Les Celtics n’avaient pas le choix hier: une victoire ou tu restes chez toi. Win or stay home comme le disent les américains. Menant 3 à 1 dans la série, Cleveland avait la possibilité de composter son billet pour les Finales NBA en remportant le Game 5 au TD Garden de Boston. Qui plus est, l’autre enjeu de la soirée était de savoir si LeBron James, du haut de ses 32 ans, allait devenir le meilleur marqueur de l’histoire des Playoffs en dépassant Michael Jordan? Il lui fallait vingt-huit points pour cela, chose qui est dans ses standards. Autant le dire, LeBron James a bel et bien accentué sa légende hier soir. Voici le résumé du match de cette nuit !



Game 5 – Boston CelticsCleveland Cavaliers : 102 – 135 (1 – 4)

 

Pour se qualifier pour les Finales, les Cavaliers n’ont pas fait dans la demi-mesure. À l’instar de tous ses matchs au TD Garden dans cette série, c’était une boucherie dominée de A à Z par un Cleveland en mission, en route pour affronter les Warriors pour la troisième fois consécutive lors des Finales NBA, une première historiquement. Qui plus est, ce sera les 7ème Finales NBA consécutives pour LeBron James, que ce soit avec Miami ou avec Cleveland. Boston n’a pas existé, trop compliqué de lutter face à ces Cavaliers avec l’absence de Isaiah Thomas. Cela s’est prouvé dès le premier quart-temps avec Kevin Love qui marque les huit premiers points de son équipe, puis avec LeBron James et J.R Smith (5-14). Encore une fois, les Celtics ne sont pas adroits et cela se paye, surtout que King James effectue un très bon premier quart-temps. Après un 2+1, un dunk puis deux passes décisives pour Kyle Korver à trois points, Cleveland transforme un run dévastateur de 16-4 qui porte l’avantage des Cavs à +21. Boston réagit avec un 6-0, mais LeBron et Kyrie Irving terminent le quart-temps avec deux tirs primés, le score est de 27-43. Avec 43 points en douze minutes, il s’agit du meilleur quart-temps de l’histoire des Cavs, ce qui permet aux hommes de Tyronn Lue de démarrer de la meilleure des manières ce match décisif. Boston essaye néanmoins de revenir dans le second quart-temps, notamment avec Jae Crowder qui enchaîne un 2+1, un lay-up et des lancers pour faire revenir les Celtics à 17 points des Cavs, mais LeBron James assure l’avantage des Cavaliers. Sa mi-temps est presque parfaite avec 20 points à 7/8 au tir, 7 rebonds, 7 passes et 3 interceptions et, grâce à lui, Cleveland vire en tête tranquillement à la pause du match, malgré un Avery Bradley qui marque les onze derniers points de son équipe avec deux impressionnants dunks en transition (57-75). Il s’agit de la meilleure mi-temps de l’histoire des Cavaliers, bien alimentée par LeBron James, mais aussi par Love (12 points), Irving (11 points) et Deron Williams en sortie de banc (14 points). Avec 18 points de retard à la pause, Boston a réduit la casse, mais ne peuvent pas lutter face à un Cleveland qui shoote à 60% au tir. Dès le troisième quart-temps, les Cavs remettent un coup au visage des Celtics avec Kyrie Irving qui marque les onze premiers points de son équipe dans cette deuxième mi-temps, permettant à Cleveland de prendre 23 points d’avance. Le suspense meurt petit à petit dans cette rencontre car l’écart grimpera au fur et à mesure des minutes. Avec quelques bons paniers de LeBron dans la raquette sur Kelly Olynyk et un tir primé de J.R Smith, l’écart en est à +30, condamnant les Celtics à une énième défaite à domicile face à Cleveland, alors qu’il ne reste que quatre minutes dans le troisième quart-temps. D’ailleurs, c’est dans ce quart-temps que l’histoire s’est mise en marche: sur un shoot à trois points sur l’aile, LeBron James inscrit le panier qui lui permet de dépasser Michael Jordan au classement des meilleurs marqueurs de l’histoire des Playoffs. À 32 ans, LeBron devient le numéro 1, celui qui a inscrit le plus de points dans l’histoire des Playoffs, et, comme l’explique Nick Wright de FOX Sports sur Twitter, la légende des Bulls a inscrit 5987 unités dans sa carrière en moins de matchs que LeBron James, mais ce dernier en a inscrit 5995 avec 120 shoots de moins. King James finira le troisième quart-temps avec 35 points à 13/18 au tir, 8 rebonds et 8 passes et ne reviendra plus sur le terrain, puisque Cleveland a une confortable avance avant le dernier quart-temps (74-109). Il n’y a plus de match, bien évidemment. Le dernier quart-temps sera remporté par la third unit des Celtics, mais c’est bien Cleveland qui remporte la rencontre sur une véritable raclée (102-135). Cleveland aura une semaine pour se préparer au gros morceau de ces Playoffs. Qu’on est apprécié ou pas ces Playoffs, on ne peut que frémir d’avance sur ce Cleveland – Golden State qui commencera jeudi prochain.



Comme les Finales commencent le 1er juin, il n’y aura pas de rencontre pendant une semaine en NBA ! Rendez-vous jeudi prochain pour le Game 1 entre les Warriors et les Cavaliers. Cleveland réussira t-il le premier back-to-back de son histoire en battant, à nouveau, les Warriors? Ou bien Golden State prendra t-il sa revanche sur l’équipe de LeBron James grâce à leur nouvelle arme, Kevin Durant? Suspense !