Et voilà, le grand soir est arrivé, plus que quelques heures avant la draft NBA. Le soir tant attendu par bon nombre de franchises pour, peut-être, trouver la perle rare, le joueur qui fera basculer la franchise dans une autre galaxie. Les enjeux sont multiples et les front offices sous pression.

La draft représente l’avenir de la ligue. Mais il ne faut pas croire que les futurs bons joueurs seront tous draftés dans le haut du premier tour. Même le first pick n’est pas une assurance de réussite, demandez donc à Anthony Benett. Et des bons joueurs, voire d’excellents joueurs, peuvent sortir du second tour, les exemples les plus marquants étant Isaiah Thomas drafté en 60ème position, Manu Ginobili en 57ème, Paul Millsap en 47ème, Marc Gasol en 48ème ou Draymond Green en 35ème, les exemples ne manquent pas ces dernières années.

QI Basket vous propose une mock draft qui ne tient pas compte des possibles échanges. Les lottery picks seront plus détaillés avec un descriptif des motifs de choix des joueurs, leurs stats, leurs points forts et faibles ainsi qu’un comparatif avec des joueurs actuels ou retraités qui aident à cerner le style de jeu du joueur, et non son niveau attendu. Plus vous descendrez dans la draft, moins il y aura de descriptifs. Bonne lecture.

  1. Philadelphia Sixers (des Brooklyn Nets) – Markelle Fultz (PG-SG)

Washington

Freshman

18 ans – 1m93 – 88kg

23,2 pts – 5,7 rebs – 5,9 asts – 28,3 PER

 

Les Sixers voulaient absolument ajouter Markelle Fultz à leur effectif, le transfert avec les Celtics a donc eu lieu. Brett Brown va pouvoir se régaler avec un trio Embiid-Simmons-Fultz plein de talent et de potentiel. Les Sixers accueillent donc un joueur capable d’impacter le jeu de Philadelphie dès son arrivée à l’entrainement. Fultz l’a dit, il pense pouvoir jouer avec Simmons, en évoluant sans ballon et en le laissant guider le jeu. En plus de cela le garçon ne devrait avoir aucun problème à s’intégrer à l’effectif du fait de sa bonne éthique de travail et de son sérieux. Le meneur des Huskies ne possède aucun réel défaut et son efficacité offensive devrait apporter un plus énorme aux Sixers. Enfin les PO pour Philly ?

Points forts : Capacités physiques impressionnantes / Complet offensivement / Redoutable sur PnR / Jolie combinaison de moves / Bon shooter / Tir en sortie de dribble / Bonne vision de jeu / Playmaker / Potentiel défensif

Points faibles : Manque de concentration en défense sur l’homme et loin du ballon / Parfois trop flashy

Comparaisons NBA : James Harden, Russell Westbrook, D’Angelo Russell.

  1. Los Angeles Lakers – Lonzo Ball (PG)

UCLA

Freshman

19 ans – 1m98 – 86 kg

14,6 pts – 6,0 rebs – 7,6 asts – 25,0 PER

 

Au tour des Lakers désormais. Les jours précédant la draft nous auront mis le doute, est ce que les Lakers ne vont pas sélectionner Ball ? Une promesse aurait été faite à Josh Jackson ? Le workout de Ball se serait mal passé ? Pourtant, l’échange de D’Angelo Russell est un signe clair, Les Lakers devraient finalement drafter Lonzo Ball. Magic Johnson a donc décidé de garder son choix de draft et faire confiance à Ball pour l’avenir des Lakers. Le meneur de UCLA a le potentiel pour tout exploser dans la grande ligue, il a prouvé en NCAA que son QI basket était au-dessus de la moyenne. Ce «Jason Kidd avec un shoot» aura beaucoup de pression à LA et devra répondre aux attentes, son père l’ayant vendu comme le futur leader des Lakers. Le garçon semble confiant, conscient de son talent et prêt à en découdre.

Points forts : QI basket et vision de jeu au-dessus de la moyenne / Passeur élite / Très bon pourcentages / Bon shooteur / Clutch / Bon rebondeur / Playmaker / Bon intercepteur

Points faibles : Mécanique de shoot hasardeuse / Passable pour attaquer le cercle / Créateur moyen / Force par séquence / Manque de caisse physique / Manque de concentration

Comparaisons NBA : Jason Kidd

  1. Boston Celtics (des Sacramento Kings) – Josh Jackson (SF)

Kansas

Freshman

20 ans – 2m03 – 94 kg

16,3 pts – 7,4 rebs – 3,0 asts – 24,5 PER

 

Les Celtics sont dans une situation assez floue et ne sont même pas encore sûrs de garder leur 3ème choix de draft. Ayant déjà envoyé leur first pick à Philly, les Celtics pourraient se laisser tenter par un nouveau trade pour, peut-être, récupérer Paul George ou Jimmy Butler. Quoiqu’il en soit, si Danny Ainge décide de garder ce choix, il sélectionnera probablement un ailier. Il pourrait drafter Jayson Tatum avec son profil de scoreur NBAready, mais il devrait plutôt se tourner vers Josh Jackson. Profil totalement différent par rapport à Tatum, Jackson est un scoreur correct capable de scorer en quantité en attaquant le cercle, plus un slasher qu’un shooter. Mais sa principale qualité, et avec laquelle il pourra directement avoir un impact en NBA, c’est sa défense. Ses qualités de défenseur devraient éclabousser la ligue dès sa première saison et faire beaucoup de bien aux Celtics.

