FAÏSSAL BERKANI /  RÉDACTEUR QI BASKET

Depuis quelques années, les stars de la NBA sont devenues des athlètes hors-norme, montrant chaque jour leurs muscles, leurs jumps et leurs qualités athlétiques exceptionnelles. On pense à bien sûr à Blake Griffin, Zach Lavine, Aaron Gordon, DeAndre Jordan, et bien d’autres.

Mais cette ligue n’est pas uniquement composée de jeunes joueurs puissants physiquement, il y a aussi des vétérans, présents dans la ligue depuis de nombreuses années, qui sautent peut-être moins haut que durant leurs prime jeunesse, mais qui sont toujours des éléments importants dans leurs équipes, à la fois sur le terrain durant les matchs, pendant les entraînements pour encadrer les jeunes mais aussi dans le vestiaire pour motiver les troupes et apporter leur expérience. Dès lors, je me suis amusé à imaginer une équipe type, uniquement composée de vétérans, à savoir, des joueurs de 35 ans ou plus.

Le cinq majeur

Meneur de jeu/Arrière: Dwayne Wade (35 ans): 19,1 points, 4,5 rebonds, 3,8 passes

wade

Parmi la bonne vingtaine de joueurs de 35 ans ou plus, très peu de meneurs sont encore en activité. Dès lors, j’ai décidé de mettre un arrière de formation au poste de meneur, tant son talent exceptionnel lui permet de jouer sur ce poste. En effet, dans cette équipe de vétérans, Dwayne Wade serait très performant à la mène en tant que leader offensif. A 35 ans, le futur Hall of Famer de la NBA, trois fois champion NBA avec le Miami Heat, 12 fois All-Star, fait toujours partie des meilleurs joueurs de cette ligue. Malgré une saison compliquée avec sa nouvelle équipe des Chicago Bulls, il tourne à plus de 19 points de moyenne et 4,5 rebonds et fait de son mieux pour tenir les Bulls dans le top 8 de la conférence Est. Certes, il n’a plus son explosivité d’antan qui lui permettait de réaliser des posters incroyables, mais il possède toujours son shoot mi-distance, sa vista et son QI basket de haute qualité. De plus, en tant que meneur dans cette équipe, il pourra s’adonner à ce qu’il préfère, ses pénétrations dans la raquette pour finir en lay-up ou son petit shoot à 3, 4 mètres. Tant que ses genoux tiennent le coup, Flash sera un joueur d’exception, une légende de la NBA, et on souhaite profiter le plus possible de ces exploits.

Contrat Saison 2016-2017 : $23,200,000

Minutes allouées : 31 minutes

Arrière : Tony Allen (35ans) : 9,5 points, 5,7 rebonds

allen-tony

Dans toute équipe qui se respecte, il faut un joueur qui se charge des tâches défensives. Et quand on me dit défense sur les postes extérieurs, il y a un nom qui me vient tout de suite à l’esprit : Tony Allen. En effet, l’arrière des Grizzlies de 35 ans fait toujours partie des meilleurs défenseurs de la ligue sur les postes 1, 2 et 3. Champion NBA avec les Boston Celtics en 2008 en compagnie du Big Three Pierce-Garnett-R.Allen, Tony a toujours été un joueur qui fait du bien quand il était sur le terrain. Peu nombreux sont les joueurs qui se donnent autant en défense, qui assument leur rôle défensif et laissent les statistiques offensifs à ses coéquipiers. Malheureusement, malgré sa pugnacité, il n’a jamais remporté le titre de meilleur défenseur de la ligue, distinction qui est très souvent donnée aux big mens, même si depuis 2 ans, Kawhi Leonard prouve que les extérieurs peuvent être d’excellents défenseurs. Tony Allen peut se consoler avec son titre de champion de 2008, mais aussi avec ses présences dans les All-NBA Defensive First Team en 2012, 2013 et 2015, et Second Team en 2011. Statistiquement, il apporte cette saison 9 points de moyenne, 5.5 rebonds et 1.8 interceptions, ce qui est loin d’être honteux. L’équipe de vétéran pourra donc largement compter sur lui pour défendre face aux jeunots fougueux, et donc de temps en temps scorer quelques points.

