Cette nuit avait lieu la tant attendue loterie pour définir l’ordre de la prochaine draft. La soirée que beaucoup d’équipes attendaient depuis le premier jour de la saison. Le rendez-vous de la saison pour certaines franchises, ce pour quoi elles ont si mal joué tout au long de l’année en espérant obtenir le graal, le first pick. Une lutte dans la médiocrité pour espérer avoir le plus de chances possibles de choisir en premier le 21 juin prochain.

L’écart étant si important entre les deux meilleurs joueurs de la cuvée, Luka Doncic et Deandre Ayton, et le reste des prospects, cette année qu’il fallait absolument avoir l’un des deux premiers choix pour les équipes qui avaient enclenché le mode tanking. Cette saison aura été l’une des pires en termes de tanking avec des équipes ne se cachant même plus de faire exprès de perdre. Leur objectif était clairement affiché, planter le maximum de matchs.

Et à ce petit jeu-là, après une lutte assez serrée, les Suns ont finis par se démarquer pour finir la saison à 25.6% de victoires sur la saison, avec seulement 21 matchs remportés. Non loin derrière, à une seule défaite de moins, on retrouvait les Grizzlies qui avaient pour espoir d’accrocher une place en playoffs mais les différentes blessures et l’ambiance pas forcément au beau fixe dans l’équipe ont eu raison des ambitions de la franchise. Les Mavericks de Mark Cuban complétaient le podium, Dirk Nowitzki devait être ravi de vivre une saison aussi moribonde, assurément l’une des pires qu’il ait connu sous le maillot texan, voire la pire.

C’est donc les Suns qui se présentaient à la loterie comme les grands favoris au first pick avec 25% de chances d’obtenir le premier choix de la prochaine draft. Alors que la chance ne souriait pas vraiment aux Suns ces dernières années, la logique a été respectée cette année et c’est donc Phoenix, représenté par Josh Jackson, qui aura le privilège de sélectionner en premier le 21 juin prochain. Le choix devrait se faire entre le génie du Real Madrid et poulain lors de l’Euro du nouveau coach des Suns, Luka Doncic et le pivot originaire de l’Arizona Deandre Ayton. Les deux choix semblent possibles et il est quasi-impossible de les départager.

L’attribution du second choix fut au contraire une sacrée surprise. Comme l’an passé, les Kings ont été gâtés par les dieux du basket et ont obtenu pour la deuxième année consécutive un choix dans le top 3 alors que la probabilité pour que cela arrive était de seulement 18%. Le choix ne devrait pas être compliqué pour le front office et devrait se résumer à prendre le joueur que Phoenix ne sélectionnera pas entre Doncic et Ayton. Dans les deux cas le fit semble assez bon pour les Kings qui doivent avoir beaucoup d’espoir pour leur reconstruction.

Alors que la logique donnait le second choix aux Grizzlies, ces derniers font figure de grands perdants de cette soirée. A l’instar des Suns en 2016, Memphis hérite du quatrième choix alors qu’ils avaient 55% de chance d’obtenir un choix du top 3. Luka Doncic était clairement le fit idéal pour l’équipe de Marc Gasol, malheureusement il faudra faire sans mais Michael Porter Jr, l’ailier de Missouri, est hyper talentueux et pourrait se révéler être un très bon fit pour former un axe 1-3-5 de haut vol avec Conley et Gasol.

Une autre franchise doit être en train de vivre un lendemain difficile également, ce sont les Mavericks de Rick Carlisle, quand on a 42% de chance d’obtenir un choix du top 3 et qu’on finit par avoir le cinquième choix, ça peut être assez difficile à vivre. C’est ce qu’ont subit les Mavs, il s’agit désormais de revoir ses attentes à la baisse mais les joueurs qui seront disponibles au cinquième choix devraient être assez intéressant pour une franchise de Dallas en manque de présence intérieure.

Le troisième choix repart quant à lui à Atlanta. Alors que l’équipe est actuellement secouée par des rumeurs de trade autour de Schröder, elle échoue de peu à obtenir un des, si convoités, deux premiers choix. Néanmoins ils auront le privilège de sélectionner en premier après les deux mastodontes de cette draft. Beaucoup de candidats pour ce choix du fait des multiples besoins dans le roster très jeune et très limité des Hawks.

Pour le reste de la loterie, l’ordre est le même que celui attendu, à noter le Magic qui perd une place à la suite de la montée des Kings. Orlando qui, encore une fois, devra drafter aux alentours des 5/6/7èmes places.

L’ordre de la draft est connu, il est désormais l’heure pour vous de réaliser votre propre mock draft, partager vos pronostics et élaborer toutes sortes de théories. La draft aura lieu le 21 juin à New York comme d’habitude et on a déjà hâte d’y être.

Via BasketUsa