Points forts : NBAready / Défenseur d’élite sur l’homme / Profil de two-ways player rare / Bon manieur de ballon / Passeur correct / Redoutable en transition / Bon intercepteur / Instinct de rebondeur

Points faibles : Shoot à améliorer / Comportement parfois trop agressif / Dérapage en dehors du terrain / Adresse médiocre au LFs

Comparaisons NBA : Kawhi Leonard, André Iguadola

  1. Phoenix Suns – Jayson Tatum (SF)

Duke

Freshman

19 ans – 2m03 – 93 kg

16,8 pts – 7,3 rebs – 2,1 asts – 22,4 PER

 

A Phoenix aussi, on a besoin d’un ailier, la cible principale, Josh Jackson, sera probablement déjà partie. Dans cette optique, le nom évident serait Jayson Tatum. L’ailier de Duke peut rapidement avoir un impact en NBA, dans un rôle de scoreur bien rôdé. Il a montré, cette année avec Duke, toutes ses qualités offensives et devrait donc former un duo redoutable avec Devin Booker. Meilleur shooter que TJ Warren, il sera capable d’apporter sa quinzaine de points aux Suns. Les Suns voulaient un poste 3 bon défenseur, dommage pour eux car Jayson Tatum n’est pas vraiment considéré comme un très bon défenseur, il manque souvent d’agressivité de ce côté du terrain. Mais il possède, cependant, le potentiel pour devenir un défenseur correct, à voir désormais, s’il en a envie.

Points forts : NBAready / Scoreur complet / Taille parfaite pour le poste 3 / Bon scoreur en iso / Très bon à mi-distance / Smooth / Bonne éthique de travail / Excellent footwork / Potentiel défensif

Points faibles : Manque d’explosivité / Dribble moyen / Shoot à 3 pts à améliorer / Défense à travailler / Peut-être trop d’iso

Comparaisons NBA : Carmelo Anthony

  1. Sacramento Kings (des Philadelphia Sixers) – De’Aaron Fox

Kentucky

Freshman

19 ans – 1m93 – 85 kg

16,7 pts – 4,0 rebs – 4,6 asts – 23,1 PER

 

Les Kings, en pleine reconstruction, font partie des équipes ayant eu de la chance à la loterie en montant dans la draft. La franchise californienne a un grand besoin au poste de meneur, et tant mieux, cette draft est considérée comme l’une des meilleures au poste 1. Fox semble au-dessus du duo Ntilikina-Smith Jr. Le meneur de Kentucky devrait être le choix des Kings, pour former un duo redoutable et assez complémentaire avec le jeune Buddy Hield. Dave Joeger aura dans son effectif, un joueur ultra rapide balle en main, pouvant organiser le jeu, scorer en pénétration, et impacter le jeu défensivement. Seule ombre au tableau, son shoot à 3 pts. Son médiocre pourcentage (25%) pourrait être un frein insurmontable pour certains GM dans la NBA moderne. Mais les Kings ont confiance et croient à une progression du joueur. Fox devra également bosser à la salle s’il veut vivre la même réussite que John Wall, à qui il est souvent comparé.

Points forts : Très rapide ballon en main / Meneur-passeur / Contrôle du rythme offensif de son équipe / Très bon scoreur en pénétration / Se déplace rapidement latéralement / Défenseur réactif.

Points faibles : Shoot à 3 pts désastreux (25%) / Manque de puissance physique / Bas du corps en manque de muscle.

Comparaisons NBA : John Wall, Kris Dunn.

  1. Orlando Magic – Jonathan Isaac (SF/PF)

Florida state

Freshman

19 ans – 2m08 – 95 kg

12,0 pts – 7,8 rebs – 1,2 asts – 25,1 PER

 

Dans une situation catastrophique, le Magic compte énormément sur cette draft. Beaucoup de scouts les voient sélectionner Malik Monk, gros scoreur, ce dont Orlando a besoin. Mais le jeune Isaac devrait avoir son mot à dire. Pouvant évoluer sur trois postes différents, Isaac est un profil parfait pour la NBA actuelle, dans laquelle les postes sont de moins en moins définis. Certains scouts voient en lui le plus gros potentiel de cette draft, mais le risque est assez élevé. Il pourrait ne pas surmonter la transition NCAA-NBA. Si le FO du Magic venait à prendre Isaac, Franck Vogel accueillerait un joueur ultra athlétique, décent à 3pts et capable de défendre au poste bas en protégeant le cercle. La franchise devra néanmoins se montrer patiente et prendre son temps pour développer le jeune ailier de Florida State.