Contrat Saison 2016-2017 : $5,505,618

Minutes allouées : 23 minutes

Ailier : Kyle Korver (35 ans) : 9,9 points, 2,8 rebonds

korver

Si je louais les qualités défensives de Tony Allen, avec Kyle Korver, on joue la carte du tout offensif sur le poster d’ailier. En effet, le nouveau joueur des Cavs fait partie des meilleurs shooteurs à 3 points de la ligue depuis de longues années. Il vient d’ailleurs de dépasser Jason Kidd à la 7ème place des meilleurs shooteurs à 3 points de l’histoire de la NBA avec 1992 unités. Drafté au second tour de la merveilleuse draft 2003, il montre déjà ses talents de shooteur longue distance. Dès l’année 2004, il participe au concours à 3 points du All-Star Game 2004, tournant sur cette saison à 43,5% à 3 points ! Il réussit partout où il se trouve, que ce soit à Philadelphie, puis à Salt Lake City avec le Jazz ou encore aux Bulls de Chicago. Mais c’est à Atlanta, chez les Hawks, entre 2012 et 2017 qu’il montre tout l’entendu de son talent, et a un réel impact sur son équipe. Il tourne sur ces années en Géorgie à plus de 11 points de moyenne, dont la saison 2014-2015 où il shoote à 49% à 3 points, des pourcentages incroyables. Aujourd’hui, il fait partie des Cleveland Cavaliers du King James, et fait de son mieux pour s’intégrer à sa nouvelle équipe avec 10,4 points sur 16 matchs joués. A 35 ans, Kyle Korver possède encore un shoot longue distance de très bonne qualité. Il peut apporter des points à cette équipe de vétérans qui peuvent faire mal, notamment dans les fins de matchs.

Contrat Saison 2016-2017 : $5,239,437

Minutes allouées : 23 minutes

Ailier Fort : Zach Randolph (35ans) : 14,2 points, 8,4 rebonds

Zach-Randolph.jpg

L’an passé, l’ailier fort de 2m06 des Grizzlies de Memphis semblait sur la pente descendante. Je pensais que Zach Randolph n’allait plus rien apporter cette saison et qu’il ne serait plus le joueur qu’on a connu. Et pourtant, Randolph et le coach des Grizzlies J.B Bickerstaff ont été très intelligents. Il est désormais placé sur le banc comme 6ème homme et ce nouveau rôle lui va parfaitement. Avec 24 minutes par match, il compile 14 points de moyenne et 8,3 rebonds, ce qui fait de lui le 3ème force offensive de Memphis, derrière Marc Gasol et Mike Conley. Physiquement, Randolph en impose toujours autant et martyrise encore de nombreuses défenses. Dans cette équipe fantasy, il aurait un rôle très important, à la fois apporter des points dans la raquette, mais aussi assurer les tâches défensives à l’intérieur.

Contrat Saison 2016-2017 : $10,361,445

Minutes allouées : 26 minutes

Pivot/Ailier Fort : Paul Gasol (36ans) : 11,7 points, 7,9 rebonds

NBA: Preseason-San Antonio Spurs at Orlando Magic

L’espagnol de 36 ans joue sans nul doute les dernières saisons de sa carrière en NBA. Cette dernière est presque terminée et est exemplaire. D’abord avec les Memphis Grizzlies, puis bien sûr aux Los Angeles Lakers où il était le lieutenant de luxe de Kobe avec 2 titres NBA. Son palmarès européen et international est hallucinant. Il sera forcément Hall of Famer, reconnu comme l’un des meilleurs joueurs européens que la NBA n’est connue. Bref, Pau Gasol est une légende. Aujourd’hui, son choix de fin de carrière et son arrivée aux Spurs est un choix très légitime. On le sait, San Antonio sait très bien s’occuper de leurs joueurs vieillissants, à l’image de Tony Parker, Manu Ginobili, David Lee et donc depuis cette saison Pau Gasol. Et en rejoignant les Spurs, Gasol a préféré privilégier ses chances de gagner un 3ème titre et rentrer dans un collectif, plutôt que rester dans une équipe de milieu de tableau et gonfler ses stats. C’est pour cela qu’il ne tourne cette saison qu’à 11,5 points et 8 rebonds par match. Malgré les blessures de plus en plus récurrentes, il reste performant offensivement, et pourra alterner entre poste 4 et 5 avec Zach Randolph. Son tir à mi-distance est toujours extrêmement efficace.

