A l’instar de la ligue qui choisit les meilleurs joueurs de chaque semaine, QiBasket décerne aussi ses trophées hebdomadairement, dans le but de mettre en avant les meilleurs joueurs chaque semaine, évidemment, mais aussi de comparer avec les choix de la NBA et de débattre avec vous. Alors qui, selon la rédaction de QiBasket, mérite des éloges pour la semaine qui vient de se terminer ? Évidemment, plusieurs critères sont à prendre en compte dans l’élection du meilleur joueur de la semaine:

  • les votes de la rédaction
  • les performances statistiques durant la semaine en question
  • le bilan de la franchise durant la semaine en question
  • le nombre de match durant la semaine
  • les adversaires durant cette semaine

Il est évident qu’on ne peut pas mettre tout le monde. Déjà, il n’y a qu’un seul spot pour chaque conférence, mais aussi parce qu’on cherche à avoir un certain équilibre entre les différents critères pour avoir une chance d’être nommé. Enchaîner les grosses performances c’est bien, mais avec la victoire c’est préférable, naturellement.

 

Joueur de la semaine de la Conférence Est

Kyrie Irving – Boston Celtics

31,2 points, 4,5 passes, 3 rebonds, 1,5 interception à 59,5% au tir dont 44,4% à trois points

 

Certains ne comprendront peut-être pas pourquoi nous choisissons un joueur des Celtics la semaine où leur série de victoires s’est arrêtée, mais cela s’explique facilement. La série de victoire est impressionnante, certes, mais c’était surtout un collectif qui était en marche, il était difficile de ressortir une performance individuelle tant chacun des joueurs exécutait bien son rôle. Pourtant, cette semaine, Kyrie Irving a montré que les Celtics pouvaient compter sur lui dans les moments dur, et c’est pour cette raison que la rédaction l’a sélectionné cette semaine. Ce lundi, l’ancien meneur des Cavs a vêtu son costume d’Uncle Drew pour se débarrasser des Mavericks dans un match qui était mal embarqué au début du troisième quart-temps. Après une prolongation arrachée dans le money time, Irving s’illustre en plantant dix points pour maintenir la streak jusqu’au prochain match. Un season-high à 47 points pour le meneur des Celtics qui montre qu’il monte en régime, à l’image de sa semaine qui culmine à 31 points de moyenne à quasiment 60% au tir. Il fallait bien qu’un jour la série se termine et c’est Miami qui s’est occupé du boulot à cause de sa paire Dragic-Waiters, mais rien de grave. En effet, Boston s’est ressaisi avec un back-to-back parfaitement géré contre Orlando puis à Indiana, et Kyrie Irving n’est pas étranger à tout cela, loin de là. Avec un bilan de 18 victoires et de 3 défaites, loin devant les Pistons et Cavaliers, les Celtics sont tranquilles, surtout s’ils remettent la machine en route. Malgré les galères de ce début de saison (perte de Gordon Hayward, le shoot de Dellavedova le lendemain, les blessures d’Irving et d’Horford…), Boston se hisse tout en haut de la ligue et, rien que pour ça, nous pouvons lever notre chapeau.

 

Mentions honorables:

  • LeBron James, tel Atlas, il porte le monde sur ses épaules. Et ça fait sept victoires de suite.
  • Goran Dragic, mine de rien Miami en est à trois victoires de suite, dont une sur Boston et sur Minnesota, en grande partie grâce à la régularité de Dragic.
  • Dwight Howard, deux victoires, deux défaites, certes. Mais revoir le Dwight en mode « gros double-double », ça fait toujours plaisir.

 

Joueur de la semaine de la Conférence Ouest

Anthony Davis – New Orleans Pelicans

29,5 points, 12,5 rebonds, 2,7 passes, 0,2 interception, 1,2 contre, à 58,6% au tir.

 

Décidément, le terme « Davis » est à l’honneur ces derniers jours. Non, pas de James Harden cette semaine, même s’il continue à faire son petit business du côté du Texas. La rédaction a plutôt opté pour du mono-sourcil dominant à son poste : Anthony Davis. Les Pelicans sont toujours dans le positif après un bon mois et demi de compétition en grande partie grâce à des victoires contre des équipes « abordables » pour eux. Cependant face aux grosses écuries, on se posait des questions, surtout que mis à part une énorme dérouillée à Denver, les Pelicans résistent plutôt bien face aux grosses équipes avant de céder, au final, au score. Cette semaine, c’était une équipe de New-Orleans qui, en quatre matchs, devaient affronter successivement Oklahoma City, San Antonio, Phoenix en guise de bouteille d’eau avant de terminer en back-to-back et en apnée face aux Warriors. Un programme plus que sérieux que New-Orleans passera avec brio grâce à un bon DeMarcus Cousins, mais aussi à un excellent Anthony Davis. C’est d’ailleurs ce dernier qui a lancé la bonne semaine des Pels avec 36 points, 15 rebonds et 18 lancers réussis sur le Thunder qu’il a bousculé pour arracher la victoire. Ensuite c’est San Antonio qui passe à la trappe avec, là encore, un excellent Anthony Davis à 29 points, 11 rebonds et surtout un plus/minus de +33, ce qui signifie que lorsque Anthony Davis est sur le parquet, les Pelicans ont mis 33 points de plus que les Spurs, preuve que là encore le mono-sourcil le plus connu de la ligue est assez présent dans le jeu. Phoenix prendra, sans surprise, le tarif habituel, sans que Anthony Davis ne force quoi que ce soit, avant que la troupe d’Alvin Gentry ne s’incline à l’Oracle Arena face aux Warriors. Trois victoires pour une défaite face à Golden State (ça arrive à beaucoup de gens bien), ça reste une très bonne semaine pour des Pelicans qui sont remontés à la septième position de la Conférence Ouest, à l’affût derrière Denver et Portland. Il va falloir enchaîner tout de même si NOLA veut prendre la bonne vague qui l’emmènera en Playoffs, c’est pour cela que ces victoires face à Oklahoma City et San Antonio sont importantes et qu’elles compteront quand il faudra faire le bilan en fin d’année.

 

Mentions honorables:

  • James Harden, on vous l’a dit, il fait son petit business du côté du Texas, et ça marche toujours aussi bien.
  • Stephen Curry, on ne le met qu’en mention honorable parce que c’est un joueur « lambda » il paraît…
  • Damian Lillard, Le « père » des Blazers est intransférable, intuable et indissociable de Portland. Cette semaine le prouve, qu’on soit bien clair.

 

Sixième semaine, on commence doucement pleinement dans la saison. Pour cette sixième semaine, c’est donc Kyrie Irving et Anthony Davis qui récoltent les lauriers selon notre rédaction. Êtes vous d’accord ? N’hésitez pas à réagir à ce sujet, surtout si vous n’êtes pas d’accord avec nous ! D’ici là, nous gardons un œil sur la NBA et plus particulièrement sur nos deux joueurs de la semaine. Kyrie Irving aura du travail cette semaine avec deux gros matchs: face à Detroit puis face à Philadelphie en fin de semaine. Anthony Davis et sa troupe, eux aussi, devront faire face à du lourd. Tout d’abord, ils devront recevoir les Timberwolves du joueur de la semaine dernière selon la NBA Karl-Anthony Towns, avant de se déplacer par deux fois en back-to-back à Utah puis à Portland. Le programme est chargé.