Points forts : Monstre athlétique / Peut jouer à plusieurs postes / Défend plusieurs postes / Bon défenseur / Bon shooter / Protection du cercle / Énorme potentiel / Très grand

Points faibles : Besoin de force et de muscle / 3 pts à améliorer / Gros risque / Beaucoup de potentiel

Comparaisons NBA : Paul George / Brandon Ingram

  1. Minnesota Wolves – Malik Monk (SG)

Kentucky

Freshman

19 ans – 1m91 – 91kg

19,8 pts – 2,5 rebs – 2,3 asts – 21,7 PER

 

Thibodeau l’a dit, il apprécie les joueurs pouvant évoluer sur plusieurs positions. Jonathan Isaac semble être la cible principale des Wolves. Cependant, si jamais le Magic sélectionnait Isaac, Minnesota serait sûrement à la recherche de scoring. Dans ces conditions, le profil de Malik Monk pourrait s’avérer idéal. Quoi de mieux qu’un shooter fou pour combler le manque de spacing des Wolves ? Monk est un pétard ambulant pouvant prendre feu à n’importe quel moment et ayant éclaboussé la NCAA de toute sa clutchitude. Monk pourra évoluer en sortie de banc dans le Minnesota, et apporter ce qui manque aux Wolves, du shoot et du scoring en sortie de banc. Monk présente néanmoins quelques limites, une petite taille qui lui sera pénalisante en défense. Il est également, très dépendant de son 3 pts, à voir si Thibs arrivera à le mettre en confiance.

Points forts : Combo guard explosif / Gros scoreur / Clutch / Bonne finition au cercle / Bon handle / Suffisamment athlétique pour devenir un bon défenseur / Bonne détente / Capable de se créer son tir / Athlétique

Points faibles : Manque de force / Pas assez régulier à 3pts / Force ses tirs par moment / Manque de défense / Petit pour son poste / Dépendant de son 3pts

Comparaisons NBA : Jamal Murray /CJ McCollum

  1. New York Knicks – Franck Ntilikina (PG)

Strasbourg

International

18 ans – 1m96 – 86kg

5,3 pts – 2,3 rebs – 1,5 asts – 11,7 PER

 

Les Knicks sont en plein doute, et on ne sait pas trop quel est le projet de Phil Jackson. Dans cette draft 2017, trois profils sortent du lot, Monk, Ntilikina et Smith Jr. Malik Monk étant déjà parti, le FO pourrait bien se laisser tenter par le frenchie de la SIG. Le jeune meneur est en train de réaliser de très bons PO en France et il plaît beaucoup à Phil Jackson. Avec Kriztaps Porzingis et Willy Hernangomez, Jackson a déjà montré son attirance pour les joueurs européens. Si Rose venait à partir, les Knicks auront un énorme besoin au poste 1 et Ntilikina pourrait combler ce vide. Meneur de jeu ultra complet, il a le potentiel pour devenir un excellent two-way player. En effet, il possède un énorme potentiel en défense, dû à son incroyable envergure et une vision de jeu lui permettant de mener parfaitement le jeu. Il devra néanmoins s’imposer et se faire violence pour ne pas trop se mettre en retrait.

Points forts : Meneur ulta complet / Bon défenseur / Défense sur plusieurs positions / Two-way player / Généreux / Bon QI basket / Shooter correct / Bonne vision de jeu / Excellente éthique de travail / Collectif

Points faibles : Trop généreux / Dribble à améliorer / Progression attendue à 3 pts / Physique encore frêle / Manque d’explosivité

Comparaisons NBA : Dennis Schröder / Georges Hill

  1. Dallas Mavericks – Dennis Smith Jr (PG)

NC State

Freshman

19 ans – 1m91 – 88kg

18,1 pts – 4,6 rebs – 6,2 asts – 23,4 PER

 

Les Mavericks sont à la recherche d’un meneur, et sont totalement tombés amoureux de Franck Ntilikina. Dommage les Knicks passeront sûrement par là et Ntilikina ne sera probablement plus disponible à la 9ème place. Dans cette optique-là, au poste de meneur, il n’y aura plus que Dennis Smith Jr de disponible. Le meneur de NC State a passé une saison NCAA à tenir son équipe à bout de bras. C’est un meneur très athlétique porté principalement sur le scoring et le dribble. Il a montré cette saison qu’il était capable d’aller chercher ses points sur la ligne des LFs et qu’il possédait l’un des premiers pas les plus dévastateurs de sa cuvée. A voir désormais si Rick Carlisle sera prêt à lui faire pleinement confiance. Pas sûr que ce soit l’équipe idéal pour un joueur comme Smith Jr.

