FAÏSSAL BERKANI /  RÉDACTEUR QI BASKET

Dimanche, était publiée l’équipe type des joueurs NBA de 35 ans et plus encore en activité, avec pour capitaine Dwayne Wade. Aujourd’hui, une nouvelle équipe vient concurrencer l’équipe des vieux briscards, celle des jeunes loups ! En effet, aujourd’hui, nous allons voir l’équipe type des joueurs encore mineurs aux USA, les joueurs de moins de 21ans, des jeunes hommes qui seraient potentiellement encore à la fac !

Le cinq majeur

Meneur de jeu : D’Angelo Russell (20ans) : 14.2 points, 4.8 passes

dangelo-russell

Après seulement un an de fac à Ohio State, le jeune meneur alors âgé de 19 ans tente sa chance en NBA. Sélectionné à la 2ème position de la Draft 2015, D’Angelo Russell déçoit quelque peu durant sa première saison. On sentait clairement qu’il n’était pas prêt pour la NBA. Il forçait énormément de choses et finit seulement 9ème des votes pour le rookie de l’année 2016. Dès lors, cette saison, il a décidé de se réveiller et montrer qu’il mérite son 2ème spot de Draft. Avec le départ de Kobe et l’arrivée d’un jeune coach Luke Walton, Russell fait partie de ces jeunes joueurs de talent qui peuvent réaliser de belles choses, même s’ils sont encore trop justes pour viser quoi que ce soit. Individuellement, sa saison est plutôt correcte. Il joue plus de 26 minutes par match, ce qui lui permet de prendre ses marques. Russell fait donc de son mieux pour s’habituer au difficile monde qu’est la NBA. D’Angelo sera donc un bon élément dans cette équipe, et pourra compter sur ses coéquipiers sur le banc dont nous évoquerons tout à l’heure.

Contrat 2016-2017 : $5,332,800

Minutes allouées : 24 minutes

Arrière : Devin Booker (20 ans) 21,1 points, 3,2 passes

Phoenix Suns v Miami Heat

Voici le shooteur de cette équipe de jeunes joueurs. Lui aussi sorti de la Draft 2015 (comme quoi cette Draft est finalement un beau cru) à la 13ème place, tout comme un certain Kobe Bryant à son époque, par les Suns de Phoenix, Devin Booker est déjà un très bon joueur NBA. Agé de 20 ans, l’arrière sorti de Kentucky a, dès sa première saison, montré de quoi il était capable. Titulaire lors de 51 matchs pour 76 matchs joués, Devin a enchainé les beaux matchs et les belles performances, notamment grâce à sa dextérité à 3 points, ce qui lui permet de participer au concours à 3 points lors du All Star Game 2016, et au Rising Stars Challenge. Il réussit à scorer 5 matchs à plus de 30 points dont un match à 35 points. Grâce à cette belle saison, il termine 4ème du ROY 2016. Cette saison, Devin Booker a pris un cap. Il est devenu le leader offensif de son équipe avec 21 points de moyenne avec un gros temps de jeu de plus de 34 minutes. Il bat son record en carrière déjà trois fois cette saison avec 39 points, dont deux matchs d’affilés à 39 points face à Dallas et San Antonio. Il participera cette saison au Skills Challenge du All Star Game 2017 à la Nouvelle-Orléans. Bref, vous l’aurez compris, Devin Booker fait partie des meilleurs joueurs de son âge et déjà parmi les meilleurs arrières shooteurs de la ligue.

Contrat 2016-2017 : $2,223,600

Minutes allouées : 25 minutes

Ailier : Andrew Wiggins : (21 ans) 22,6 points, 4,2 rebonds, 2.5 passes

wiggins

Voilà la superstar de cette équipe. Andrew Wiggins. Celui qu’on nommait à son entrée en NBA le futur Kobe, le futur Lebron serait le capitaine de cette équipe. 1er choix de Draft en 2014, il arrive aux Minnesota Timberwolves comme le sauveur de cette franchise qui n’arrive à rien depuis des années. Dès sa première année, il prouve qu’il est le joueur à suivre pour le futur. Il réalise 30 matchs à plus de 20 points et termine logiquement ROY 2015 avec 16,9 points de moyenne sur la saison. L’an passé, Wiggins continue sa progression et termine avec une saison à plus de 20 points (20,7 points pour être précis). Il confirme son statut de superstar mais n’arrive pas encore à mener son équipe en playoffs, logique à son âge et au vu de l’effectif de l’an passé. Mais cette saison, avec l’arrive de coach Thibodeau, celle de Karl-Anthony Towns et l’émergence de d’autres jeunes joueurs de talent comme Zach Lavine, on attend de Wiggins et des Wolves une saison pleine. Individuellement, il tourne en ce moment à plus de 22,5 points. Collectivement, c’est un constat d’échec avec une très décevante 13ème place et un maigre bilan de 37 victoires. Quoi qu’il en soit, dans cette équipe fantasy, Wiggins pourra montrer tout son talent offensif et exploser les compteurs.