Contrat Saison 2016-2017 : $15,500,000

Minutes allouées : 24 minutes

Le Banc

Meneur de jeu/Arrière: Manu Ginobili (39ans) : 8 points, 2,5 passes

ginobili

Le bon vieux Manu n’a toujours pas pris sa retraite ! A 39 ans, l’argentin le plus connu de la NBA joue sûrement sa dernière saison avec son club de toujours les San Antonio Spurs même s’il n’a encore rien déclarer officiellement. Le 3ème membre du trio le plus victorieux de l’histoire de la ligue a réalisé une carrière exemplaire, à la fois en NBA avec 4 titres de champion, 2 sélections au All Star Game, 6ème homme de l’année en 2008, mais aussi en Europe au début de sa carrière avec un titre d’Euroligue en 2001 et un titre MVP des finales de cette même Euroligue. Individuellement, Manu a toujours été un joueur respecté en NBA, une patte gauche meurtrière, avec une belle dextérité à 3 points et en pénétration. Cette saison, la 14ème en NBA, l’argentin apporte son expérience aux nouveaux Spurs. Il tourne à 8 points par match pour 18 minutes de jeu. Gregg Popovich sait très bien que Ginobili n’a plus les jambes d’autrefois et fait de son mieux pour le préserver un maximum afin qu’il soit utile en playoffs durant les matchs fermés. Alors dans cette équipe de stars des années 2000, il aura le même rôle qu’il a actuellement avec les Spurs, celui d’un joker qui pourra aider sur des séquences, notamment à 3 points. Je le place comme meneur en sortie de banc car il a la capacité de remonter la balle, de mener une équipe et poser une vista intéressante.

Contrat Saison 2016-2017 : $14,000,000

Minutes allouées : 17 minutes

Arrière/Ailier : Jamal Crawford (36ans) : 12,6 points, 2,9 passes

jamal-crawford

S’il y a bien un joueur pour qui les années ne semblent pas le ternir, c’est bien Jamal Crawford. Agé de 36 ans, Crawford tient un rôle important dans une équipe qui joue les hautes places de la conférence Ouest. Certains ne se souviennent peut-être pas, mais Jamal Crawford a, tout au long de sa carrière, fait partie des meilleurs arrières de la ligue. De Chicago, en passant par New York, Golden State, Atlanta, Portland et maintenant les Los Angeles Clippers, il a toujours laissé son empreinte partout où il est allé, celle d’un sixième homme exceptionnel, le meilleur des années 2000-2010 sûrement. Il est le seul joueur de l’histoire à avoir remporter trois fois le titre le 6ème homme de l’année (2010, 2014 et 2016). Il a également réalisé des performances statistiques exceptionnelles comme ses 52 points dans un match en Janvier 2007 face au Miami Heat. De plus, cette saison, il tourne encore à plus de 12 points et 3 passes décisives, et reste un élément majeur chez les Clippers avec 27 minutes de jeu. Il est physiquement en forme. Il mérite largement sa place dans cette équipe et sera logiquement le 6ème homme de l’équipe.

Contrat Saison 2016-2017 : $13,253,012

Minutes allouées : 21 minutes

Ailier/Arrière : Vince Carter (40ans) : 8 points, 3,2 rebonds

vince-carter

Voici le vétéran des vétérans ! Agé de 40 ans, lui aussi sera futur Hall Of Famer. Entré dans la ligue via le 5ème choix de la draft 1998, sa carrière a été tout simplement exceptionnelle : Rookie de l’année en 1999, All NBA Second Team en 2001 et 2006, 8 sélections au All Star Game, 18 points de moyenne sur 19 années en NBA… Au-delà des chiffres, nous l’avons tous connu au début des années 2000 avec les Raptors où il nous faisait rêver avec ses dunks exceptionnels, notamment lors du Slam Dunk Contest 2000 et ses moulins à vent à couper le souffle. Depuis, les temps ont changé. En 2017, Vince Carter ne claque plus de gros dunks certes, mais il montre toujours de belles choses avec Memphis, faisant même partie des Top 10 de la NBA avec des lays-up et des moves sublimes. A 40 ans, c’est tout simplement exceptionnel de tourner à 25 minutes par match, avec 8 points et 3 rebonds. Au fil des années, Vince Carter a montré qu’il n’était pas un simple dunker fou, mais un réel basketteur NBA, avec notamment un joli shoot longue distance. Il mérité amplement sa place dans cette équipe de vétérans comme porte drapeau.