Points forts : Très explosif / Gros scoreur / Bon dribbleur / Shooter correct / Leadership / Excellente détente / Bon intercepteur / NBAready / Gros physique / Ne fuit pas le contact

Points faibles : Parfois trop perso / Pas assez régulier à 3pts / Force ses tirs par moment / Manque de concentration en défense / Envergure limitée / Gestion du ballon à améliorer

Comparaisons NBA : Steve Francis / Damian Lillard

  1. Sacramento Kings (des New Orleans Pelicans) – Zach Collins (C)

Gonzaga

Freshman

19 ans – 2m13 – 104kg

10,0 pts – 5,9 rebs – 0,4 asts – 31,5 PER

 

Les Kings possèdent donc deux choix de draft dans le top 10. Avec leur premier choix, les Kings devraient sélectionner De’Aaron Fox. Avec ce 10ème choix, les Kings auraient besoin d’un ailier mais aucun ailier n’est assez bon dans cette draft pour être sélectionner aussi haut. Les Kings pourraient donc être tenter de trade down. Dans le cas où ils conserveraient ce choix, les Kings pourraient être amener à drafter Zach Collins. L’intérieur de Gonzaga évoluait en sortie de banc mais il a pourtant réalisé une très belle saison. C’est un pivot athlétique pouvant protéger le cercle et capable de faire beaucoup de choses offensivement et même de tirer à 3 pts comme c’est la mode en NBA.

Points forts : Bon finisseur au cercle / Shooter correct / Bon en transition / Athlétique / Big man capable de scorer de partout / Très bon rebondeur / Polyvalent

Points faibles : Trop frêle physiquement / Problème de faute / Manque de dureté et d’agressivité / Envergure limitée

  1. Charlotte Hornets – Donovan Mitchell (SG)

Louisville

Sophomore

20 ans – 1m91 – 91kg

15,6 pts – 4,9 rebs – 2,7 asts – 22,2 PER

 

Les Hornets ont pour cible le meneur de la SIG, Franck Ntilikina, mais il ne sera probablement plus disponible. Ils devraient se rabattre sur un shooter et dans ce profil-là deux noms nous viennent à l’esprit, Luke Kennard et Donovan Mitchell. Ce dernier a été l’un des joueurs qui a le plus monté dans les mock draft depuis la fin de saison. Il a notamment réalisé de très bons workouts. Moins bon shooter que Kennard, Mitchell est un meilleur athlète et défenseur et probablement un meilleur playmaker. Donovan Mitchell apportera du scoring en sortie de banc en évoluant au poste 1 et au poste 2.

Points forts : Très athlétique / Bon scoreur / Grosse détente / Bon en pénétration / Habilité au dribble / Potentiel pour devenir un bon défenseur / Gros travailleur

Points faibles : Tweener / Petit pour son poste / Un poste 2 dans un corps de poste 1 / Shooter irrégulier

  1. Detroit Pistons – Luke Kennard (SG)

Duke

Sophomore

21 ans – 1m98 – 92kg

19,5 pts – 5,1 rebs – 2,5 asts – 24,7 PER

 

Les Pistons ont un grand besoin de shooter, tant mieux, Luke Kennard est un des meilleurs shooters de cette draft et il sera certainement disponible. En plus d’être un excellent shooter à 3 pts, Kennard possède un très bon tir à mi-distance et peut être redoutable en sortie de PnR. Stan Van Gundy appréciera son QI basket très développé. L’arrière de Duke est fait pour le basket. A voir si son adaptation à la NBA sera réussie, ce ne serait pas la première fois qu’un shooter en NCAA n’arriverait pas à s’adapter au jeu NBA.

Points forts : Excellent shooter (3 pts + mi-distance) / QI basket ++ / Bon slasher / Bon rebondeur

Points faibles : Mauvais défenseur / Manque de force et de muscle / Pas très athlétique / Manque d’envergure

  1. Denver Nuggets – OG Anunoby (SF)

Indiana

Sophomore

19 ans – 2m03 – 107kg

11,1 pts – 5,4 rebs – 1,4 asts – 24,1 PER

 

Les Nuggets n’ont pas vraiment de réels besoins. Le FO pourrait tenter le pari OG Anunoby, qui a le potentiel pour devenir un 3&D. Beaucoup de scouts voient le mariage parfait entre Anunoby et les Nuggets. Denver n’a pas besoin de lui tout de suite et il pourra donc prendre le temps de revenir de sa blessure car il pourrait louper la saison entière. L’ailier d’Indiana, monstre physique, est prêt pour la NBA, notamment en défense où son impact devrait être important. A lui désormais de bosser son shoot à 3 pts, assez moyen cette saison pour essayer de devenir un 3&D dans la grande ligue, profil très recherché en NBA.