Contrat 2016-2017 : $6,006,600

Minutes allouées : 29 minutes

Ailier Fort/Pivot : Nikola Jokic (21 ans) : 16,3 points, 8.6 rebonds, 4,2 passes

NBA: Milwaukee Bucks at Denver Nuggets

On entend souvent certains spécialistes dirent « La NBA n’a plus de big men, les big men sont morts, le small ball a tué les grands ». Et bien en réalisant cette équipe de futures stars, je me suis rendu compte que cela est clairement faux et que la NBA peut compter sur de nombreux grands pour faire, de cette ligue, la plus compétitive du monde. En effet, pour le poste d’ailier fort titulaire, j’ai dû placer un joueur qui joue actuellement pivot avec son équipe tellement la concurrence au poste 5 est rude, mais qui peut clairement se décaler en 4 tant son talent semble immense, il s’agit de la nouvelle pépite du moment ! Nikola Jokic. Né en 1995 à Sambor en Serbie, Jokic démarre sa carrière professionnelle en 2013 dans la ligue adriatique de basket (ligue regroupant 6 pays des Balkans dont la Croatie ou la Serbie par exemple). Il se présente à la Draft 2014 et est choisi à la 41ème place par les Denver Nuggets. Cependant, il décide de jouer une deuxième saison en Europe pour parfaire son jeu. Cela lui réussit et il est élu MVP de la saison 2014-2015. C’est à la suite de cette belle saison qu’il décide d’intégrer le roster de Denver. Il arrive prêt à jouer et le prouve d’emblée. Il réalise 35 matchs à plus de 10 points dont 5 matchs à plus de 20 points. En sortant du banc, il apporte énormément avec 10 points de moyenne par match, 7 rebonds et 2,4 passes en 21,7 minutes de jeu. Ces jolies stats lui permettent de finir 3ème au classement du meilleur rookie de l’année 2016. Cette saison, Nikola Jokic démarre sur le banc mais a gagné une place de titulaire par la suite vers le mois de Décembre et se mue presque déjà comme un leader dans son équipe. Ses stats explosent : 16,3 points à 58,9% au shoot dont un joli 36% à 3 points, 8,6 rebonds, 4,2 passes décisives. Depuis son émergence, Denver remonte au classement et joue actuellement la 8ème place qualificative en playoffs à l’Ouest. Par conséquent, Jokic sera dans cette équipe de futurs superstars un élément majeur, un poste 4 de grande taille, avec un shoot à 3 points qui peut faire mal, et un QI basket impressionnant, digne des meilleurs européens de la NBA comme des Dirk Nowitzki ou Paul Gasol.

Contrat 2016-2017 : $1,358,500

Minutes allouées : 24 minutes

Pivot : Karl-Anthony Towns (21 ans) : 23,7 points, 11,8 rebonds

kat

Voici le joueur le plus impressionnant de cette équipe, qui est, notons-le, le 3ème joueur des Minnesota Timberwolves, ce qui montre que l’avenir semble bien radieux dans cette région si terne des Etats-Unis. Concernant KAT, tout comme son coéquipiers Wiggins, il était très attendu en NBA. Après une seule saison à Kentucky, et se présente comme favori à la Draft 2015. Il est logiquement sélectionné en premier par Minnesota. A 20 ans, il entre dans la grande ligue et tous les spécialistes voient en lui le futur big man de la NBA. Avec ses 2m13 et 112kg, il possède un physique hors-norme et des qualités athlétiques exceptionnels. Ces qualités lui permettent dès sa première de faire un carton dans les raquettes des salles NBA : 18,3 points, 10,5 rebonds, 1,7 contres et 32 minutes de jeu. Il remporte durant le All Star Game 2016 le Skills Challenge, d’ordinaire réservé aux meneurs. Plus impressionnant, il remporte tous les titres de rookie du mois de la conférence ouest et bien évidement est élu ROY 2016. Cette saison, Karl-Anthony Towns réalise une saison phénoménale ! Ses statistiques sont dans la lignée de celles de Kevin Garnett lors de saison où il est élu MVP en 2004 (24,2 points, 13,9 rebonds, 5 passes et 2,2 contres) quand ce dernier avait 28 ans ! KAT tourne à 23,5 points, 11,9 rebonds et 3 passes décisives. Alors certes Minnesota déçoit collectivement, mais Towns est juste excellent et mérite largement sa place de titulaire au poste de pivot dans cette équipe fantasy.

