Après plusieurs saisons galères, freiné par les blessures, Tyreke Evans renaît à Memphis. En tant que sixième homme, il semble s’épanouir, et il apparaît comme le meilleur joueur des Grizzlies en ce début de saison !

Memphis va mal en ce moment. Les Grizz viennent d’enchaîner 11 défaites d’affilée, après avoir réalisé un début de saison étonnant. Coach Fizdale a été viré, celui-ci aurait eu des relations tendus avec Marc Gasol ces derniers temps, qui aurait (rien ne le prouve) demandé le départ de Fizdale. Le frère de Pau a été récemment cité dans des rumeurs de trade. Mike Conley est blessé pour plusieurs semaines. Pour résumé, c’est pas la joie en ce moment dans le Tennessee. Cependant, il y a un joueur qui s’éclate dans cette mauvaise période à Memphis. Et cet homme, c’est Tyreke Evans. Constamment gêné par des problèmes physiques depuis le début de sa carrière, il semble à avoir trouvé un second souffle chez les oursons !

 

Une carrière gâchée par les blessures

Si je vous dis “Draft 2009″, vous me dîtes bien sûr Stephen Curry, James Harden, Blake Griffin, DeMar DeRozan, Hasheem Thabeet ! Vous vous rappelez du nom joueur qui a été nommé Rookie of the Year en 2009-2010 ? Non, ce n’était pas Curry. Non, ce n’était pas Harden ou Griffin. Non c’était pas Rubio. C’était pas Jrue Holiday non plus. Non c’était pas Jeff Teague ! Vous donnez votre langue au chat ? Et si je vous dit “Tyreke Evans » ? Ah oui c’est vrai !

Car oui, Tyreke Evans a été nommé Rookie of the Year ! Ceux qui suivent la NBA depuis peu peuvent se dire : “mais comment un role player a-t-il peut être ROY?”. Parce qu’avant de prendre un abonnement à l’année à l’infirmerie, Evans était un très bon joueur de basket !

Drafté par les Kings à la 4ème position en 2009. Annoncé comme une futur star à sa sortie de l’université de… Memphis, il impressionne par sa polyvalence, sa vision du jeu et son sens du scoring. Il finit la saison avec des statistiques de 20,1 points, 5,3 rebonds et 5,8 passes décisives ! Il devient le 4ème joueur de l’histoire à réussir un 20/5/5 dès sa première saison en NBA ! Les trois autres ? Oscar Robertson, Michael Jordan et LeBron James ! Tout laissez penser que “T-Rex” allait devenir un grand joueur ! Il fallait le voir, le voir briser les chevilles de son défenseur, avant de finir sous le panier avec un move dont il a le secret ! Malheureusement, la suite n’est pas aussi belle.

Car depuis cette fabuleuse saison rookie, Tyreke déçoit. Il n’a pas su retrouver le niveau qu’il avait, à cause de nombreuses galères physiques qui l’ont meurtri au fil de ces années galères, aussi bien pour lui que pour les Kings. Les genoux. Voilà ce qui a gâché la carrière de Evans. Toutes ces saisons compliquées sont dues à des blessure à répétition aux genoux. Aussi bien le gauche que le droit. A chaque fois le même espoir de le voir revenir, et à chaque fois une rechute, et une désillusion de plus.

Après plusieurs saisons passées dans le bordel sans nom des Kings, Tyreke Evans est tradé aux Pelicans. Ses deux premières saisons se passent sans trop de pépins physiques. Dans un rôle de 6ème homme la première année, il s’installe dans le cinq de départ la seconde. Dans une équipe où la plupart des tickets shoots reviennent à Anthony Davis, Tyreke est utilisé comme une seconde lame, et doit se contenter de quelques “miettes”, notamment avec la triplette qu’il constituait avec Eric Gordon et Jrue Holiday. Un trio qui se marchait souvent dessus, ensemble, et brillé par son absence sur blessures.

Encore une fois, ses genoux vont lui jouer de mauvais tours. Après le gauche, c’est le droit qui est touché. Opéré plusieurs fois, Evans ne joue que 51 matchs en 2 saisons. Ses statistiques et surtout son moral flanchent.