Contrat Saison 2016-2017 : $4,264,057

Minutes allouées : 12 minutes

Ailier fort/Ailier : Paul Pierce (39 ans) : 3,7 points, 1,4 rebonds

Paul Pierce

Autant mes choix précédents étaient clairement objectifs, autant là, je l’avoue, Paul Pierce est un choix totalement subjectif. C’est grâce à « The Truth » que j’ai connu et aimé le basket dans le milieu des années 2000. Il est mon joueur préféré de tous les temps, au-delà même de « His Airness » M.J. Mais je vais tenter de justifier mon choix. J’aurais pu, dans la logique d’appréciation du joueur, le mettre titulaire de cette équipe. Cependant, il faut bien se l’avouer, Paul Pierce n’est plus du tout le même qu’à l’époque de Boston. A 39 ans, le physique ne suit plus. Pierce n’a certes jamais vraiment utilisé son physique dans son jeu comme un Lebron ou un Westbrook, mais cela ne l’empêchait pas de claquer des bons posters de temps en temps. Quoi qu’il en soit, le physique ne suit plus vraiment. C’est pour cette raison qu’il ne tient pas dans cette équipe un rôle de titulaire. De plus, avec l’âge, et dans une ligue où le small-ball prévaut, il pourra jouer poste 4, ce qui le fatiguera peut-être moins. Néanmoins, il y a à peine deux années, durant la saison 2014-2015, avec les Washington Wizards, Pierce avait un rôle important dans une équipe bien placée en playoffs. On se souvient d’un tir au buzzer face aux Hawks durant le Game 3 des demi-finales de conférence. Pierce possède toujours ses qualités de shoot, que ce soit à mi-distance ou à trois points et son sublime côté « clutch ». Il a l’expérience des finales NBA, du titre en 2008. Dès lors, dans cette équipe type, Pierce pourrait sortir de banc derrière Kyle Korver, jouer les fins de matchs et prouver que « The Truth » n’est pas mort.

Contrat Saison 2016-2017 : $3,527,920

Minutes allouées :13 minutes

Pivot/Ailier Fort: Dirk Nowitzki (38 ans) : 13,4 points, 5,9 rebonds

dirk

Deuxième européen dans cette équipe type, et pas n’importe quel joueur européen : le plus grand de l’histoire sans nul doute : l’allemand Dirk Nowitzki. Ce dernier reste à ce jour le seul joueur européen à avoir remporté le titre de MVP de saison régulière en 2007. La carrière de Dirk avec les Mavericks est complète : Lui aussi drafté en 1998 comme Carter et Pierce, champion NBA en 2006, MVP des finales, présent dans la All-NBA First Team en 2005, 2006, 2007 et 2009. 13 sélections au All Star Game, vainqueur du concours à 3 points en 2006 mais aussi Best NBA Player Award en 2011. Bref, vous l’aurez compris, Nowitzki fait partie des meilleurs joueurs de sa génération et de l’histoire de la NBA. Dès lors, pourquoi le mettre sur le banc de cette équipe type ? Tout simplement parce que, malheureusement, tout comme Paul Pierce, le physique ne suit plus du tout. Les blessures s’enchainent ses dernières années pour Dirk, cette saison en particulier où l’allemand a raté toute la première partie de saison. Il garde tout de même des statistiques tout à fait honorables avec 13 points de moyenne en 25 minutes de jeu pour 26 matchs joués. Nowitzki peut encore donner de belles choses. Son fameux fadeaway nous illuminera toujours, quel que soit l’âge de Dirk Nowitzki.

Contrat Saison 2016-2017 : $25,000,000

Minutes allouées : 17 minutes

La Réserve

Arrière/Ailier: Joe Johnson (35ans) : 8,5 points, 3 rebonds

joe-johnson

Drafté en 2001 par les Boston Celtics, Joe Jonhson a fait sa réputation à Atlanta pendant 7 saisons. Durant ces années, Johnson a montré à la NBA qu’il était un super joueur, scoreur de talent, jusqu’à marquer 25 points de moyenne en une saison (2006-2007). Tout à long de sa carrière, Johnson a été un joueur important, avec un rôle majeur dans les équipes dans lequel il a joué. Son palmarès personnel est honorable : 7 sélections au All-Star Game, présent dans la All-NBA Third Team en 2010. Certes il n’a pas remporté de titre, mais il a montré de très belles choses durant ses 17 saisons NBA. Cette année, il se retrouve au Jazz avec un rôle mineur en sortie de banc : il tourne à 8,5 points de moyenne en 22 minutes de jeu. Dès lors, dans ce type « Old Stars », il pourra, à l’image d’un Ginobili, apporter quelques points par match, à 3 points comme en pénétration. Son côté clutch pourra aussi être utile.