Contrat 2016-2017 : $5,960,160

Minutes allouées : 31 minutes

Le Banc 

Meneur de jeu : Emmanuel Mudiay (20 ans) : 11,8 points, 4,2 passes décisives

emmanuel-mudiay

Tout comme D’Angelo Russell, Emmanuel Mudiay est un 1996, il va donc fêter ses 21 ans cette saison, à savoir le 5 Mars prochain. Il est aussi, comme le Laker Russell, drafté en 2015, à la 7ème place. Cependant, ce que l’on ne sait peut-être pas, c’est qu’avant sa Draft, Emmanuel Mudiay a effectué une saison en Chine, avec 18 points de moyenne par match. C’est donc avec un bagage non négligeable que Mudiay arrive dans la grande ligue avec les Denver Nuggets, une équipe en reconstruction avec des jeunes joueurs et des joueurs confirmés. Dès sa première saison, Denver lui fait confiance au poste de meneur titulaire. Il répond clairement aux attentes de son équipe avec 12,8 points de moyenne, 5,5 passes décisives en 30 minutes de jeu, ce qui lui permet de terminer 7ème des votes pour le ROY 2016, mieux donc que D’Angelo Russell. Toutefois, si Mudiay est remplaçant dans cette équipe, c’est que cette saison, il est individuellement un peu moins bon. Il score moins, fait moins de passes en jouant seulement deux minutes de moins. Cela est dû à l’émergence de Nikola Jokic qui prend plus de place donc plus de points. Mudiay reste néanmoins un très bon joueur. Denver peut voir l’avenir sereinement avec lui.

Contrat 2016-2017 : $3,241,800

Minutes allouées : 16 minutes

Arrière : Zach Lavine (21 ans) : 18.9 points, 3 passes, 3,4 rebonds

2015 BBVA Compass Rising Stars Challenge

Malgré sa rupture des ligaments croisés (ACL comme disent les américains) il y a quelques jours, j’ai décidé de mettre Zach Lavine dans cette équipe de jeunes stars car jusque-là, sa saison était incroyable. Premier joueur issu de la Draft 2014 dans cette équipe, encore une fois un arrière drafté à la 13ème place, Zach Lavine a connu dès son entrée dans la grande ligue des critiques quant à son jeu. Peu de monde pensait qu’il était prêt pour la NBA. Toutefois, il fait taire les citriques car il prouve rapidement qu’il est prêt et qu’il peut apporter de belles choses à son équipe du Minnesota. Il score dès son 11 match 28 points face au Lakers. Il réalise une belle première saison et se fait connaitre grâce à ses incroyable dunks et sa victoire au Slam Dunk Contest 2015. Cette victoire l’a fait connaitre du grand public. Il termine sa première saison avec gros match à 37 points et 9 rebonds à 6/10 à 3 points face aux Warriors de Stephen Curry. Sa deuxième saison confirme les attentes qu’on avait envers lui avec une saison pleine à 14 points de moyenne et une seconde victoire au Slam Dunk Contest 2016 avec le sublime duel face à Aaron Gordon. Cette saison, il nous surprend encore davantage avec une saison digne des meilleurs arrières à son poste et prouve qu’il n’est pas seulement un dunkeur fou mais bien un réel bon joueur de basket : Il tourne 19 points de moyenne et devient titulaire indiscutable à son poste. Malheureusement comme vous le savez, il se rompt les ligaments croisés. Sa saison se termine horriblement. On espère vraiment qu’il pourra revenir aussi fort.

