir pu avoir la gonfle au poste bas dans le deuxième et troisième quart-temps. Il aurait probablement pu apporter plus, mais cela n’est qu’une hypothèse, évidemment. Dans tous les cas, cette fin de match semble être un coup de massue pour la franchise canadienne qui est à portée de sweep des Cavs désormais. 4-0 dans la série? Réponse dimanche soir, en prime-time !



Game 3 – Houston RocketsSan Antonio Spurs : 92 – 103 (1 – 2)

Sans Tony Parker pour la première fois depuis 2002 dans un match de Playoffs, San Antonio devait faire face à un dilemme: Patty Mills doit-il être titulaire à la mène, diminuant ainsi l’apport de la second unit, ou bien le rookie Dejounte Murray doit-il être stater, lui qui a peu joué si ce n’est les garbage time, et qui n’est pas du tout prêt pour les Playoffs? Gregg Popovich a fait un choix, et c’est le rookie qui commence le match face à un Patrick Beverley déterminé à lui faire vivre un enfer. Houston avait à cœur de garder l’avantage du terrain en l’emportant à la maison, au Toyota Center, pour prendre un avantage de 2 à 1 dans la série. Cependant, San Antonio n’est pas à prendre à la légère et les hommes de Popovich l’ont prouvés hier en gagnant dans le premier match serré de la série, sur le score de 103 à 92. Les Spurs prennent le meilleur départ, malgré les débuts difficile de Dejounte Murray en Playoffs, grâce à une défense rigoureuse sur des Rockets qui ne sont pas au mieux au niveau de l’adresse avec un 6/24 collectif à la fin du premier quart. Heureusement pour eux, les Spurs ne font pas mieux, à l’image de Kawhi Leonard relégué qu’à deux points dans ce match. Qui plus est, c’est bien Houston qui vire en tête à la fin de ce premier quart grâce à un Trevor Ariza qui plante deux banderilles dans ce quart (21-19). Le manque d’adresse continuera de dominer dans le second quart-temps, surtout pour Kawhi Leonard et James Harden, tout deux à 4/12 au tir. Du coup, c’est les lieutenants, en la personne de Trevor Ariza avec 15 points et LaMarcus Aldridge (12 points) qui se distinguent pour leurs équipes respectives. San Antonio prend le match à leur compte, malgré le manque d’adresse depuis le parking, Leonard commence à rentrer dans son match, LaMarcus Aldridge fait un très bon début de rencontre, lui qui doit élever son niveau de jeu pour aider l’ailier de San Antonio au scoring, et la défense des Spurs est très rugueuse. En toute logique, c’est bien Houston qui est à la traîne à la pause avec quatre points d’écart, mais rien n’est fait bien évidemment; (43-39). C’est dans le troisième quart-temps que les deux franchise players se réveilleront. Leonard dégaine en premier avec son premier tir primé du match qui permet de donner un avantage de neuf points à la sortie des vestiaires pour ses Spurs. Cependant, Harden réagit de suite pour ramener Houston à -1, grâce à ses sept points consécutifs. De plus, The Beard et The Klaw se font un petit duel de poster dunk en plein troisième quart-temps, alimentant ainsi le Top 5 de la nuit. Pour revenir au match, les Spurs ne se laissent pas découragés par ce rapide retour des Rockets au score, et infligeront un run de 12-2 pour reprendre un avantage conséquent, et même si Patrick Beverley et Eric Gordon réduiront la marque pour les Rockets, Jonathon Simmons inscrit un tir à trois point au buzzer pour donner une avance de six points à l’entame du dernier quart. Houston tient en début de quatrième quart, grâce à James Harden mais aussi à un très bon Clint Capela (12 points, 16 rebonds, 5 contres), mais le réveil de LaMarcus Aldridge dans ses Playoffs est déterminant dans ce match. Ainsi, l’ancien ailier-fort de Portland inscrit sept points de suite dans la dernière ligne droite, qui sera suivi d’un tir primé de Leonard qui porte l’avance des Spurs à +12. Houston essaye de revenir par l’intermédiaire de leur star, mais Danny Green crucifie les Rockets, assurant ainsi la victoire à des Spurs très sérieux en défense, limitant les hommes de Mike d’Antoni à 30% derrière l’arc, et à 36% aux tirs. Les 43 points de James Harden n’auront pas pesé dans le résultat de la rencontre face à un excellent duo, Kawhi (26 points, 10 rebonds et 7 passes décisives) et LaMarcus (26 points, 7 rebonds, 4 contres à 12/20 au tir). Victoire de San Antonio qui récupère ainsi l’avantage du terrain face aux Rockets. La série promet d’être longue et la réaction de Houston sera intéressante à suivre. Le Game 4 se déroulera dans la nuit de dimanche à lundi et ce sera immanquable.



Si Cleveland se dirige à nouveau sur un sweep, San Antonio met la pression sur Houston qui devra remporter son match de dimanche pour ne pas se retrouver dos au mur dans la série. Ce soir, il n’y aura qu’un seul match, ce sera le Game 3 entre Golden State et Utah, à la Velvint Smart Arena de Salt Lake City, à 02h30 du matin. Utah arrivera t-il à prendre un match contre l’armada offensive des Warriors? Réponse cette nuit !