Points forts : Gros athlète / 3&D potentiel / Peut défendre plusieurs positions / NBA ready / Super role player / Joueur d’équipe / Coéquipier modèle / Gros travailleur

Points faibles : Tendre offensivement / Dribble médiocre / Incapable de créer son tir / Injury prone (blessure au genou) / Shooter irrégulier / Médiocre aux lancers

  1. Miami Heat – Lauri Markkanen (PF)

Arizona

Freshman

20 ans- 2m13 – 115kg

15,6 pts – 7,2 rebs – 0,9 asts – 25,4 PER

 

Le Heat devrait opter pour l’option du meilleur joueur disponible. Et dans ces conditions, Lauri Markkanen s’avère être le meilleur joueur disponible à ce stade de la draft. L’ailier fort d’Arizona est l’un, voire le meilleur shooter de cette draft. C’est un joueur bourré de talent, athlétique et pouvant enchainer les filoches derrière la ligne à 3 pts. Cependant, le joueur semble un brin unidimensionnel. Mais son profil de stretch four peut faire rêver certains coachs NBA tellement il est recherché à notre époque.

Points forts : Excellent shooter / Gros potentiel offensif / Très mobile / Talentueux / Grande taille / Stretch four

Points faibles : Limité au poste bas / Manque d’explosivité / Rebondeur moyen / Tendance à camper derrière la ligne à 3 pts / Défenseur moyen

  1. Portland Blazers – Harry Giles (PF)

Duke

Freshman

19 ans – 2m11 – 101kg

3,9 pts – 3,8 rebs – 0,3 asts – 20,2 PER

A l’instar de Donovan Mitchell, Harry Giles a effectué de très bons workouts lui permettant même, d’être cité comme probable lottery pick. Sa fragilité pourrait refroidir certains GMs, mais à ce stade de la draft, le talent pourrait faire pencher la balance et pousser une franchise à tenter le pari.

Points forts : QI basket au-dessus de la moyenne / Gros potentiel / Grand / Explosif / Excellent scoreur dans la peinture / Potentiel pour devenir un défenseur correct / Confiance en lui

Points faibles : Injury prone / Besoin de force / Incapable de shooter à 3 pts

  1. Chicago Bulls – John Collins (PF)

Wake Forest

Sophomore

19 ans – 2m08 – 107kg

19,2 pts – 9,8 rebs – 0,5 asts – 36,3 PER

John Collins a également été impressionnant lors de ses workouts. L’énergique ailier fort de Wake Forest est un énorme rebondeur et un excellent contreur capable de défendre sur plusieurs positions. John Collins devrait apporter une option supplémentaire au poste bas pour coach Hoiberg.

Points forts : Excellent rebondeur / Bon contreur / Peut défendre sur plusieurs positions / Energizer / Athlétique / Grande envergure

Points faibles : Aucun shoot à 3 pts / Médiocre shooter de LFs / Pertes de balle trop fréquente

  1. Milwaukee Bucks – Ike Anigbobu (PF/C)

UCLA

Freshman

18 ans – 2m08 – 113kg

4,7 pts – 4,0 rebs – 0,2 asts – 17,5 PER

Ike Anigbobu est l’un des plus jeunes prospects dans cette cuvée. Sélectionner Anigbobu est un gros pari pour les Bucks, car la côte du joueur repose surtout sur du potentiel. Il possède, en effet, un très gros potentiel en défense et au rebond. Les Bucks devront prendre leur temps pour développer ce jeune talent. Offensivement, le pivot de UCLA est extrêmement brut. Milwaukee pourrait également être tenté par Jarett Allen.

Points forts : Potentiel défensif / Bon rebondeur / Bon contreur / Energique / Gros physique / Très jeune / Gros bosseur

Points faibles : Prospect à polir / Très limité offensivement / Tendance à faire trop de fautes / Vision de jeu limité

  1. Indiana Pacers – Justin Jackson (SF)

UNC

Junior

22 ans – 2m03 – 95kg

18,4 pts – 4,7 rebs – 2,8 asts – 21,7 PER

Avec le probable trade de Paul George, les Pacers devraient viser un ailier lors de la draft. Dans cette optique-là, Justin Jackson semble être le rookie idéal. Bien qu’il présente un manque de force et d’athlétisme, Jackson reste un excellent shooter. Il a fait preuve, tout au long de la saison, d’une sélection de shoots intelligente et d’un QI basket assez développé.