Contrat Saison 2016-2017 : $11,000,000

Minutes allouées : 9 minutes

Ailier/Ailier Fort :Richard Jefferson (36 ans): 5,2 points, 2,4 rebonds

richard-jefferson

Drafté en 2001 tout comme Joe Johnson, Richard Jefferson a connu ses belles heures avec les New Jersey Nets avec des saisons à plus 20 points de moyenne. L’Ailier originaire de Los Angeles a été un joueur cadre de son équipe durant près de 7 ans. Ensuite, Jefferson s’est mué en voyageur : 6 équipes différentes en 9 saisons dont celle qui lui a apporté son première titre NBA à l’âge de 35 ans, son équipe actuelle les Cavaliers de Cleveland. Sur ces dernières années, Jefferson a eu un rôle de vétéran de sortie de banc, pour apporter son explosivité qui reste, mais aussi un shoot longue distance. Il pourra dans cette équipe type, tout comme Johnson, apporter quelques points en pénétration et à l’extérieur.

Contrat Saison 2016-2017 : $2,500,000

Minutes allouées : 8 minutes

Ailier Fort/Pivot : David West (36ans) : 4,1 points, 2,7 rebonds

david-west

David West fait partie des joueurs ayant effectué 4 saisons à l’université (1999-2003 dans la petite fac de Xavier dans l’Ohio. Choix numéro 18 dans la magnifique draft de 2003, il intègre les Hornets de la Nouvelle-Orélans et forme un duo de qualité avec Chris Paul. Il va également avoir un rôle majeur à Indiana avec Paul George et Roy Hibbert. Sa carrière intense est en train de prendre fin avec la meilleure équipe actuelle : Les Golden State Warriors. Sa volonté de gagner sa 1ère bague est sans précédent. Mais, depuis deux saisons, les années se font beaucoup sentir et West n’arrive plus à apporter grand-chose. Néanmoins, il reste un joueur de qualité, avec encore quelques restes. Il tourne seulement à 4 points par match pour 11 minutes de jeu. Il pourrait apporter dans cette équipe sa taille au poste 4/5 et son shoot mi-distance.

Contrat Saison 2016-2017 : $980,431

Minutes allouées : 9 minutes

Ailier Fort/Pivot: Luis Scola (36ans) : 5,3 points, 3,9 rebonds

scola

Luis Scola a réalisé la moitié de sa longue carrière en Europe. De 1996 à 2007, Scola joue deux saisons à Gijon et près de 7 saisons au Tau Victoria, de 2000 à 2007. Il est pourtant drafté en 2002 par les Spurs au second tour de la draft. Il décide donc de rester près de cinq ans en Espagne et se faire un nom. C’est ce qu’il arrive à faire. Il devient l’un des meilleurs joueurs d’Europe avec des saisons à 18 points de moyenne, où il obtient 2 titres de MVP de la Liga ACB. C’est en 2007, à l’âge de 26 ans, qu’il entre en NBA, avec les Houston Rockets qui arrive à racheter son lourd contrat aux Spurs. Il arrive donc près de NBA et réalise cinq saisons pleines au côté notamment Yao Ming. Aujourd’hui, Scola connait une fin de carrière très difficile avec la pire équipe de la ligue que sont les Brooklyn Nets avec 5 points de moyenne pour 12 minutes de jeu. Pourtant, malgré ses 36 ans, Scola possède encore un beau jeu, et pourra apporter énormément, à la fois dans des équipes qui jouent le titre, et à la fois dans notre équipe fantasy qui manque cruellement de big men.

Contrat Saison 2016-2017 : $5,500,000

Minutes allouées : 7 minutes

Head Coach : Gregg Popovich (68ans)

popovich

Celui que nombreux considèrent comme le plus grand coach de l’histoire de la ligue est totalement légitime à gérer cette équipe de vieux briscards. Assistant coach depuis 1973 (oui ça fait 44 ans) avec son équipe universitaire des Air Force Falcons dans le Colorado, il entre dans la grande ligue en 1988 chez les Spurs comme Assistant Coach. Il fera une petite pige avec Warriors entre 1992 et 1994 avant de devenir le head coach des San Antonio Spurs en 1996. Cela fait donc 21 ans que Popovich mène cette équipe texane au plus haut de la NBA. Il n’aura donc aucun problème à coach cette équipe de vétérans, étant habituer à gérer des légendes depuis toujours (David Robinson, Tim Duncan, Tony Parker, El Manu…).

Lundi, cette équipe de vétérans affrontera une équipe de jeunes joueurs, une équipe composée uniquement de joueurs de moins de 21 ans !