Inconnu du grand public il y a encore quelques mois, Kyle Kuzma est en train petit à petit de se faire un nom en NBA. Drafté en 27ème position dans l’indifférence totale, il est aujourd’hui considéré comme le steal de cette Draft. Pourtant, personne ne l’attendait à ce niveau. Analyse de son très bon début de saison et de carrière.

 

Récemment, Kyle Kuzma a été dîner au restaurant avec un certain… Kobe Bryant ! Pendant le repas, “Double K » a demandé des conseils au Black Mamba, afin de s’améliorer encore plus. Ils ont discutés de petits détails du jeu qui font toute la différence, de ces choses qu’il faut travailler. La légende des Lakers apprécie beaucoup le rookie des Lakers, et pourrait même devenir son mentor ! Il n’est pas le seul à être tombé sous le charme du 27ème choix de la dernière Draft. Auteur d’un très bon début de saison, avec 16.4 points, 7 rebonds et 1.3 passes décisives, le tout à 50% au tir et 31.3% à 3pts, en 31.6 minutes de jeu, le numéro 0 des Angelinos en a surpris plus d’un.

Kyle Kuzma est né à Flint, dans le Michigan. Une des villes les plus pauvres du pays. Il ne vit pas une enfance facile, mais c’est selon lui ce qui lui a permis de se forger. Au lycée, il joue meneur en raison de sa petite taille à l’époque. Personne ne parlait de lui comme un possible futur joueur NBA. Pareil à la fac. Après 3 années passées à la modeste université d’Utah, où il traîne une réputation de fainéant – et ce malgré une mentalité de gagnant – il se présente à la Draft 2017. Pour sa saison junior, ses statistiques sont de 16.4 points et 9.3 rebonds. Attendus au second tour, il est drafté à la 27ème position par les Nets, mais directement envoyé aux Lakers, dans le cadre du trade qui envoya D’Angelo Russell et Timofey Mozgov à Brooklyn, contre Brook Lopez et ce fameux 27ème choix de Draft.

Une très bonne Summer League

En juillet, Kuzma participe à la Summer League avec les Lakers. Tout le monde attendait Markelle Fultz, Jayson Tatum ou encore son coéquipier Lonzo Ball (nommé MVP de la compétition) mais tout le monde va découvrir Double K, auteur d’une excellente Summer League, qu’il gagnera avec les Lakers. Il fut en plus nommé MVP de la Finale, avec 30 points et 10 rebonds. Il se régale des caviars du fils de Lavar, et impressionne par sa mobilité, malgré sa grande taille (2.06m).

Cependant, personne ne s’attendait à ce qu’il joue autant en NBA et à qu’il enchaîne les grosses performances.

Le bon coup des Lakers

Dès le début de saison, Luke Walton, le coach des Angelinos, va faire confiance à Kyle Kuzma, est lui donner de nombreuses minutes, contrairement à ce que l’on pensait. Ainsi, Double K joua 18 minutes lors de son premier match, contre les Clippers (défaite 108-92), pour 8 points, 4 rebonds, 1 assists, 2 interceptions, à 50% au tir ! Depuis, son temps de jeu est monté en flèche, tout comme ses statistiques ! Il est actuellement le meilleur marqueur des Lakers (16.5 points) et le troisième meilleur rebondeur (6.8 passes décisives). Il est aussi le 2ème meilleur rookie scoreur et le 5ème meilleur rookie rebondeur ! Pas mal pour un joueur de 21 ans que personne ne voyait en NBA il y encore quelques mois ! Il a déjà marqué plus de 20 points sept fois (leader chez les rookies dans cette catégorie), réalisé 5 doubles-doubles (contre Toronto, Brooklyn, Memphis, Milwaukee et Phoenix) ! Lors de son dernier double-double contre les Suns, il a aussi battu son record de points en carrière : 30 points, et 10 rebonds ! Il est le premier rookie des Lakers a compilé 30 points et 10 rebonds depuis un certain… Magic Johnson, en 1980. Il est aussi le premier rookie des Lakers avec une telle moyenne de points depuis… Magic, forcément ! Son précédent record était de 24 point, réalisés lors du match précédent contre Philadelphie ! Lors du dernier match des “yellow and purple” contre Chicago, Kuz a encore une fois dépassé la barre des 20 points : 22 points, plus 3 rebonds et 5 passes décisives ! Il a activement participé au comeback des Lakers en seconde mi-temps !

Si Kuzma joue autant, c’est aussi “grâce” à la blessure de Larry Nance Jr, touché à la main (fracture du deuxième métacarpe de la main gauche), et absent pour une durée indéterminée. La blessure du 27ème choix de Draft 2015 a permis au… 27ème choix de Draft 2017 de s’installer dans le cinq de départ des Lakers.

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que les Lakers réalisent un bon coup avec un pick en fin de premier tour, voir au second. Larry Nance Jr justement, mais aussi Jordan Clarkson (46ème choix en 2014) ou Ivica Zubac (32ème choix en 2016), tous ont bénéficié d’un temps de jeu plus que correct l’an dernier, et les Lakers ont placé beaucoup d’espoir en eux (même si Zubac joue très peu cette année et a été envoyé en G League), tandis que Clarkson semble s’épanouir en tant que 6ème homme cette saison. Luke Walton aime donner du temps de jeu, donc des responsabilités, aux jeunes joueurs. Cela s’inscrit dans la politique actuelle de la franchise, qui est de faire progresser ces jeunes en attendant la possible arrivée d’un joueur du calibre All Star en 2018 (Paul George, LeBron James ?), les Lakers n’ayant aucune chance de jouer les playoffs. Ainsi, Kyle Kuzma aura du temps de jeu toute l’année, et pourra progresser encore plus, même s’il risque de perdre plus des deux tiers de ces matchs. Mais au moins, il sera encadré par un coach compétent et prometteur.

Une polyvalence en attaque impressionnante !

Le point fort de Kuzma, c’est sa polyvalence offensive ! Il sait (presque) tout faire : se créer son tir à mi-distance, driver et attaquer le cercle, cavaler en transition, trouver un coéquipier démarqué, tirer à 3 points, même si son pourcentage depuis le parking reste un peu faible. Sa mobilité est vraiment impressionnante pour sa taille. Sa classe en attaque associée à son attitude de winner colle avec l’âme des Lakers. Par contre, de l’autre côté du terrain, ça se gâte. Même s’il est très bon rebondeur, sa défense est vraiment médiocre. Il intercepte et contre très peu de ballons, et ses rotations défensives ainsi que sa défense du porteur de balle laissent à désirer. Il paraît notamment paumé, parfois en off-ball. Cependant, il ne peut que progresser dans ce domaine, lui tout comme les Lakers ! Et vu le temps de jeu et la confiance que va lui accorder Luke Walton, il risque de martyriser de nombreuses défenses tout au long de la saison !

En seulement quelques matchs, Kyle Kuzma a montré non seulement tout son talent en attaque, mais aussi qu’il incarnait l’avenir des Lakers. Il a le potentiel pour faire une longue carrière et pour devenir un solide joueur NBAl, en attendant une star du côté de L.A ! Les Lakers ont certainement réalisé le steal de la Draft !