Points forts : Gros scoreur / Bon shooter (3pts + mi-distance) / QI basket élevé / Sélection de tirs intelligente / Bon rebondeur

Points faibles : Manque d’athlétisme / Besoin de force et d’aller à la salle / Pas toujours à 100% / Déjà assez âgé / Manque de concentration

  1. Atlanta Hawks – Jarett Allen (C)

Texas

Freshman

19 ans – 2m11 – 107kg

13,4 pts – 8,4 rebs – 0,8 asts – 20,6 PER

Points forts : Très bon rebondeur / Fluide / Big man mobile / Grande taille / Potentiel défensif / Gros bosseur

Points faibles : Gros besoin de muscle / Brut offensivement / Pertes de balle évitables / Ne sent pas toujours le jeu

  1. Portland Blazers (des Memphis Grizzlies) – Bam Adebayo (C)

Kentucky

Freshman

19 ans – 2m08 – 113kg

13,0 pts – 8,0 rebs – 0,8 asts – 22,3 PER

Points forts : Gros physique / Très explosif / Rebondeur solide / Energizer / Bon contreur / Bon finisseur au cercle / Bon défenseur

Points faibles : QI basket limité / Piètre shooter / Moves basiques au poste bas

  1. Oklahoma City Thunder – Terrance Ferguson (SG)

Adelaide

Freshman

19 ans – 2m01 – 84kg

4,6 pts – 1,2 rebs – 0,6 asts – 5,5 PER

Points forts : Bon shooter / Défenseur correct / Athlétique / Grande envergure / Gros potentiel / Peur de rien

Points faibles : Manque d’intensité / Besoin de muscle / Faible au rebond / Encore brut offensivement

  1. Brooklyn Nets (des Washington Wizards) – Justin Patton (C)

Creighton

Freshman

20 ans – 2m13 – 104kg

12,9 pts – 6,1 rebs – 1,2 asts – 25,2 PER

Points forts : Gros athlète / Potentiel de shooter / Bon défenseur / Sent le jeu / Solide rebondeur / Gros travailleur

Points faibles : Manque de force / Manque d’explosivité / Rebondeur et contreur moyen

  1. Toronto Raptors (des Los Angeles Clippers) – TJ Leaf (PF)

UCLA

Freshman

20 ans – 2m08 – 102kg

16,3 pts – 8,2 rebs – 2,4 asts – 27,0 PER

Points forts : Athlétique / Scoreur complet (3 pts + pénétration) / Bon passeur / Gros QI basket

Points faibles : Gros manque de force / Défenseur très moyen / Moves assez basiques au poste bas

  1. Utah Jazz – Anzejs Pasecniks (C)

Gran Canaria

International

21 ans – 2m18 – 100kg

7,8 pts – 3,1 rebs – 0,3 asts – 21,3 PER

Points forts : Intérieur assez fluide / Très grande taille / Bon footwork pour sa taille / Potentiel défensif

Points faibles : Très gros manque de muscle / Rebondeur moyen / Vision de jeu médiocre

  1. Orlando Magic (des Toronto Raptors) – DJ Wilson (PF)

Michigan

Sophomore

21 ans – 2m08 – 109kg

11,0 pts – 5,3 rebs – 1,3 asts – 21,2 PER

Points forts : Stretch four recherché / Shooter correct / Athlétique / Gros rebondeur / Contreur correct / Bon footwork

Points faibles : Encore tendre offensivement / Parfois soft dans la raquette / Manque d’agressivité / Fuis les contacts

  1. Portland Blazers (des Cleveland Cavaliers) – Semi Ojeleye (SF/PF)

SMU

Junior

22 ans – 2m01 – 107kg

19,0 pts – 6,9 rebs – 1,5 asts – 26,8 PER

Points forts : Fort physiquement / NBA ready / Shooter correct / Explosif / Gros travailleur / Rebondeur correct

Points faibles : Tweener / Agé / Défenseur moyen / Moves poste bas à améliorer

  1. Brooklyn Nets (des Boston Celtics) – Tyler Lydon (SF/PF)

Syracuse

Sophomore

21 ans – 2m06 – 101kg

13,2 pts – 8,6 rebs – 2,1 asts – 20,6 PER

Points forts : Stretch four / Excellent shooter / Bon rebondeur / Explosif / Gros contreur / Dribble correct / Gros potentiel offensif

Points faibles : Irrégulier / Besoin de muscle / Mauvais défenseur / QI basket limité

  1. Los Angeles Lakers (des Houston Rockets) – Tony Bradley (C)

UNC

Freshman

19 ans – 2m11 – 109kg

6,9 pts – 5,1 rebs – 0,6 asts – 25,9 PER

Points forts : Bon contreur / Contreur solide / Ne fuit pas les contacts / Fort / Bon QI basket / Mature / Bon finisseur

Points faibles : Excelle dans aucun domaine / Manque d’athlétisme / Manque d’explosivité / Sautes de concentration / Adresse LFs

  1. San Antonio Spurs – Ivan Rabb (PF/C)

California

Sophomore

20 ans – 2m08 – 100kg

14,0 pts – 10,5 rebs – 1,5 asts – 22,1 PER

Points forts : Athlétique / Excellent rebondeur / Contreur correct / Bon finisseur dans la raquette / Bons fondamentaux / Gros compétiteur

Points faibles : Besoin de muscle / Encore brut offensivement / Moves poste bas à développer

