Le Game 2 des Finales NBA se déroulait cette nuit à l’Oracle Arena pour un match extrêmement important pour la suite de la série. Evidemment, tous les matchs en Finales sont des « must win » mais cette deuxième confrontation entre Golden State et Cleveland avait une importance particulière pour les deux franchises. Pour les Warriors, l’objectif était de conserver l’avantage du terrain en prenant son deuxième match à domicile afin de partir sereinement pour l’Ohio. Pour les Cavaliers, il fallait rassurer après un Game 1 très compliqué et l’opportunité de jouer les trouble-fêtes au retour de Steve Kerr sur le banc californien était tentante tant revenir à domicile à égalité serait un avantage. Voici le résumé du match 2 des Finales NBA !



Game 2 – Golden State Warriors – Cleveland Cavaliers : 132 – 113 (2 – 0)

 

L’annonce est tombée une heure avant le début du match: Steve Kerr est bel et bien de retour ! Gêné par des problèmes de dos, le coach des Warriors avait laissé l’intérim à Mike Brown, son assistant, depuis le Game 3 de la série contre Portland. Les doutes planaient sur un possible retour pour les Finales, mais finalement il est là, ce qui a eu le don de motiver les joueurs d’Oakland. En effet, c’est encore une fois Golden State qui a fait l’essentiel en prenant leur deuxième match à domicile grâce à un duo Durant-Curry totalement inarrêtable, et ceci malgré le grand nombre de ballons perdus de la part des Dubs (20 turnovers). Ainsi, l’ailier au numéro 35 cumule à 33 points, 13 rebonds, 6 passes et 5 contres et semblait surnager dans ce match, dominant ainsi les Cavaliers tout comme il l’avait fait lors du premier match. Curry est, lui, devenu le deuxième joueur de l’histoire des Warriors à faire un triple-double en Finales NBA, après Draymond Green, avec 32 points, 10 rebonds, 11 passes mais aussi 8 ballons perdus… Pourtant, le début de match est pour les Cavaliers qui inflige un run de 9-3 d’entrée de jeu. Cleveland montre une meilleure intensité sur ce match, rentrant dans les joueurs des Warriors, leur faisant tête. Les Warriors commencent à perdre des ballons ce qui profite à LeBron James, évidemment, mais aussi à Kevin Love, systématiquement recherché au poste bas. Néanmoins, Stephen Curry profite de cette agressivité défensive pour chercher systématiquement les fautes, lui permettant d’aller sur la ligne des lancers-francs à dix reprises, pour dix réussites en douze minutes. Le jeu de passe des Warriors reste un problème pour Cleveland et un run de 13-2 permet aux hommes de Steve Kerr de prendre le premier écart à leur compte (26-16). LeBron James montre tout son énervement, punit la défense sur pick-and-roll de JaVale et les Cavs reviennent petit à petit, mais la défense des joueurs de l’Ohio est en galère, à l’image des 40 points pris dans ce premier quart-temps pour les champions en titre (40-34). Si Tyronn Lue se satisfait de la mise en place défensive de ses joueurs dans le premier quart-temps, il ne devait pas l’être longtemps en voyant le deuxième quart. Les Warriors contrôlent la rencontre et continuent leur étreinte défensive avec deux contres monstrueux d’Iguodala et de David West. Qui plus est, Klay Thompson sera à la conclusion d’un nouveau run pour les Dubs, avec un tir primé qui nous rappelle quand même que l’arrière de Golden State est tout de même un fabuleux shooter (47-35). Il reste neuf minutes à jouer dans la première mi-temps et les Warriors ont déjà mis 50 points dans la musette des Cavaliers, beaucoup trop pour pouvoir espérer quelque chose. Néanmoins, le retour en jeu de King James va redonner un élan aux hommes de Lue avec un run de 14-5 pour revenir à -3 au score, aidés notamment par cinq mauvaises minutes de Stephen Curry qui enchaîne les pertes de balle. LeBron James réalise une mi-temps totalement exceptionnelle: 18 points, 10 passes, 6 rebonds à un très bon pourcentage au tir qui permet