Contrat 2016-2017 : $2,240,880

Minutes allouées : 16 minutes

Ailier/Ailier Fort : Aaron Gordon (21 ans) : 11,2 points, 4,5 rebonds

gordon

Si j’ai choisi Aaron Gordon dans cette équipe, ce n’est pas seulement pour ses dunks phénoménaux. Durant les workouts pré-draft, il impressionne par ses qualités physiques. On l’attend vers le 10ème sport de la Draft 2014. Il termine finalement au 4ème choix avec le Orlando Magic. Sa première saison avec le Magic est entachée par les blessures, dont une sérieuse fracture au pied qui l’écarte des terrains pendant 32 matchs. Sa saison est très moyenne avec 5,2 points, 3,6 rebonds en 17 minutes de jeu. Sa deuxième saison sera clairement meilleure avec des stats plus élevée (9,2 points en sortie de banc) et surtout une médiatisation hors du commun avec son duel avec Lavine lors du Slam Dunk Contest 2016 (qu’il aurait dû gagner d’ailleurs). Cette saison, il est replacé au poste 3 avec l’arrivée de Serge Ibaka. Il joue davantage, quasiment tout le temps titulaire, et cela se ressent dans ces stats avec 11,2 points de moyenne. Aaron grandit doucement mais surement. On a hâte de le voir au concours de dunk le weekend prochain !

Contrat 2016-2017 : $4,351,320

Minutes allouées : 12 minutes

Ailier Fort : Jabari Parker (21 ans) : 20,1 points, 6 rebonds

NBA: Milwaukee Bucks at Minnesota Timberwolves

Avec Jabari Parker, on se retrouve dans le même cas de figure que Zach Lavine. Jabari Parker souffre depuis quelques jours d’une rupture des ligaments croisés du genou. Malheureusement pour lui, c’est la 2ème fois de sa jeune carrière en moins de 3 ans. C’est un constat horrible pour Parker. Pourtant, cette saison il était revenu à un niveau incroyable et aurait même plus être le poste 4 titulaire de cette équipe fantasy. Rappelons que Jabari Parker était un joueur ultra médiatisé en High School, puis à la fac, lors de sa seule année à Duke. Il est attendu très haut à la Draft 2014 et c’est bien le cas car il est choisi en 2ème position par les Milwaukee Bucks. Alors qu’il faisait un bon début de première saison NBA, après seulement 25 matchs, le 16 Décembre 2014, il se rompt le ligament croisé du genou gauche, ce qui l’écarte des terrains pendant 11 mois. Il fait son retour le 4 Novembre 2015 pour le quasi début de la saison NBA. On sent que la blessure lui a fait beaucoup de mal. Petit à petit, il reprend confiance en lui, retrouve ses sensations et réalise une seconde saison plutôt convenable avec 14 points et 5 rebonds par match. C’est réellement cette saison que le Jabari Parker que nous attendions tous à son arrivée en NBA explose : Sa troisième saison semblait être la bonne. Avec Antetokounmpo, il forme un duo de choc chez les Bucks et réalisent une superbe première partie de saison. Les stats de Jabari flambent (20,1 points, 6,1 rebonds), sa place de titulaire est incontestable et les Bucks montrent de quoi ils sont capables. Mais comme vous le savez, ce conte de fées se transforme en horrible cauchemar avec une nouvelle rupture du ligament croisé du genou gauche… Son absence est une nouvelle fois estimée à 11 à 12 mois. On souhaite un prompt rétablissement à Jabari Parker et on croise les doigts pour qu’il revienne aussi fort que cette saison. Quoi qu’il en soit, avant sa blessure, Parker était à un niveau exceptionnel et mérité amplement sa place dans cette équipe fantasy.

