Mais qu’est ce que c’est que ce titre ? Ben ce titre c’est pour vous parler de quelque chose qu’on voit souvent mais qui est assez compliqué à trouver et qui pourtant, est un must pour le fan, le collectionneur, le passionné de maillot de basket.

Oui parce qu’aller sur le NBA store pour prendre un maillot, tout le monde sait le faire. Mais votre poulain, il n’a pas commencé sa carrière en NBA directement. Il a été à la fac ou au collège. Alors j’ai une solution pour vous, à des prix corrects pour compléter votre collection, pour frimer dans les milieux de la balle orange grâce à Sporius.

Alors de quoi on parle? Deux gars (Vianney et Robert) qui se galèrent à trouver des maillots de sports US (oui, ils ne font pas que du basket) et surtout avec des prix décents. Comme on est jamais aussi bien servi que par soi-même, ils décident de monter un projet un peu dingue en faisant fabriquer des copies (pas des contrefaçons, la différence est importante, j’y reviendrai) des maillots de collège ou NCAA (qui ne sont pas pris en charge par les grands équipementiers), et ils en font de même avec le foot US, le hockey sur glace et le baseball, en gros le carré magique du pays de l’oncle Sam.

Pour la partie basket, vous pourrez faire votre choix parmi des joueurs actuels mais aussi des joueurs de légende! Quelques exemples : le Marquette de D-Wade, le Irish de LeBron, le Wake Forest de Duncan, le St Patrick de Kyrie mais aussi son Duke, le Davidson de Curry, le Georgetown d’Iverson, le Lower Merion de Kobe, le Michigan State de Magic et encore une tonne d’autres modèles dispos parfois même en plusieurs coloris et bien sûr tailles.

Je vous l’ai dit plus haut mais je voudrais insister sur le fait que copie n’est pas le même mot que contrefaçon. On l’a tous fait, acheter un maillot sur des sites bon marché ou dans un souk pour se rendre compte qu’on se retrouve avec une loque qui tient plus du papier à poncer les tétons qu’autre chose. Les imprimés qui se font la malle après 2 lavages, quand c’est pas une faute d’orthographe dans les écritures. Ici on parle de matériaux nobles, qui représentent à l’identique ou du moins le plus fidèlement possible ce qu’est un jersey de NCAA, College, NFL, MLB, NHL et autres. Un travail soigné et qui va coûter souvent jusqu’à 50€ moins cher que ceux venus des Etats-Unis (sans compter les frais d’envoi et de douane).

En gros vous l’avez compris, chez Qibasket, on a aimé le projet et on voulait vous en parler pour filer plein de taf à des gens comme vous et moi qui kiffent les sports US et les belles choses un peu rares.

Je leur ai envoyé un questionnaire et voici leurs réponses sans modifications. Dernière précision : nous ne sommes pas payés de quelque forme que ce soit (PITIE ENVOYEZ NOUS DES MAILLOTS).

A vous de juger, nous on partage le bon plan :

  • Est-ce que vous pouvez vous présenter et présenter votre concept ?

Rapidement sur nous, on est donc deux étudiants, Robert étudie le commerce à Lille et Vianney le Droit et la Philosophie à la Sorbonne. On s’est connu au lycée et on a toujours eu en commun l’amour du sport, de la musique old school et d’une certaine dose de politique, bien que sur ce point tout nous oppose. On parle également tout les deux anglais, notamment Robert qui est né en Angleterre, ce qui nous a pas mal aidé, car cela nous a permis de franchir les barrières linguistiques qui auraient pu nous détourner des sports anglophones, mais également dans la mise en place du site en lui-même puisque sur internet, c’est la langue de Shakespeare qui est l’alpha et l’oméga.

Le site à présent : Sporius est une boutique en ligne qui se concentre sur un segment en pleine expansion en France, les sports d’Amérique du Nord. En effet, tous les ans, des records de licenciés sont battus, que ce soit en football américain, en basketball, en hockey ou en baseball. On constate donc qu’il y’a vraiment l’émergence d’un public cultivé et passionné sur ces sports. Pourtant, alors que les grands équipementiers, avec inertie, se sont mis à reconnaître l’influence grandissante de cet univers et donc à adapter leurs produits en proposant de plus en plus d’articles faits pour la pratique de ces sports, force est de constater que la culture de ces sports, alors qu’elle s’exporte chaque jour un peu plus grâce aux nouveaux moyens de communication, ne trouve pas son écho auprès des grandes chaînes hégémoniques. C’est là la place de Sporius.fr, et c’est cela le sens de notre projet : incarner en France la culture des sports nord-américains et être un point de ralliement pour les passionnés de ces sports.

  • Pourquoi se focaliser sur le marché old school et universitaire en particulier ?