aux Cavaliers de sortir la tête de l’eau pour recoller aux basques des Warriors. Kevin Durant garde les Warriors en tête à la pause, même si un floater au buzzer de Kyrie Irving conclut les vingt-quatre premières minutes de la rencontre (67-64). Aurons-nous droit au premier match serré de ces Finales? Pas vraiment. Plus ou moins comme au premier match, c’est le retour des vestiaires qui fera défaut aux Cavaliers, à cause d’un duo Curry-Durant déchaîné. Le deux MVP marquent 13 des 16 premiers points des Warriors en ce début de euxième mi-temps et remettent leur équipe à dix points d’avance grâce à une séquence de Stephen Curry qui en fait voir de toutes les couleurs à LeBron James (86-75). Durant est intenable, obtient un 3+1 sur une faute de « Gérard » Smith et son duo avec Curry fait plier les Cavs, même si LeBron James, comme depuis le début du match, tient tête aux Warriors pour donner un espoir à son équipe, qui réalise un véritable match de traînard (86-82). Suite à un temps mort de Steve Kerr, les Warriors reprendront dix points d’avance, quatorze même, notamment grâce à Klay Thompson. On le savait depuis le Game 1, si Klay Thompson commence à rentrer ses tirs, ça sentira le roussi pour les hommes de Tyronn Lue, et en cette fin de troisième quart-temps, les deux missiles longue distance du numéro 11 des Warriors sonnent comme des coups de poignards dans le dos (102-88). Seul Kevin Love et LeBron James sont au niveau pour les Cavaliers: J.R et Tristan Thompson ne sont pas dans leur match (ni même dans leur série jusque-là) et Kyrie Irving est très maladroit, alors qu’en face, le jeu collectif de Golden State est dévastateur. Les problèmes de fautes de Draymond Green n’ont pas gêné les Warriors qui assassinent Cleveland dans ce dernier quart grâce à une défense resserrée, un mouvement de balle léché et des tirs primés qui font passer l’avance de +10 à +20. Tyronn Lue impose le garbage time à quatre minutes de la fin, les Warriors restent invaincus dans ces Playoffs avec une quatorzième victoire de suite dans cette campagne (132-113). Avec 132 points pris, les Cavaliers ont de quoi se poser de sérieuses questions sur leur défense, là où l’année dernière ils ont pu faire leur impressionnante remontée en Finales en maintenant des Warriors en dessous des cent points. Kyrie Irving devra se ressaisir dés le Game 3 de ces Finales, car sans lui, Cleveland ne peut rien faire face à l’armada offensive (et défensive aussi) d’un Golden State en mission pour leur deuxième titre NBA. Même si LeBron James était fantastique (29 points, 14 passes, 11 rebonds à 12/18 au tir), en profitant au passage pour égaler Magic Johnson sur le nombre de triple-double inscrit en Finales (8), ainsi que Kevin Love (27 points, 7 rebonds), l’apport d’Irving est primordiale, tout comme celle du banc, notamment de Deron Williams qui est 0 sur ce début de série. Ce troisième match s’impose comme un « must win » pour Cleveland, et le retour à la Quicken Loans Arena ne pourra faire que du bien à LeBron James et ses coéquipiers.



Rappelons-nous d’une chose: tout peut arriver au basket-ball, notamment en NBA. LeBron James nous l’a bien montré l’année dernière avec ses Cavs puisque Cleveland était déjà mené de 2-0 lors des Finales 2016 en revenant de l’Oracle Arena avec deux belles valises, dont un +33 au Game 2. Le dicton reste le même, une série n’est jamais commencée lorsque les matchs à l’extérieur n’ont pas débutés. Ainsi, c’est pour cela qu’il faudra être présent pour le Game 3 dans la nuit de mercredi à jeudi (03h du matin, heure française) car le spectacle sera au rendez-vous: soit les Warriors se rapprochent d’un deuxième titre NBA avec un cinglant 15-0 qui les rapproche d’un sweep total de la NBA, soit LeBron James et ses compères réagissent, et vous le savez bien comme moi, quand le King réagit, souvent ça fait mal, pour le plus grand bonheur de nos yeux.