La saison NBA à peine commencée, qu’il est déjà temps de se pencher sur la future draft qui aura lieu en juin 2018. Après une cuvée 2017, annoncée comme excellente, qui confirme l’engouement qu’il y avait en juin dernier, nous pourrions avoir droit à une seconde cuvée exceptionnelle de suite. Certains fans seront forcément dubitatifs mais le haut de cette draft semble bourré de talent. De nombreux scouts considèrent même que trois, voire quatre prospects auraient pu être choisis avant Markelle Fultz en 2017.

C’est pourquoi un petit focus sur le gratin de cette draft est nécessaire. Parmi tous ces jeunes prospects, cinq joueurs se détachent du reste du panier : Michael Porter Jr, Mohamed Bamba, Luka Doncic, Marvin Bagley III et DeAnre Ayton. Il y a donc en majorité des mecs balèzes contrairement à l’an passé où on avait en majeure partie des guards dans le top 10. Il ne faut pas oublier, néanmoins, que cette cuvée est, en plus de cela, assez profonde en termes de talent.

 

Luka DONCIC – Guard – Real Madrid (International)

Rarement un prospect européen n’a connu un phénomène de hype aussi énorme que Luka Doncic. Que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis, le jeune prodige apparaît comme un candidat très crédible pour être sélectionné en première position en juin prochain. Luka a impressionné toute la sphère basket mondiale lors de l’EuroBasket 2017 qu’il a éclaboussé de son talent. Il a, en effet, grandement participé à la victoire de sa nation et cela à seulement 18 ans … DIX-HUIT ANS.

Élu meilleur espoir de l’Euroligue la saison dernière, l’arrière devrait réaliser une très grosse saison cette année qu’il a commencé sur les chapeaux de roue. Il affiche des moyennes de 21,6 pts, 6,8 rebs et 3,6 asts par match en Euroligue. Pour faire court, Doncic est un arrière de grande taille (2m01) possédant un QI basket vraiment au-dessus de la moyenne. A chaque fois qu’il est sur le terrain, il apporte ses qualités de playmaker et sa capacité à sanctionner de loin. C’est un joueur très complet mais il présente quelques difficultés en défense et un manque d’explosivité assez visible. Malgré cela, il fait clairement parti des favoris pour le first pick.

 

Michael PORTER Jr – Forward – Missouri Tigers (Southeastern Conference)

A l’instar de Ben Simmons ou Markelle Fultz, Michael Porter Jr a décidé de s’engager dans une fac de « seconde zone » qui va lui permettre de faire un maximum de stats. A voir s’il réussira à mener son équipe au tournoi NCAA, ce que n’ont pas réussi les deux rookies de Philadelphie. S’il y a bien un freshman à suivre c’est bien lui. Élu meilleur lycéen de l’année, le forward de Mizzou est un joueur ultra athlétique.

Il possède une palette offensive impressionnante et très complète. Son handle, ses qualités de shooter, ses moves au poste bas et ses attributs physiques lui offrent un potentiel offensif sans limites. Cette saison, il faudra, en outre, observer sa capacité à attaquer en situation de pick and roll et l’évolution de son dribble. Il devrait commencer la saison au poste 3 mais il pourrait évoluer au poste d’ailier fort cette année. A voir comment il s’en sort face aux big mens universitaires. Dans tous les cas, à l’heure actuelle le first pick se jouerait entre lui et Luka Doncic.

 

Mohamed BAMBA – Center – Texas (Big 12 Conference)

Après la petite polémique qui l’a entouré en juin dernier remettant en cause son éligibilité universitaire, Bamba peut désormais se concentrer à fond sur la saison NCAA. Et il pourrait faire très mal. Ses aptitudes physiques, sa mobilité, son agilité et sa lucidité défensive lui permettent de faire valoir un potentiel défensif assez fou, faisant de lui peut-être le meilleur prospect défensif de la draft. On a notamment pu observer sa très bonne défense sur le pick and roll.

Considéré comme un peu limité offensivement à la Dédé Jordan, le seven footer a surpris tous les scouts lors de la présaison. Contrairement à ce qui était attendu, Bamba n’a pas hésité à shooter du parking, et avec réussite en catch & shoot ou sur pick and pop. Sa saison du côté offensif sera intéressante à suivre et la présaison a apporté beaucoup d’espoir aux fans de Texas. Il apparaît comme un outsider probable au first pick.

 

Marvin BAGLEY III – Power Forward – Duke Blue Devils (Atlantic Coast Conference)

La nouvelle perle de Coach K est en pleine hype suite à ses performances lors de la Drew League et les scouts seront légion au Cameron Indoor Stadium pour observer ce rebondeur de première classe ultra athlétique capable de multiples choses en attaque. Il possède un ball handing de qualité ainsi qu’un jumpshot efficace et un touché assez propre. C’est pourquoi, il est quasi-certain de le voir taper des double-doubles pratiquement chaque soir durant la saison à venir.

Coach K le mettra, sans aucun doute, dans les meilleures conditions possibles pour montrer tout son talent et améliorer certaines parties de son jeu encore sujettes à interrogation. On pense notamment à sa concentration défensive et sa défense en général. Toutefois, il a montré une bonne éthique de travail pour le moment tout au long de son cursus. De plus, il faudra être attentif au poste auquel Coach K alignera Bagley cette saison, désigné comme un poste 4, il pourrait se voir évolué au poste de pivot par séquence. A voir désormais si Bagley pourra se mêler à la course au first pick après une saison certainement très réussie avec Duke, qui est LE favoris au titre NCAA cette année.

 

DeAndre AYTON – Center – Arizona (PAC-12 Conference)

Peut-être le candidat le moins crédible au first pick au sein de ce top 5 au moment où ces lignes sont écrites. En effet, son jeu offensif est très prometteur et assez complet mais ce dernier reste encore à polir, on pense à son post-up game, son shoot un peu trop plat (son premier match hier soir ayant montré une petite amélioration) ainsi que son niveau sur pick and roll. Toutefois, le potentiel est bien là et on devrait avoir une idée plus concrète après cette saison NCAA.

L’autre point fort et point d’interrogation de Ayton c’est son énorme potentiel défensif. Sa taille et son physique lui permettent de prendre un grand nombre de rebonds et d’envoyer des contres à foison. Il devrait dominer les raquettes NCAA que ce soit en défense (appuis solides, instinct, timing, puissance physique) et en attaque dans une conférence moins physique que d’autres. Attention tout de même à son éthique de travail, souvent critiquée lors de son cursus.

 

La course au first pick sera intéressante à suivre cette année avec une cuvée très prometteuse. Hormis ces cinq prospects, d’autres attireront également notre attention cette saison, on pense à Jaren Jackson Jr (Michigan State), Kevin Knox (Kentucky), Collin Sexton (Alabama), Robert Williams (Texas A&M), Miles Bridges (Michigan State), Gary Trent Jr (Duke), Lonnie Walker (Miami) pour ne citer qu’eux.

Tout au long de la saison, QI Basket vous proposera des articles réguliers sur les jeunes prospects mais aussi des fiches de draft complètes afin de vous apporter des informations précieuses concernant la draft 2018.