  1. Utah Jazz (des Golden State Warriors) – Isaiah Hartenstein (PF/C)

Zalgiris

International

19 ans – 2m16 – 102kg

1,0 pts – 0,8 rebs – 0,2 asts – 3,4 PER

Points forts : Potentiel offensif / Bon rebondeur / Scoreur complet / Athlétique / Finisseur correct

Points faibles : Trop agressif / Sélection de shoots à améliorer / QI basket douteux / Encore à polir

  1. Atlanta Hawks (des Brookyn Nets) – Derrick White (PG/SG)

Colorado

Senior

23 ans – 1m96 – 91kg

18,3 pts – 4,1 rebs – 4,3 asts – 27,7 PER

Points forts : Combo guard / Bon passeur / Shooter correct à 3 pts / Bon scoreur / Bon handle / Excellent finisseur au cercle

Points faibles : Agé / Adaptation NBA douteuse / Déficit physique / Opposition faible / Stats en trompe l’oeil

  1. Phoenix Suns – Josh Hart (SG)

Villanova

Senior

22 ans – 1m96 – 93kg

18,7 pts – 6,4 rebs – 2,9 asts – 28,6 PER

Points forts : Solide shooter / Gros QI basket / Gros rebondeur pour son poste / Bon défenseur / Vision de jeu correct

Points faibles : Manque d’explosivité / Manque de vivacité / Handle moyen / Agé

  1. Orlando Magic (des Los Angeles Lakers) – Jawun Evans

Oklahoma State

Sophomore

20 ans – 1m85 – 84kg

19,0 pts – 3,4 rebs – 6,5 asts – 27,3 PER

Points forts : Bon passeur / Bon en pénétration / Excellent handle / Shooter correct / Solide défenseur sur l’homme / Excellente vision de jeu

Points faibles : Déficit de taille / Manque d’athlétisme / Léger / Manque d’explosivité / Pertes de balle

  1. Sacramento Kings (des Philadelphia Sixers) – Franck Jackson (SG)

Duke

Freshman

19 ans – 1m91 – 93kg

10,9 pts – 2,5 rebs – 1,7 asts – 17,2 PER

Points forts : Combo guard athlétique / Bon shooter / Grosse détente / Scoreur ultra complet / Bon playmaker / Excellent finisseur

Points faibles : Pas toujours à fond / Pas assez passeur / SG dans un corps de PG / Défense moyenne / Handle à travailler / Injury prone

  1. Orlando Magic – Mathias Lessort (PF/C)

Nanterre

International

21 ans – 2m05 – 112kg

10,2 pts – 7,2 rebs – 0,7 asts – 21,5 PER

Points forts : Potentiel offensif / Excellent rebondeur / Peut jouer 4 et 5 / Bon intercepteur / Energiser / Très bon contreur / Très athlétique

Points faibles : Shoot à améliorer / Manque de puissance et de mobilité / Pertes de balle

  1. Philadelphia Sixers (des New York Knicks) – Jonah Bolden (PF)

Radnicki Basket

International

21 ans – 2m08 – 98kg

12,9 pts – 7,2 rebs – 1,8 asts – 19,3 PER

Points forts : Bon QI basket / Vision de jeu développée / Shooter correct / Athlétique / Bon rebondeur / Stretch four potentiel / Expérience pro

Points faibles : Besoin de muscle / Tendance à forcer / Moves à développer

  1. Boston Celtics (des Minnesota Wolves) – Alec Peters (SF)

Valparaiso

Senior

22 ans – 2m06 – 107kg

22,5 pts – 9,9 rebs – 2,3 asts – 28,7 PER

Points forts : Gros scoreur / Bon shooter / Rebondeur correct / Gros QI basket / Athlétique / Cherche les LFs

Points faibles : Grand besoin de force /  Trop de pertes de balle / Défenseur moyen

  1. Chicago Bulls (des Sacramento Kings) – Dillon Brooks (SF)

Oregon

Junior

21 ans – 2m01 – 102kg

16,0 pts – 3,3 rebs – 2,7 asts – 25,4 PER

Points forts : Bon scoreur / Bon QI basket / Agressif / Bonne vision de jeu / Potentiel défensif

Points faibles : Pas très athlétique / Shooter moyen / Irrégulier à 3pts / Forceur / Rebondeur moyen / Pertes de balles

  1. Philadelphia Sixers (des Dallas Mavericks) – Monte Morris (PG)

Iowa State

Senior

22 ans – 1m91 – 77kg

16,4 pts – 4,8 rebs – 6,2 asts – 25,0 PER

Points forts : Bon QI basket / Bonne vision de jeu / Shooter correct / Propre (évite pertes de balles) / Bon passeur

Points faibles : Manque d’athlétisme / Manque de muscle / Adaptation NBA à voir

  1. New Orleans Pelicans – Franck Mason (PG)

Kansas

Senior

23 ans – 1m80 – 86kg

20,9 pts – 4,2 rebs – 5,2 asts – 25,8 PER

Points forts : NBA ready / Shooter correct / Energiser / Vif / Ne fuit pas les contacts / Défenseur correct / Bon rebondeur

