La NBA ne fera son retour qu’en octobre, mais les effectifs sont bientôt déjà bouclés pour une majeur partie de la ligue. Malgré les rumeurs autour de Kyrie Irving qui risquerait de changer la rotation, la liste des joueurs allant jouer en noir et blanc cette année est plutôt bien garni pour aller titiller comme chaque années les sommets de la conférence Ouest, mais voyons cela de plus près…

Meneurs de jeu : Tony Parker – Patty Milly – Dejounte Murray – Derrick White

Avec la blessure de Tony Parker lors des derniers Playoffs, on peut dire qu’il y a un trou sur le poste de meneur. Cependant, notre effectif comporte deux alternatives principales, la première : Dejounte Murray. Le 29ème pick de la Draft 2016 a montré qu’il comprenait le jeu et qu’il pouvait s’y adapter, comme lors de ces fameux derniers Playoffs. Malgré des performances quelques peu décevantes en Summer League (et franchement pour ce que ça vaut…) et un shoot très inconstant à moyenne et longue distance, ce gamin a de l’avenir chez nous, et Popovich le sait très bien.

De l’autre côté, notre dynamiteur depuis quelques années déjà, Patty Mills. Il a une place privilégiée sur notre banc, un 6ème homme de grande qualité, mais peut-il vraiment être Starter sur plusieurs mois d’affilés ? C’est un bon shooter derrière l’arc, mais il a des lacunes en organisation et est bien moins complet que le MVP des Finals 2007. Malgré ça, c’est un joueur de qualité et un joueur d’équipe. Maintenant, qui choisir entre Patty et le jeune Murray ? À Popovich de choisir, mais d’un avis personnel, je tenterai d’abord avec Dejounte.

Derrière eux, peut-être que le tout jeune Derrick White, 29ème pick de la Draft 2017, pourra grappiller quelques minutes, mais probablement que du Garbage Time.

Arrières : Danny Green – Manu Ginobili – Bryn Forbes – Brandon Paul

La grande question ici, c’est l’utilisation par Popovich de l’artilleur Bryn Forbes. Après 4 ans en Université et une première saison à 2.6 points par matchs en 36 matchs (À noter une pointe à 27 points contre les voisins de Dallas), l’ancien pensionnaire de Michigan State a véritablement tout éclaté en Summer League avec plus de 26 points par match dont plusieurs matchs à plus de 30, voir 35 points ! Passera-t-il devant Manu Ginobili dans la rotation ? Je ne pense pas. Mais il va jouer, plus que la saison dernière ça c’est sûr, mais comment ? Telle est la question. Laissons une fois de plus le sorcier Pop s’occuper de son développement.

De l’autre côté, à bientôt 40 ans, le 3ème larron du Big Three que l’on regrette tous, Manu Ginobili a décidé de repartir pour une saison chez les Spurs ! Malgré une saison régulière où on a senti qu’il arrivait au bout, il a subitement perdu quelques années après la blessure de Parker et nous offert une 2ème partie de Playoffs 2017 très bonne ! (On se souviendra de son dunk main gauche dans le trafic, ou de son FABULEUX contre sur James Harden au Game 5) On attend donc une saison tranquille, très probablement la dernière, du meilleur 6ème homme de tous les temps (Hein, j’ai dit quelque chose?), en espérant lui offrir un dernier tour de piste à la hauteur de la légende qu’il est !

Ailiers : Kawhi Leonard – Rudy Gay – Kyle Anderson – Jason Blossomgame

C’est là que les choses se corsent. Tout le monde sait que Kawhi Leonard va prendre sa grosse trentaine de minutes par match, mais donc, que faire de Rudy Gay ? La solution la plus évidente serait de le placer en 6ème homme, pourquoi pas après tout, il pourrait tourner sur les deux postes d’ailiers pour faire souffler The Klaw et LaMarcus. Mais il y a une autre solution, le faire Starter au poste d’ailier fort, et décaler Aldridge en pivot. Malgré la réticence de ce dernier à bouger du poste 4, ça permettrait à Rudy d’avoir un poste défini, et qu’il connaît un peu puisqu’il a déjà joué comme ça à Sacramento. J’ai longtemps hésité entre ces 2 possibilités, mais je pense que placer Rudy Gay en 6ème homme serait une meilleure idée. En plus des doutes que j’ai par rapport aux compétences d’Aldridge au poste 5 (quoiqu’on en dise, c’est un 4 clair et net), ça permettra d’avoir un vrai back-up de qualité pour Kawhi Leonard et de la taille sous le cercle. De plus, je ne pense pas qu’il s’opposera à cette idée, tant il a l’air de respecter et d’admirer Gregg Popovich.

Derrière ces deux larrons, il y a toujours Kyle Anderson qui peut dépanner en cas de besoin mais dont l’avenir est de plus en plus flou, et Jason Blossomgame, qui va faire quelques aller-retours entre l’équipe première et la G-league.

Ailiers Fort : LaMarcus Aldridge – (David Lee) – Davis Bertans

David Lee ne re-signera probablement pas. Voilà, c’est dit. Si on l’enlève, il nous reste donc LaMarcus Aldridge qui sera titulaire au poste 4 (voir poste 5 dépendant de Rudy Gay), et Davis Bertans, qui est considéré comme un 3 ou un 4, qui va probablement jouer principalement ailier fort cette saison en raison du bouchon au poste d’ailier. Pas beaucoup de débat sur ce poste, le letton ne jouera pas énormément cette saison, barré par Aldridge et Gay.

Pivots : Pau Gasol – Joffrey Lauvergne – Joel Anthony

Avec la prolongation de Gasol pour 3 ans chez les Spurs, le poste de pivot se garnit un peu. Malgré un manque de réel défenseur intérieur comme on l’avait l’année dernière avec Dedmon, l’arrivée de Joffrey Lauvergne sur le poste va permettre d’avoir un role player efficace avec un bon shoot mi-distance. L’espagnol devrait donc starter vu le peu d’alternatives. Lauvergne pourrait le remplacer selon ses résultats mais je n’y crois pas trop, il devrait rester sur le banc et jouer une petite quinzaine de minutes par match.

Article par @SpursSAFR