A l’instar de la ligue qui choisit les meilleurs joueurs de chaque semaine, QiBasket décerne aussi ses trophées hebdomadairement, dans le but de mettre en avant les meilleurs joueurs chaque semaine, évidemment, mais aussi de comparer avec les choix de la NBA et de débattre avec vous. Alors qui, selon la rédaction de QiBasket, mérite des éloges pour la semaine qui vient de se terminer ? Évidemment, plusieurs critères sont à prendre en compte dans l’élection du meilleur joueur de la semaine:

  • les votes de la rédaction
  • les performances statistiques durant la semaine en question
  • le bilan de la franchise durant la semaine en question
  • le nombre de match durant la semaine
  • les adversaires durant cette semaine

Il est évident qu’on ne peut pas mettre tout le monde. Déjà, il n’y a qu’un seul spot pour chaque conférence, mais aussi parce qu’on cherche à avoir un certain équilibre entre les différents critères pour avoir une chance d’être nommé. Enchaîner les grosses performances c’est bien, mais avec la victoire c’est préférable, naturellement.

 

Joueur de la semaine de la Conférence Est

Bradley Beal – Washington Wizards (3W – 1D)

26,3 points, 6.3 rebonds, 3.6 passes, 1,5 interception, 0,5 contre, à 46,7% au tir, 38,7% à trois points, 64,3% aux lancers.

 

Pour la dernière semaine de l’année 2017, c’est un joueur de Washington qui récupère les lauriers en la personne de Bradley Beal, et il faut dire que cette semaine de Noël résume bien le début de saison de la franchise. Avec quatre matchs, dont deux affrontements contre Boston, lors du Christmas Day, et contre les Rockets de James Harden, la franchise de la capitale a su s’en sortir avec un bilan de trois victoires qui permettent de revenir dans le top 5 à l’Est, et Bradley Beal a été le grand artisan de cette bonne semaine, là où John Wall cherche toujours à régler la mire. L’arrière de 24 ans a ainsi proposer de bonnes performances sur ces quatre matchs. Tout d’abord à Boston, le soir de Noël, Big Panda s’avéra être brillant notamment en fin de match pour donner une victoire référence au TD Garden. L’adresse au shoot est moyenne, mais c’est 25 points et 8 rebonds qui sont inscrits par notre joueur de la semaine, aux côtés d’un John Wall à 21 points et 14 passes. Suite à ce match, Washington va, évidemment, faire n’importe quoi en perdant contre Atlanta, mais se rattrapera très rapidement: victoire à la maison contre le Houston d’un James Harden décevant (sur ce match), avec 21 points pour Beal, puis, pour terminer l’année, c’est une victoire face aux Chicago Bulls au Capital One Arena avec une excellente performance du Real Deal: 39 points, 9 passes et 9 rebonds, à 55% au tir et surtout à 7/13 à trois-points. Un Beal de qualité qui permet aux Wizards de terminer l’année sur une bonne note. En tout cas, cette semaine résume entièrement le début de saison des Wizards. Capable d’être présent dans les grands événements, ainsi que dans les rencontres face aux meilleurs équipes de la ligue, elle a surtout comme petit pêché mignon de s’écrouler face à des équipes plus faibles, où les Wizards sont censés s’imposer comme patrons, ce fut le cas contre Atlanta cette semaine. Pas sérieux pour un candidat aux finales de Conférence, il est vrai, c’est donc pour ça que la réaction face à Houston puis face à Chicago, qui a le vent en poupe ces dernières semaines, furent la bienvenue. Qui plus est, il est aussi bon signe de voir que, lorsque John Wall est dans un coup de mou, Bradley Beal soit là pour step up son jeu. Les clefs du camion sont donc à Bradley, en attendant que Jean Mur revienne en forme car les Wizards en auront bien besoin dans les prochaines semaines…

 

Mentions honorables:

  • Kyrie Irving, Boston aura juste manqué son Christmas Day avec une défaite à domicile face à Washington. Kyrie Irving est néanmoins resté très bon. On aurait pu mettre Marcus Smart uniquement pour les deux fautes qu’il a subies de la part de James Harden en fin de match.
  • Giannis Antetokounmpo, deux victoires face à Minnesota et Oklahoma City, ça se souligne. Le pied hors du parquet, aussi.
  • Joël Embiid, incroyable à Noël au Madison Square Garden, sa semaine fut très bonne malgré la défaite contre Portland et son absence face à Denver.