Contrat 2016-2017 : $5,374,320

Minutes allouées : 14 minutes

Pivot : Myles Turner : (20 ans) : 15,5 points, 7,2 rebonds, 2,2 contres

myles-turner

Voici un homme dont peu de monde parle et pourtant, il réalise une très bonne saison. Après une année à Austin (Texas), et un titre de champion des Amériques avec les U18 de Team USA, Myles Turner se présente à la Draft 2015 avec une volonté d’être placé vers le top 10. Sa volonté est exhaussée avec le 11ème spot des Indiana Pacers. Indiana cherchait depuis le départ de Roy Hibbert un poste 5 de qualité et semble l’avoir trouvé avec Turner. Malheureusement pour lui, il se blesse à la main dès le début de saison et est écarté des terrains du 16 Novembre au 30 Décembre 2015, soit 22 rencontres manquées. Jonglant entre la sortie de banc et la place de titulaire, Myles Turner trouve gentiment sa place dans cette équipe avec une première saison tout à fait correcte (10,3 points, 5,5 rebonds, 1,4 contres). Il termine même 8ème des votes pour le ROY 2016, devant le 2ème choix de la Draft D’Angelo Russell. Cette saison, Myles Turner prend clairement du galon et s’impose dans son équipe d’Indiana. Il devient titulaire incontesté, joue plus de 30 minutes par match, et forme avec Paul George et George Hill un « Big Three » plutôt solide à l’Est. Il tourne à plus de 15 points par match, 7,2 rebonds et 2,2 contres. Né en Mars 1996, Turner va fêter ses 21 ans dans quelques semaines. Il est déjà très impressionnant à son âge, et dans un environnement relativement stable, Myles Turner va pouvoir grandir sereinement et devenir, pourquoi pas, l’un des meilleurs pivots de la ligue dans les années à venir, et concurrencer les Cousins, Drummond ou Towns.

Contrat 2016-2017 : $2,463,840

Minutes allouées : 12 minutes

La réserve

Meneur de jeu/Arrière :  Jamal Murray (19 ans) : 8.7 points, 1,8 passes

Utah Jazz v Denver Nuggets

Si Denver peut voir l’avenir sereinement, c’est aussi parce qu’ils possèdent sur le banc un autre jeune joueur bourré de talent : Jamal Murray ! Décidément, Denver aime le 7ème choix de la Draft car c’est également à ce spot que les Nuggets ont choisi l’arrière-meneur canadien en provenance des Wildcats de Kentucky, fac très cotée où de grosses stars NBA sont sorties comme John Wall, Demarcus Cousins, Rajon Rondo, Anthony Davis ou plus récemment Karl-Anthony Towns. Dès lors, si Mudiay arrive à la hauteur de Wall ou Rondo à l’époque Boston, Denver sera extrêmement bien lotie. Pour le moment, pour sa 1ère saison NBA, Jamal Murray montre de belles choses avec 8,5 points, et quasiment 2 passes pour 20 minutes de jeu. Né en 1997, Murray est très jeune et à largement le temps de grandir, d’apprendre à jouer et à s’adapter à la NBA. Sa présence dans l’équipe nationale canadienne est également un plus pour le faire grandir davantage.

Contrat 2016-2017 : $3,210,840

Minutes allouées : 8 minutes

Arrière/Ailier : Jaylen Brown (20 ans) : 5,8 points, 2,5 rebonds

jaylen-brown

Après deux forts joueurs à caractère très offensif, il fallait un joueur capable de se sacrifier en défense. C’est le cas de Jaylen Brown. Haut placé dans la Draft 2016 (3ème spot), Jaylen Brown est un joueur complet avec un bel avenir : Ailier de 2m01, 102kg, fort défenseur, avec un petit shoot plutôt passable, pouvant jouer arrière, c’est un joueur parfait pour Boston. Pour sa première saison, Brown peut compter sur un fort collectif des Celtics qui réalise une super saison. Malheureusement pour lui, le début de saison ne lui a pas permis de beaucoup jouer avec 15 minutes par match. Mais depuis la blessure d’Avery Bradley, Brad Stevens lui donne plus de temps de jeu et est efficace. Sa saison est pleine d’espoir. A tout juste 20 ans, il peut espérer jouer la finale de conférence dès cette saison, et pourquoi pas le titre dans les prochaines années. Dès lors, dans cette équipe de jeunes espoirs, il pourra être une aide sur plusieurs postes pour apporter un peu de dureté en défenseur et son physique en attaque.

Contrat 2016-2017 : $4,743,000

Minutes allouées : 7 minutes

Ailier/Ailier Fort : Brandon Ingram (19 ans) : 8,1 points, 4,1 rebonds

Houston Rockets v Los Angeles Lakers

Etant choisi au second spot de la Draft 2016, Brandon Ingram devait être un apport important pour sa nouvelle équipe des Los Angeles Lakers. Top joueur à Duke, on se disait au débit de saison que Brandon Ingram allait tout casser. Ce n’est pas du tout le cas. Luke Walton le fait démarrer sur le banc. Le nouveau coach en provenance d’Oakland préfère faire démarrer Luol Deng, joueur ultra confirmé dans la ligue malgré un niveau plus que compliqué. Toutefois, Ingram tourne à plus de 27 minutes de jeu par match, et montre de temps en temps des belles choses. Mais son jeu reste plutôt décevant : Il compile 8 petits points et 4,1 rebonds. Il ne répond pas aux attentes pour le moment mais on ne peut pas lui en vouloir. Il n’a encore que 19 ans ! Il a largement le temps d’apprendre à jouer en NBA, à prendre du poids car il est encore trop frêle, et cela ira mieux dans quelques années. De plus, il ne peut même pas se consoler avec les résultats catastrophiques de son équipe. Néanmoins, il a sa place dans cette équipe de futures stars, en tant que réserviste car Wiggins et Gordon sont plus mûrs.