Premièrement car les réglementations ne sont pas les mêmes que pour les produits actuels. En d’autres termes, il n’est pas légal en France de vendre sans licence fournie exclusivement par la NBA des maillots NBA, on serait là dans de la contrefaçon. Ce n’est pas le cas en revanche pour les produits universitaires et high school, qui ne souffrent pas de réglementations. Deuxièmement car tout le monde peut trouver sur internet un maillot de Curry avec les Warriors, ce n’est pas un jersey rare, ce n’est pas un jersey de connaisseur. Or nous ne ciblons pas une clientèle mainstream, mais plutôt un public vraiment passionné. Ainsi notre boutique n’est pas faite pour le fan des Warriors de 2016, mais pour le fan de Curry qui suit la Dub Nation depuis 2009, et pour qui le maillot des Wildcats de Davidson est à Steph ce qu’une première toile est à un maître. C’est vraiment pour ces fans là qu’on fait cette boutique, et on pense à ces fans-là, ces encyclopédies du basket qui peuvent passer des heures à regarder les premières mixtapes de leurs joueurs préférés.

  • Les maillots sont des copies (pas des contrefaçons) qualitatives, en général ce terme fait assez peur, comment peux-tu rassurer un potentiel acheteur sur ce qu’il va recevoir ?

À partir du moment où nous sommes honnêtes dans nos descriptions, que nous sommes exigeants sur les matériaux pour assurer une qualité proche des sites officiels, si ce n’est équivalente, nous ne pouvons pas faire grand chose si ce n’est attendre de prendre de l’âge et donc de la crédibilité auprès des potentiels clients. La seule chose à laquelle ces derniers peuvent se fier c’est à notre bonne foi, qu’il leur appartient de nous attribuer ou non. Ils peuvent également s’en référer à notre service de paiement en ligne, Stripe, qui est utilisé par des centaines de sites à l’image de Facebook et d’Amazon par exemple. En outre, nous assurons aussi un système de traçage de commande pour jouer la carte de la pleine transparence envers nos clients. Après, on ne peut pas faire grand chose… Évidemment, Rome ne s’est pas faite en un jour, et amasser un capital crédibilité sera un travail de longue haleine. Évidemment, nos premiers clients prennent un certain risque dans le sens où ils montrent la voie, mais il faut commencer un jour et quelque part. Ce jour, c’est aujourd’hui, grâce à l’aide de pages comme la vôtre, et ce quelque part, c’est sur notre site !

  • Quel(s) objectif(s) vous êtes vous fixés en démarrant votre projet ?

En toute honnêteté, on ne s’est pas fixé d’objectif, si ce n’est celui d’intéresser les communautés de sport nord-Américains, et de permettre à des passionnés de se faire plaisir avec des maillots de collection. À la base c’est parti d’un coup de tête, et on s’est vraiment pris au jeu, en sacrifiant au passage une partie de notre été, mais bon on ne regrette aucunement. Il est donc difficile de répondre à cette question, car si vous cherchez une réponse chiffrée, on n’en a vraiment pas à vous donner, c’est aussi simple que cela.

  • Quel est votre maillot NCAA/collège dont vous êtes le plus fier et pourquoi ?

Robert : personnellement je suis super content de notre collection de hockey, et le maillot rétro de Gretzky avec les L.A Kings, en yellow and purple, est vraiment mon favori. Je ne sais pas pourquoi spécialement, je suppose que c’est une question d’attachement au joueur, mais le facteur rareté joue aussi.

Vianney : Il y en a vraiment plusieurs. Dans mon top trois, le Lower Merion de Kobe que je trouve splendide, surtout en bordeaux, ensuite celui de Iverson puis le Oregon State de Gary Payton. Mention honorable pour le Irish de LeBron et St Patrick de Kyrie que je trouve vraiment cool. Pour la raison en elle-même, ça ne s’explique pas vraiment, c’est juste que ces joueurs sont tellement identitaires, sont tellement des modèles pour moi et que j’ai tenté à mon niveau de copier le trashtalk de Gary, le fadeaway de Kobe et le handle de AI : ils ont façonné mon identité basket. Sans doute cela prend ses sources dans je ne sais quelle mixtape quelque part dans la jungle YouTube, mais bon en tout cas à titre personnel voilà mon top 3: le Lower Merion de Kobe, le Georgetown de the Answer et le Oregon state de Payton.

  • Vous avez ouvert votre boutique en ligne, dans un futur proche, qu’allez vous proposer ?

Pour la blague, l’idée nous a traversé l’esprit d’ouvrir une boutique de sports européens destinée à un public américain, mais ça c’est une autre histoire. En outre on veut vraiment créer une communauté française autour des sports nord-américains, et pourquoi pas ouvrir un groupe de discussion sur les réseaux. De ce côté-là on est encore en gestation, mais vous pouvez nous suivre sur Insta dès maintenant. Pour le groupe Facebook il faut qu’on voie comment rendre ça vraiment participatif, peut être en s’appuyant sur des podcasts ou ce genre de chose où des visages connus et moins connus de nos communautés respectives pourraient s’exprimer. Tout cela reste très hypothétique et conditionné par le succès du site, mais on ne se ferme aucune idée. Sinon dans un futur très proche, on compte continuer d’enrichir la boutique, et ça ça passe par les suggestions de notre communauté, à laquelle on espère que cette interview vous aura donné envie de vous joindre.

Cadeau de Sporius.fr pour nos lecteurs, un code promo -10% :

QiBasket

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les contacter sur leur Twitter ou directement sur leur site de vente