07 juin 2017, 03h du matin. La date était entourée depuis le début de cette série. On le savait, ce Game 3 était d’une importance capitale quelque soit le scénario de la série. Après les deux victoires initiales de Golden State dans la série, le déplacement à Cleveland nous promettait un match fort en intensité. Les Cavaliers étaient dans l’obligation de l’emporter s’ils veulent espérer revenir dans la série tandis que Golden State, toujours invaincus dans ces Playoffs, se rapprocheraient un peu plus de la légende avec une quinzième victoire de suite en Playoffs… Voici le résumé du Game 3 des Finales 2017 !



Game 3 – Cleveland CavaliersGolden State Warriors : 113 – 118 (0 – 3)

 

Qu’est-ce qui est le pire: perdre sur un blow-out ou réaliser un match quasiment parfait mais perdre tout de même? La question mérite d’être posée après la rencontre d’hier soir. Concrètement, LeBron James et ses coéquipiers ne pouvaient pas espérer meilleure performance pour défier ces Warriors. Avec un James réalisant son meilleur match de la série (39 points à 15/27 au tir, 11 rebonds et 9 passes) et un Kyrie Irving retrouvé après son très mauvais Game 2 (38 points à 16/29, 6 rebonds, 3 passes), les Cavaliers ne sont pas passés loin d’une victoire qui aurait relancé la série. Alors certes, on peut dire que Kevin Love a été maladroit (9 points à 1/9 au tir) mais il a été précieux en défense et sur les rebonds offensifs (13 rebonds, 6 interceptions). Mis à part le match de Tristan Thompson et du banc (mis à part Kyle Korver), les Cavaliers n’ont rien à se reprocher tant ils n’étaient pas loin du but, mais Kevin Durant (31 points à 10/18, 8 rebonds) avait une fin de scénario différente que celle imaginée par les Cavs. Dés le premier quart-temps, le match nous régale. L’adresse est au rendez-vous, J.R Smith retrouve son adresse et la défense de Cleveland force cinq pertes de balle très rapidement dans la rencontre, dans une ambiance digne de Finales NBA. LeBron James est sublime dans ce premier quart, ce qui permet aux Cavs de prendre l’avantage (17-13). Cependant, en face, les Warriors s’accrochent grâce à un Klay Thompson tout simplement monstrueux dans le premier quart-temps avec 16 points et une adresse à trois points ahurissante (4/5 derrière l’arc). Stephen Curry rentre dans son match lui aussi avec une bombe à longue distance et Golden State reprend l’avantage. Couplé avec les huit points de Kevin Durant, le 9/14 depuis le parking et la très mauvaise fin de quart-temps des Cavs et les hommes de Steve Kerr prennent un avantage de huit points après ces douze premières minutes (31-39). LeBron James, reposé en fin de premier quart pendant le run de 10-1 des Warriors, revient dés le début du second quart-temps et continue son festival. Il porte son équipe sur ses épaules et ramène les Cavaliers à -1 avec 8 des 13 premiers points des Cavs sur le quart-temps (45-46). Le duo infernal des Warriors, Durant et Curry redonne un matelas d’avance pour les Warriors, mais LeBron James réalise une mi-temps de folie, à nouveau, avec 27 points à 11/14 au tir, et il peut se réjouir de voir Kyrie Irving prendre ses marques petit à petit dans la rencontre. En deux minutes, le meneur inscrit 7 points dont un incroyable lay-up au buzzer qui maintient Cleveland dans le match (61-67). Face à un trio qui cumule à 51 points et à plus de 50% (Klay/Curry/Durant), les Cavaliers résistent mais n’arrivent toujours pas à baisser le rythme de jeu des Warriors. Néanmoins, le début de deuxième mi-temps voit le retour des Cavaliers dans le match. On le sait, dans les deux premiers matchs, les troisièmes quarts-temps ont eu raison de Cleveland et il était important pour eux de dominer ces douze minutes, chose qu’ils feront grâce à un Kyrie Irving en feu. Tout d’abord, un 10-2 conclut par Kevin Love permet à Cleveland de reprendre l’avantage (71-69) avant que Smith derrière