Contrat 2016-2017 : $5,281,680

Minutes allouées : 7 minutes

Ailier Fort/Pivot : Kristaps Porzingis (21 ans) : 18,5 points, 7,1 rebonds

kristaps-porzingis

Quand je vous disais que les postes 4 et 5 étaient extrêmement concurrentiels. Le réserviste de cette équipe ne serait ni plus ni moins que Kristaps Porzingis. Le géant letton réalise une saison individuellement plutôt bonne avec 18,5 points de moyenne, 7,1 rebonds en 33 minutes par match. Néanmoins, Jabari Parker et Nikola Jotic semble cette saison être un tantinet au-dessus du New Yorkais. Alors oui statistiquement, Porzingis score plus de points que Jokic, et prend plus de rebonds que Parker, mais dans la manière de jouer et surtout dans son influence sur son équipe, Porzingis n’a pas le même effet que ces deux comparses. Jokic tient en ce moment sous équipe à bout de bras pour la qualifier en playoffs, Jabari Parker avant sa blessure menait, avec Giannis, les Bucks dans le top 8 à l’Est, alors que New York est dans une situation catastrophique cette saison, à la fois sur le terrain qu’en dehors du terrain. Dès lors, Porzingis fait de son mieux pour gonfler ses stats et grandir, mais dans un environnement si toxique que la Big Apple, il est compliqué de bien se montrer. Sa place dans le roster de cette équipe des meilleurs jeunes de la ligue est néanmoins plus que méritée.

Contrat 2016-2017 : $4,317,720

Minutes allouées : 10 minutes

Pivot : Jalil Okafor (21 ans) : 11,6 points, 4,8 rebonds

jahlil-okafor

3ème choix de la draft 2015, Jalil Okafor fait forte impression lors de sa première saison à Philadelphie avec 17,5 points, 7 rebonds par match en 30 minutes, et une cinquième place au ROY 2016. Malheureusement pour lui, les résultats humiliants de son équipe de Philadelphie ternissent quelque peu ses statistiques. De plus, cette saison, Jalil Okafor a vu l’émergence d’un autre pivot impressionnant chez les Sixers, Joel Embiid, qui lui a quelque peu piquer sa place de titulaire. En effet, Okafor sort plus souvent du banc quand Embiid est présent. Ses stats sont donc logiquement en nette baisse : 11, 6 points, 4,8 rebonds en 23 minutes de jeu. Dès lors, des rumeurs de transferts circulent depuis quelques semaines. Toutefois, avec les blessures à répétitions de Joel Embiid, Okafor va retrouver du temps de jeu et il serait surprenant de le voir partir avant le 19 Février. Dans cette équipe de jeunes stars, la place de Jalil Okafor est bouchée par Turner et Towns et doit se contenter d’une place de réserviste et jouer quelques minutes.

Contrat 2016-2017 : $4,788,840

Minutes allouées : 5 minutes

Head Coach : Luke Walton (36ans)

luke-walton

Qui dit jeunes joueurs dit jeune entraineur et le plus jeune de la ligue, c’est Luke Walton. A 36 ans, il est plus jeune que la plupart des joueurs présents dans notre équipe fantasy des vétérans de la ligue. Néanmoins, il est bien à la tête des Los Angeles Lakers, après avoir été assistant coach de Steve Kerr avec les Warriors. Luke Walton a déjà l’habitude cette saison de coacher une équipe extrêmement jeune avec les Lakers en pleine reconstruction. Il aura donc l’impression de coacher son équipe de saison régulière, mais avec un niveau de jeu bien supérieur à celui des Lakers actuellement.

Voilà pour cette équipe des meilleurs joueurs de moins de 21 ans. N’hésitez pas à dire via Twitter et Facebook qui, selon vous, remporterait une série de playoffs en 7 matchs entre ces jeunes joueurs et l’équipe des vétérans. Dans les prochains jours, je ferais affronter ces deux équipes sur NBA 2K17 !