Enfin ! Cela fait une semaine que l’on attend ce jour depuis la victoire de Cleveland contre Boston pour devenir champion de la conférence Est, les Finales ont enfin commencées ! Direction l’Oracle Arena pour le premier match de cette série et on était bien curieux de voir comment aller se décanter ce premier match entre les deux franchises ennemies depuis maintenant trois ans. D’un côté les Cavaliers d’un LeBron James totalement déchaîné depuis le début de ces Playoffs, continuant à instaurer sa dictature à l’Est depuis maintenant sept ans, de l’autre les Warriors d’un Stephen Curry revanchard et d’un Kevin Durant en quête de son premier titre NBA. Que s’est-il passé dans ce Game 1 ? Voici le résumé de la nuit !



Game 1 – Golden State WarriorsCleveland Cavaliers : 113 – 91 (1 – 0)

 

Du beau monde était présent à l’Oracle Arena pour le début des Finales NBA 2017 pour assister à la victoire des Warriors sur des Cavs très maladroit que ce soit au tir ou dans la conservation de la balle (20 ballons perdus). Avec un Kevin Durant dominant (38 points, 8 rebonds, 8 passes à 14/26 au tir, 3/6 à trois points et avec 0 ballons perdus), un Stephen Curry insolent à longue distance (28 points, 10 passes, 6 rebonds à 11/22 au tir dont 6/11 du parking) et des Warriors très appliqués en défense tout comme dans le mouvement de balle (4 ballons perdus uniquement, record dans un match de Finales NBA), Cleveland ne pouvait pas faire grand chose, surtout que LeBron James n’était pas dans un bon soir avec 8 ballons perdus notamment. Pourtant, le premier quart-temps nous promettait du très beau spectacle avec deux franchises qui se répondent coup sur coup. Certes, le jeu est particulièrement haché, l’adresse n’y est pas et beaucoup de tirs faciles sont manqués, cependant c’était prévisible après autant de repos pour les deux équipes entre les finales de conférences et les Finales NBA. L’intensité et la tension sont au rendez-vous dés le premier quart-temps avec deux équipes qui sont dos à dos pendant les douze premières minutes, notamment avec un duel entre Kevin Durant et LeBron James. Le premier est très actif, notamment sur un dunk en ligne de fond en se débarrassant du King tandis que ce dernier provoque essentiellement des fautes pour aller sur la ligne pour ramener son équipe au score. Les entrées d’Iguodala et de JaVale McGee font du bien aux Warriors, cependant LeBron James, sur un violent poster sur le pauvre McGee, ramène les deux équipes à égalité (24-24). Stephen Curry et Kyrie Irving répondent présents dans ce premier quart-temps, le premier depuis l’arc, le deuxième à coup de pénétrations cinglantes dans la raquette d’Oakland. Néanmoins, les Warriors prennent l’avantage notamment grâce à un tir primé d’Iguodala au buzzer qui conclut un excellent premier quart-temps, peut-être le meilleur de ces Playoffs (35-30). C’est à partir du second quart-temps que les Warriors instaurent leur domination dans ce match. Alors que Curry et Durant sont sur le banc, les Cavs n’arrivent pas à en profiter pour revenir. Pire, les hommes de Tyronn Lue perdront beaucoup trop de ballons (10) dans ce quart-temps, tandis que les Warriors maintiennent la pression défensive. Si Golden State n’en profite pas immédiatement pour faire un écart, le retour de Kevin Durant les aidera et la barre des dix points d’écart sera très rapidement franchie (55-45). L’ailier des Warriors est parfaitement rentré dans la rencontre et, à la pause, en est déjà à 23 points et 6 passes alors que les Cavaliers tient au score grâce à des exploits individuels de Kyrie Irving, avec notamment un impressionnant 3+1. Les Cavaliers peuvent s’estimer heureux de ne se retrouver qu’à huit points des Warriors à la pause. Avec 11 ballons perdus, dont 7 pour LeBron, un banc peu productif et peu adroit ainsi qu’un très mauvais Tristan Thompson, pilier important des Cavaliers au rebond notamment, l’écart aurait pu être plus sévère (60-52). Si Cleveland veut revenir dans le match, il faut un apport défensif plus important ainsi que moins de maladresse. Cependant, cela ne se passera pas comme ça tant les Warriors contrôlent le troisième quart-temps. Cleveland reprend ses mauvaises habitudes avec deux turnovers d’entrée de jeu et les Warriors en profite pour placer un run de 13-0 grâce à Curry et Durant qui envoient trois missiles à trois points pour donner un avantage de +21. Néanmoins, LeBron James trouve le moyen de ramener les champions en titre à douze points des Warriors en fin de quart-temps, grâce à un finger roll et une passe pour Irving (80-68). On pense les Cavaliers en mesure de basculer la rencontre, mais les Warriors répondent de manière cinglante en infligeant un sévère 13-4 pour s’échapper définitivement des Cavaliers dans cette rencontre (93-72). Il ne reste plus qu’un quart-temps à jouer mais il ne se passera rien de grandiose tant l’écart est grand. Tyronn Lue lance le garbage time à quatre minutes de la fin de la rencontre en remplaçant LeBron, Irving, Love et Smith par Derrick Williams, Deron Williams, Dahntay Jones et Richard Jefferson. Les Warriors remportent ce premier match grâce à un duo Durant/Curry on fire (66 points à eux deux) et un banc supérieur à celui des Cavaliers (24 points pour le banc des Dubs contre 12 pour Cleveland). La défense californienne fut aussi un élément déterminant dans cette victoire, à l’image de Klay Thompson qui fut maladroit en attaque, mais tellement précieux de l’autre côté du terrain (1/12 au tir pour Cleveland sur un shoot pris quand Klay défendait sur le tireur). Cleveland devra hausser son niveau de jeu, notamment défensivement, pour pouvoir lutter face à ces Warriors version KD, s’ils veulent espérer faire le premier back-to-back de leur histoire. Avec 20 ballons perdus, 34% de tirs rentrés et une défense qui était encore à Cleveland, ces Cavaliers là n’ont que peu de chance de remporter un match face à cette équipe des Warriors. Néanmoins, on ne se fait pas de soucis pour le suspense: Sur les huit finales disputées par LeBron James, ce dernier a perdu le Game 1 par sept fois et est à 0/6 à l’extérieur dans un Game 1 de Finales. Les deux dernières années, c’était déjà le cas contre les Warriors. Dans tous les cas, les hommes de Steve Kerr et de Mike Brown sont sur une série dingue depuis quelques mois. Il s’agissait, cette nuit, de leur 28ème victoire en 29 matchs et de leur 13ème victoire de suite dans ces Playoffs, se rapprochant ainsi dangereusement du record de 15-1 des Lakers 2001 de Kobe Bryant et de Shaquille O’Neal, ce qui laisse Tyronn Lue admiratif.



Le Game 1 des Finales 2017 est déjà dans les livres d’histoire, place désormais au Game 2 qui aura lieu dans la nuit de dimanche à lundi à 02h00 du matin, heure française. La réaction des Cavaliers sera intéressante à voir après la démonstration des Warriors dans ce premier match. Cleveland va t-il revenir à égalité dans la série ou bien Golden State assurera sa domination à domicile? Réponse ce lundi !