l’arc, puis Irving sur plusieurs pénétrations maintiennent cette avance. Les Warriors répondent à chaque coup et reste à l’affût, mais les Cavaliers résistent, même quand Kevin Durant est placé au poste de pivot par Steve Kerr sur certaines séquence d’un « hyper small ball » à la sauce californienne. Cleveland creusera l’écart en fin de quart-temps dans un moment de folie, pendant que Golden State perd des ballons et perdent leur jeu collectif. Avec un run de 9-3 pour terminer le quart-temps, un Kyrie Irving possédé, les hommes de Tyronn Lue prennent les devants avec cinq points d’avance avant d’entamer le sprint final (94-89). Ces douze dernières minutes promettent un suspense inédit dans ces Finales. Les 5 fautes de Draymond Green précipite l’entrée de Durant et de Curry, le duel se lance dés les premières minutes du dernier quart-temps. Les Cavaliers provoquent les fautes et se retrouve très vite dans le bonus, il reste six minutes à jouer à ce moment-là. Les deux équipes se rendent coup pour coup: Irving inscrit un lay-up improbable avec la faute, puis les Warriors reviennent à -1 avec deux tirs primés de Durant et de Klay Thompson (109-108). Néanmoins, la Quicken Loans Arena explose sur ce tir primé de J.R Smith, son quatrième de la soirée, bien servi par LeBron James, pour redonner quatre points d’avance (113-109). Il reste 90 secondes à jouer et les Cavaliers se positionnent pour être la première équipe à vaincre les Warriors en Playoffs cette saison. Cependant, c’est le moment que choisira Kevin Durant pour jouer un sale tour à LeBron James. Tout d’abord, il réduira l’écart sur un petit floater des familles face à un Tristan Thompson encore une fois décevant dans cette série, puis voit Kyle Korver rater son tir à trois points sur l’action d’après, rebond Warriors, deux points d’écart. Il reste 51 secondes à jouer, Kevin Durant remonte la balle, voit LeBron James éloigné de lui en défense, dégaine à trois points, et soudain le silence. Le filet tremble, les Warriors mènent pour la première fois depuis le troisième quart-temps (113-114). Le tir à trois points d’Irving ne rentre pas, Kevin Durant aggrave la marque à 113-116 sur lancer-franc, la série se joue sur une possession, un tir primé pour aller en prolongations. LeBron récupère la balle sur remise en jeu, il ne reste que quelques secondes mais Iguodala lui chipera le ballon alors que LeBron allait tirer. Le match est fini, victoire des Warriors sur le score de 118-113 dans un match de légende, tout simplement. Avec un LeBron et un Kyrie de gala, les Cavaliers échouent à quelques secondes de revenir à 2-1 dans la série, à cause de Kevin Durant, qui inscrit là le shoot le plus important de sa carrière. Bien accompagné d’un Klay Thompson adroit (30 points à 11/16 dont 6/11 derrière l’arc, 6 rebonds) et un Stephen Curry toujours aussi fort (26 points, 13 rebonds, 6 passes), les Warriors se rapproche de plus en plus de la légende avec une troisième victoire en trois matchs, une quinzième victoire consécutives en Playoffs et un possible sweep à aller chercher dans la nuit de vendredi…



3-0 pour les Warriors dans ces Finales qui se retrouvent à une victoire de remporter le deuxième titre de leur histoire et de devenir la première équipe de l’histoire à ne perdre aucun match en Playoffs, à l’instar des Lakers de 2001 qui n’ont perdu qu’un seul match durant leur campagne des Playoffs. LeBron et ses coéquipiers doivent à nouveau faire un exploit pour réaliser le back-to-back, tout comme l’année dernière, mais cette fois-ci, on a du mal à imaginer comment les Cavaliers peuvent renverser la tendance, surtout que les chiffres ne jouent pas en leur faveur, puisque aucune équipe n’est parvenue à revenir d’un 3-0 dans l’histoire des Playoffs. Rendez-vous dans la nuit de vendredi à samedi à 03h00 du matin, heure française, pour (peut-être) l’épilogue de cette saison 2016-2017!