Nous vous avons déjà donné nos joueurs de la semaine – juste ici – pour chaque conférence, il est également l’heure de vous parler de nos tops et nos flops de cette dernière semaine sur l’ensemble de la NBA. Satisfactions, déceptions, cartons rouges, félicitations, 4ème édition de votre rendez-vous signé QI Basket.

 

Pour cette édition, nous jugerons sur la base de la dernière semaine de compétition. Il n’est pas question ici de tirer des conclusions hâtives, mais bien de commenter des performances ponctuelles. Nous jugeons ce qu’il s’est passé sur une période précise, en aucun cas nous ne faisons de pronostics!

Note : cet article porte sur la semaine du 20/11/17 au 27/11/17. La nuit d’hier (du 27 au 28) n’est pas prise en compte.

 

Les Tops

Cleveland Cavaliers

Semaine parfaite pour les Cavs, avec 3 victoires qui leur permettent de retrouver le podium à l’Est. Surtout, Cleveland avait parfaitement lancé sa semaine avec une victoire probante sur Detroit (+28). Les Pistons étaient pourtant en grande forme malgré un back-to-back après un match à Minnesota. Avec 116 pts sur les Pistons et 119 sur les Nets, les Cavaliers ont montré que leur attaque tourne à plein régime, avec notamment un apport très intéressant du banc, Dwyane Wade et Kyle Korver en tête. La franchise détient d’ailleurs la 2ème Offensive Rating de la semaine (115,1). LeBron James, toujours aussi impressionnant, montre de plus en plus sa capacité à adapter son jeu avec les années. Plus régulier au shoot, notamment du parking (50% à 6,7 tentatives par match!) et toujours passeur, le King emmène son équipe avec lui pour retrouver leur place dans la Conférence Est.

 

New Orleans Pelicans

Sous l’impulsion de l’énorme Anthony Davis (29 pts-11,7 rbds), les Pels ont acquis 3 victoires pour une seule défaite. S’ils ont cédé face à des Warriors pourtant privés de Kevin Durant (avec un prestation décevante de Cousins), ils ont battu de sérieux clients cette semaine : OKC et San Antonio figurent donc au tableau de chasse des Pelicans, en compagnie des Suns. Des performances qui permettent à New Orleans d’intégrer le top 8 à l’Ouest, avec une belle 7ème place.

 

Miami Heat

Bilan parfait également pour les joueurs d’Erik Spoelstra, qui ont fait chuter Boston et mis fin à leur incroyable série de 16 victoires consécutives. S’ils ont bien failli voir leur avance fondre dans le dernier quart temps, les floridiens ont finalement tenu la baraque pour s’imposer de 6 points, notamment grâce à Dragic (27 pts) et Waiters (26 pts). Le lendemain, le Heat affrontait les Wolves, et offrait un festival à trois points, leur permettant de décrocher la victoire. Ellington est sorti de sa boîte au bon moment. Enfin, ce sont les Bulls qui sont tombés hier soir, au terme d’un match achevé en prolongations et ne méritant pas vraiment de commentaires. « Les moins mauvais », voilà comment plusieurs médias ont qualifié les joueurs du Heat. Mais leur semaine leur vaut bien une mention dans nos tops.

 

Portland Trail Blazers

Les Blazers ont bien commencé la semaine avec une victoire à Memphis, dont on reparlera d’ailleurs un peu plus bas. Une victoire acquise aux forceps, dans le quatrième quart temps, en résistant aux Grizzlies pour conserver les 8 pts d’avance du score final. A la suite de ce match, Portland entamait son road trip à l’Est par un déplacement à Philadelphie, où ils se sont cassés les dents en beauté, avec un -20 au terme du match. Mais derrière, les Blazers se sont imposés chez les Nets et surtout les Wizards, dans le sillage d’un excellent Lillard (28,3 pts sur la semaine), décisif notamment dans le money time à Brooklyn. Le money time, véritable satisfaction pour les Blazers qui ont su gérer les fins de matchs cette semaine, pour occuper une belle 5ème place à l’Ouest.

 

Mention pour les Rockets, qui n’ont joué que deux matchs et les ont remportés tranquillement, avec notamment un très bon Chris Paul qui se réintègre parfaitement à l’effectif texan, et détient la seconde Offensive Rating de la semaine parmi les joueurs à plus de 25 minutes de moyenne (125,2 derrière Jordan Bell).

 

Les Flops

Memphis Grizzlies

Comment ne pas commencer par les hommes de David Fizdale? 8ème défaite consécutive hier soir pour les Grizzlies, privés de Conley et Parsons face aux Nets. Bilan catastrophique pour Memphis cette semaine donc, avec 4 défaites. Portland et Denver ont tapé les ours du Tennessee, et Harrison Barnes les a crucifiés d’un énorme 3pts au buzzer pour arracher la victoire de Dallas. Memphis poursuit sa série noire, avec une attaque désastreuse (91,5 pts, deuxième plus mauvais total) et les déclarations de Marc Gasol à la sortie du match face aux Nets résonnent comme un début de crise. En protestant contre sa mise au banc lors du money time (au profit des joueurs ayant recollé au score selon Fizdale), l’espagnol envoie un signe de frustration fort à sa franchise. Surtout, il estime que le coach « n’aurait jamais fait cela avec Mike Conley ». Ambiance…

 

Orlando Magic

Que la chute est dure pour le Magic. Après des débuts grandioses, les floridiens enchaînent les désillusions et terminent la semaine avec 4 défaites et aucune victoire. Rien ne va plus pour les coéquipiers d’Evan Fournier, battus par Indiana, à Minnesota et à Boston, avant d’être dépecés par les Sixers de Joël Embiid (et J.J. Redick). Attaque insuffisante mais surtout défense aux abois (plus mauvaise Defensive Rating avec 115,4), le Magic n’a plus les ressources pour briller, et subit le contrecoup de son excellent début de saison.

 

Chicago Bulls et Phoenix Suns

Les Bulls détiennent la plus mauvaise Offensive Rating de la semaine (88,8), et la seconde plus mauvaise Defensive Rating (114,4). Cette dernière est forcément impactée par la raclée infligée par les Warriors (+49!). Aucune victoire, une défense à domicile en déclin après les prestations satisfaisantes, voilà le triste bilan de Chigaco cette semaine.

Côté Suns, l’absence de Devin Booker fait mal, et Phoenix s’en est trouvé incapable de remporter le moindre match. Tanking quand tu nous tiens…

 

On le rappelle, ces constats n’engagent en rien un quelconque pronostic ou des conclusions définitives. Et vous, quels sont vos tops et vos flops ? Rendez-vous pour la prochaine édition.