En février, il est inclus dans le trade qui envoie DeMarcus Cousins à New-Orleans  et retourne aux Kings. Sans énormément de succès.

Le coup de poker de Memphis

Free-agent à l’été 2017, il signe aux Grizzlies pour une saison et 3.3 millions de dollars. Memphis venait de perdre Zach Randolph, Vince Carter et Tony Allen, c’est à dire plusieurs joueurs qui incarnaient l’identité de la franchise, et personne ne donnait cher de leur peau.

Pourtant, sur le début de saison, les hommes de David Fizdale vont créer la surprise ! Leader de la conférence Ouest – avec un bilan de 5 victoires pour 2 défaites – à la fin du mois d’octobre, Memphis en a surpris plus d’un. Tyreke Evans surprend lui aussi, affichant un niveau de jeu qu’on avait plus vu chez lui que par séquences, depuis bien longtemps. Il a accepté de devenir sixième homme, le scoring étant déjà assuré par Mike Conley et Marc Gasol, et joue désormais ce rôle de joker désormais de luxe à merveille ! Au lieu d’être enfermé dans la première unit et de ne pas voir la gonfle comme à New-Orleans, il s’éclate dans la seconde rotation, avec laquelle il possède une plus grande liberté en attaque. Sa polyvalence offensive et son scoring en sortie de banc rendent de précieux services aux Grizzlies. Il a déjà réalisé 8 matchs avec 20 points ou plus ! Son meilleur match de la saison face à Orlando avec 32 points, 3 rebonds et 4 passes décisives ! Il a réalisé un double-double contre les Hornets, 19 points et 10 rebonds, et a planté 26 points au Staples Center contre les Clippers, avant d’en a claquer 27 une semaine plus tard à Milwaukee !

Depuis, Memphis a lourdement chuté au classement de la conférence Ouest. Les Grizzlies sont actuellement sur une série de 11 défaites d’affilée, et se trouvent à la 13ème place à l’Ouest (série arrêtée depuis), entraînant le licenciement de leur coach, David Fizdale. La “Grind City » est dans le dur, mais pas Tyreke Evans ! Celui-ci surfe toujours sur sa bonne dynamique du début de saison, enchaînant les bonnes performances en sortie de banc. Ses statistiques sont éloquentes : en 28.6 minutes, il tourne à 17.2 points, 4.9 rebonds et 3.5 passes décisives par match ! Vu son contrat, Memphis a fait une affaire ! Le tout est assorti d’un très propre 49.3% au tir, et surtout d’un 41.9% à 3pts ! Cette dernière statistique est surprenante. Evans n’a jamais été un très bon shooteur depuis le parking. En carrière, il tourne à 30.3% à 3pts ! Il est un scoreur à l’ancienne, pas un gars qui shoote 7 fois par match de loin ! Le voir shooter à 41% à 3pts, a été un peu comme voir Drummond mettre 60% de ses lancers francs, ça surprend ! Et ça fait plaisir à voir !

Avec des statistiques pareilles, Tyreke fait figure de favori pour le titre de 6ème homme de l’année ! En ces temps difficiles du côté de Memphis, il assure le job avec la second unit. Sur les deux derniers matchs, il a même été titulaire, à cause de la (nouvelle) blessure de Chandler Parsons. Contre les Spurs mercredi, Evans a assuré, avec 22 points, 3 rebonds et 5 passes décisives. Vendredi, encore une fois face à San Antonio, malgré le retour de Parsons, il était toujours titulaire. Et pour la première fois de la saison, il s’est manqué, avec 3 points (1/7 au tir), 3 rebonds et 4 assists. Le premier faux pas, pour lui qui tient la baraque depuis le début de saison. Du coup, le lendemain ? 32 points à 10/20 au tir et 5/7 à 3pts , 7 rebonds et 12 passes décisives en 39 minutes de jeu.

Tyreke Evans n’a pas eu la carrière qu’il aurait dû avoir. Cependant, il est en train de prouver qu’à 28 ans, il a encore de superbes minutes à donner. Parfait dans son rôle de 6ème homme, il réalise un retour au premier plan fracassant ! Il est aujourd’hui est des meilleurs joueurs des Grizzlies, et se positionne comme un des favoris au titre de meilleur 6ème homme de l’année !