Cette nuit, c’était le quatrième match de la série entre Boston et Cleveland et beaucoup d’interrogations se posaient à nous: comment les Celtics allaient réagir après leur victoire dans le troisième match? LeBron James va-t-il se remettre au niveau après sa contre-performance du Game 3? Kevin Love et Kyrie Irving hausseront-ils, à nouveau dans cette série, leurs niveaux de jeu? Marcus Smart est-il toujours Stephen Curry suite à sa performance du troisième match? Et surtout, Boston va-t-il récupérer l’avantage du terrain en battant à nouveau Cleveland chez lui? Réponses dans le résumé de la nuit !



Game 4 – Cleveland CavaliersBoston Celtics : 112 – 99 (3 – 1)

 

Que ce fut poussif pour Cleveland, mais l’essentiel est là avec cette troisième victoire contre Boston dans cette série. Tyronn Lue peut remercier Kyrie Irving, auteur d’un match sensationnel et d’un troisième quart-temps de folie, avec une cheville en vrac qui plus est ! LeBron James et Kevin Love n’étaient pas en reste non plus, mais ce match là sera bien reconnu comme étant le Kyrie Irving Game. Pourtant, c’est Boston qui fait le meilleur départ dans le match. Titularisé dans le cinq majeur à la place d’Amir Johnson, blessé à l’épaule, Kelly Olynyk gêne. Les celtes cherchent à le trouver, et si il n’est pas forcément adroit, il est précieux dans ce premier quart-temps. Les Celtics passeront même un 11-0 aux Cavaliers dés les premières minutes de la rencontre (5-11). Les Cavaliers ne sont ni adroit offensivement, ni attentionné défensivement et, forcément, cela se remarque dans le score. Jae Crowder est parfait en ce début de match et inscrit déjà 11 points dans ces douze premières minutes, avec deux tirs primés pour accentuer l’avantage au score pour les Celtics, car oui, c’est bien Boston qui prendra le lead à la fin du premier quart-temps, 19-29. Le dunk de Jonas Jerebko, en début de second quart-temps, donne le ton de la motivation des hommes de Brad Stevens: ce soir, les Celtics veulent casser du Cavaliers, à la bonne heure pour le suspense de la série. LeBron James se met en route, tout comme Kevin Love pour maintenir les Cavs dans le match, mais l’écart ne faiblit pas. Le coup dur pour les Cavaliers intervient à la moitié du quart-temps. LeBron James fait tout d’abord faute sur Marcus Smart, à trois points, c’est sa troisième faute, ce qui est déjà très handicapant. Cependant, une minute plus tard, Jaylen Brown piège LeBron James et provoque la faute de King James, sur un passage en force, sa quatrième faute en dix-huit minutes. Il reste six minutes dans la mi-temps, et il faudra faire sans le leader de Cleveland, énorme coup dur pour Tyronn Lue qui voit Boston conserver son avance de dix points. Certes, Irving sera à l’origine d’un run de 10-2 pour son équipe, mais Boston conserve son écart de dix points à la pause, 47-57. C’est la première fois que Boston mène à la mi-temps d’un match de cette série et c’est mérité: l’intensité défensive est très bonne, l’absence de LeBron James fait du bien aux hommes de Brad Stevens et Avery Bradley et Jae Crowder, qui ont tous les deux 13 points, sont dans le match. Cependant, une réaction des Cavaliers est à craindre, et c’est ce qui va arriver dans le troisième quart-temps. À l’instar des Celtics dans le Game 3, les Cavaliers vont renversés le match à leur avantage, profitant ainsi des ballons perdus d’entrée de jeu par Boston, mais aussi profitant d’un excellent Kyrie Irving. Uncle Drew est partout: à la passe pour offrir un dunk à LeBron James en transition, au lay-up, derrière l’arc, en provoquant la faute, au alley-oop et même au buzzer, Irving régale et ramène les Cavaliers dans la rencontre. On a eu peur pour lui pendant un instant suite à une mauvaise réception de sa cheville face à Avery Bradley, mais le chef d’orchestre australien rassurera de la meilleure des manières: 21 points à 9/10 dans le seul troisième quart-temps, un vrai festival. Au final, Irving ramène ses Cavs au score, mieux, il permet aux Cavs de reprendre l’avantage, 87-80 avant d’entamer le sprint final, hallucinant ! Quand Irving est sur le banc, c’est LeBron James qui reprend le relais, et le King va signer un superbe quatrième quart-temps pour terminer le boulot, avec un dunk sublime puis un shoot au buzzer des 24 secondes sur Jaylen Brown. Boston résistera tout de même notamment grâce à deux tirs primés de Avery Bradley et de Jonas Jerebko, mais Kevin Love (17 points, 17 rebonds à 6/13 au tir) et LeBron James (34 points, 5 rebonds, 6 passes à 15/27 au tir) assassinent Boston avant que Kyrie Irving, sur une merveille de fake pass, termine son concerto avec 42 points à 15/22 au tir, soit le meilleur total de sa carrière en Playoffs. Cleveland l’emporte sur le score de 112 à 99 et prend un grand avantage dans la série avec un score de 3 victoires pour 1 défaite. Malgré les problèmes de fautes de LeBron James, il est rassurant de voir qu’en son absence, un Cavalier peut prendre le match à son compte pour élever le niveau de jeu de son équipe, ce que Kyrie Irving a fait hier soir, donc. Boston a montré un beau visage, mais il faudra faire plus pour pouvoir faire chuter, à nouveau, Cleveland. Réaction lors du Game 5 ce jeudi soir, à Boston? Nous verrons bien !



Vu que la série entre Golden State et San Antonio est terminée, il n’y aura aucun match cette nuit. Il faudra attendre demain pour récupérer notre drogue quotidienne avec le possible dernier match des finales de conférences, le Game 5 entre Boston et Cleveland, au TD Garden, tenez bon d’ici là !