Points faibles : Très petit pour la NBA / Tendance à trop être porté sur le scoring / Déficit d’envergure / Agé

  1. Charlotte Hornets – Alpha Kaba (PF)

Mega Leks

International

21 ans – 2m08 – 103 kg

10,7 pts – 9,8 rebs – 0,2 asts – 19,1 PER

  1. Utah Jazz (des Detroit Pistons) – Wesley Iwundu (SG)

Kansas State

Senior

22 ans – 2m01 – 93kg

13,0 pts – 6,3 rebs – 3,5 asts – 20,4 PER

  1. Houston Rockets (des Denver Nuggets) – Jonathan Motley (PF/C)

Baylor

Junior

22 ans -2m08 – 104kg

17,2 pts – 9,9 rebs – 2,2 asts – 26,6 PER

  1. New York Knicks (des Chicago Bulls) – Edmond Sumner (PG)

Xavier

Sophomore

21 ans – 1m98 – 84kg

15,0 pts – 4,3 rebs – 5,0 asts – 21,3 PER

  1. Houston Rockets (des Portland Blazers) – Tyler Dorsey (SG)

Oregon

Sophomore

21 ans – 1m95 – 88kg

14,7 pts – 3,4 rebs – 1,8 asts – 19,7 PER

  1. Philadelphia Sixers (des Miami Heat) – Davon Reed (SG)

Miami Fl

Senior

22 ans – 1m98 – 100kg

14,9 pts – 4,8 rebs – 2,4 asts – 19,9 PER

  1. Indiana Pacers – Caleb Swanigan (PF/C)

Purdue

Sophomore

20 ans – 2m08 – 112kg

18,5 pts – 12,5 rebs – 3,0 asts – 26,7 PER

  1. Milwaukee Bucks – Sterling Brown (SG)

SMU

Senior

22 ans – 1m98 – 104kg

13,4 pts – 6,5 rebs – 3,0 asts – 22,1 PER

  1. Denver Nuggets (des Memphis Grizzlies) – Dwayne Bacon (SF)

Florida State

Sophomore

21 ans – 2m01 – 100kg

17,2 pts – 4,2 rebs – 1,7 asts – 21,1 PER

  1. Philadelphia Sixers (des Atlanta Hawks) – Thomas Bryant (C)

Indiana

Sophomore

19 ans – 2m08 – 111kg

12,6 pts – 6,6 rebs – 1,5 asts – 21,9 PER

  1. Denver Nuggets (des Oklahoma City Thunder) – Sindarius Thornwell (SG)

South Carolina

Senior

22 ans – 1m96 – 93kg

21,4 pts – 7,1 rebs – 2,8 asts – 30,6 PER

  1. Washington Wizards – Kyle Kuzma (PF)

Utah

Junior

21 ans – 2m06 – 100kg

16,3 pts – 9,0 rebs – 2,4 asts – 24,7 PER

  1. Boston Celtics (des Cleveland Cavaliers) – Devin Robinson (SF/PF)

Florida

Junior

22 ans – 2m03 – 91kg

11,1 pts – 6,1 rebs – 0,6 asts – 20,6 PER

  1. Phoenix Suns (des Toronto Raptors) – Kenan Sipahi (PG)

Besiktas

International

22 ans – 1m97 – 86kg

3,7 pts – 1,4 rebs – 2,8 asts – 11,1 PER

  1. Utah Jazz – PJ Dozier (SG)

South Carolina

Sophomore

20 ans – 1m98 – 93kg

13,9 pts – 4,9 rebs – 2,8 asts – 17,4 PER

  1. Boston Celtics (des Los Angeles Clippers) – Kobi Simmons (PG)

Arizona

Freshman

19 ans – 1m93 – 77 kg

8,8 pts – 1,6 rebs – 2,0 asts – 12,3 PER

  1. Brooklyn Nets (des Boston Celtics) – Aleksandar Vezenkov (PF)

FC Barcelona

International

21 ans – 2m06 – 102 kg

8,1 pts – 1,0 rebs – 0,0 asts – 18,6 PER

  1. New York Knicks (des Houston Rockets) – Cameron Olivier (PF)

Nevada

Sophomore

20 ans – 2m03 – 102kg

16,0 pts – 8,7 rebs – 1,8 asts – 23,0 PER

  1. San Antonio Spurs – Jaron Blossomgame (SF/PF)

Clemson

Senior

23 ans – 2m01 – 97 kg

13,5 pts – 6,5 rebs – 1,1 asts – 20,8 PER

  1. Atlanta Hawks (des Golden State Warriors) – Vlatko Cancar (SF)

Mega Bemax

International

20 ans

5,1 pts – 3,8 rebs – 0,3 asts – 10,5 PER