Bon. Lorsqu’on imaginait les équipes dans lesquelles pouvait finir Chris Paul, les Rockets figuraient. Ils figuraient, mais comme une éventualité assez faible. Ils étaient là, ils y prétendaient, mais au fond tout le monde se disait que son choix se ferait entre un retour aux Clippers, ou une vraie décision sportive qui l’amènerait aux Spurs, où la franchise pourrait tenter de faire tomber les Warriors et les Cavs.

Si on doutait tous, et évoquait les Rockets comme destination avec un sourire en coin, c’est que plusieurs choses semblaient compliquées. Certes, Mike D’antoni a fait briller tous les meneurs qu’il a eu dans son effectif. Il a même fait tourner Chris Duhon en double double de moyenne et je suis sûr que beaucoup ont pourtant déjà oublié ce bon Chris. Bref, oui D’antoni est un super coach, surtout pour un meneur, mais ce poste avait justement été dévolu à James Harden qui avait fait avec cette nouvelle responsabilité… tout simplement la meilleure saison de sa carrière. Alors on s’attendait à ce que la recherche de renfort se fasse en priorité sur le poste 4, puisque Patrick Beverley, féroce défenseur et tireur à 3pts solide devenait le complément idéal de l’arrière qui menait le jeu à Houston, mais Harden faisait des appels du pied à CP3, et Daryl Morey a encore réussi à trouver un moyen de ramener une star à Houston.

De fait, Patrick Beverley + Sam Dekker + Lou Williams + 1er TDD 2018 partent aux Clippers en échange de Chris Paul, qui n’a plus qu’à négocier son contrat. Si on peut avoir quelques doutes sur la collaboration offensive du duo Paul-Harden, on reconnaîtra tout de même que partager la gonfle pourrait pousser le barbu à revenir à des standards défensifs plus proches de ceux d’OKC, et que tous les 2 sont assez intelligents pour apprendre à jouer ensemble. Maintenant, il va falloir négocier sec sur les contrats pour éviter que le Salary Cap des Rockets explose, parce qu’il va falloir constituer un banc, et progresser.

L’avantage dans cette optique, c’est que la franchise a des contrats suffisamment importants et assez attractifs pour continuer à libérer du cap space – mais possède déjà un potentiel 5 :

Chris Paul – James Harden – Trevor Ariza – Ryan Anderson – Clint Capela avec Eric Gordon sur le banc.

Reste désormais à savoir si Daryl Morey va à nouveau tenter de construire un BiG3 en ramenant Blake Griffin ou Paul Millsap… Ou va chercher à ramener des joueurs de banc et des vétérans à moindre coût, avant de filer le pactole à Chris Paul l’an prochain, qui a juste activé son option pour la saison à venir.

C’est pas encore gagné pour les Rockets, mais si tout se passe comme prévu, un nouveau monstre pourrait naître à l’Ouest.