 

 

Joueur de la semaine de la Conférence Ouest

Jimmy Butler – Minnesota Timberwolves (3W -1D)

27 points, 5 rebonds, 6.3 passes, 2 interceptions, à 52.2% au tir, 26.3% à trois points, 91.7% aux lancers.

La bonne opération de la semaine dernière est à mettre au compte des Timberwolves. En effet, la franchise de Minneapolis est en forme ces temps-ci avec notamment huit victoires sur les dix dernières rencontres, dont un bilan de 3 victoires pour une défaite entre le 25 et le 31 décembre, et Jimmy Butler a joué un grand rôle à cela. Plus régulier que ses amis le chat et Andrew, il a surtout su porter la franchise du Minnesota sur ses épaules quand il le fallait. En point d’orgue, cet overtime contre les Nuggets où le numéro 23 s’est transformé en Jimmy Buckets. Résultat: 39 points, 4 rebonds, 5 passes à 50% au tir et à 16/18 aux lancers-francs, avec un overtime de feu où Jimmy était dans les bons coups, que ce soit au shoot, à la passe, pour récupérer les rebonds ou bien pour aller sur la ligne des lancers-francs. Si on rajoute à cela les bonnes performances à Noël contre les Lakers (23 points, 8 passes) et contre Indiana (26 points, 6 rebonds, 5 passes à 8/11 au tir ainsi que 10/11 aux lancers), et nous avons notre joueur de la semaine dans la Conférence Ouest, et la défaite contre Milwaukee où Butler a manqué d’adresse au shoot n’y fera rien. En parlant de la Conférence Ouest, Minnesota a réussi à s’y frayer un chemin. Actuellement 4ème avec 24 victoires pour 14 défaites, les Timberwolves sont présent en tant que grain de sel pour les grosses écuries de l’Ouest. Sachant que l’équipe est encore en rodage, notamment défensivement, on peut s’attendre à un progrès dans cette jeune meute de loup dans les prochains mois, watch out. En tout cas, Jimmy Butler n’a pas mis longtemps à s’intégrer à sa nouvelle franchise, à tel point qu’il est le leader des ‘Wolves en ce début de saison sous l’égide de Tom Thibodeau, comme on bon vieux temps comme on dit…

 

Mentions honorables:

  • Lou Williams, en voilà une surprise. Il aurait mérité le titre de joueur de la semaine, mais on a préféré choisir un vrai loup plutôt que Lou, car sa semaine avait plus d’impact que de battre les Lakers, les Kings et les Hornets. Néanmoins, coup de chapeau pour Williams car il fait une sublime semaine.
  • Russell Westbrook, 34,8 points sur la semaine à 51% au tir, 10 rebonds, 10 passes. Le bilan n’a pas joué en sa faveur, mais semaine de fou furieux pour le Brodie.
  • Devin Booker, le guard des Suns est de retour et il n’a pas attendu longtemps pour prendre feu. En plus, il apporte deux victoires à Phoenix, bénef.
  • Tyreke Evans, 26,3 points pour le joueur de 28 ans, avec une pointe à 32 points contre son ancienne équipe, Sacramento. Mais bon, nous sommes dans les bas-fonds de la ligue là.

 

L’année 2017 s’est donc terminé et la rédaction de QIBasket a donc choisi de récompenser Bradley Beal et Jimmy Butler avant de basculer vers 2018 ! Êtes-vous d’accord avec ce choix? N’hésitez pas à réagir sur les réseaux sociaux et à débattre avec nous ! De notre côté, nous garderons un oeil sur la NBA, plus particulièrement sur nos deux joueurs de la semaine pour voir s’ils confirment. Bradley Beal sera très attendu notamment, avec la réception des Knicks ce jeudi, puis un back-to-back délicat à Memphis samedi, puis contre Milwaukee à la maison le lendemain. L’objectif est simple pour les Wizards, creuser l’écart au classement sur les Bucks, qui sont sur leurs talons, tout en se rapprochant du top 3 à l’Est. Du côté des Timberwolves de Jimmy Butler, le calendrier sera chargé: ce jeudi, déplacement à Brooklyn qui est une équipe qui a eu la peau de plusieurs franchises par surprise, puis déplacement au TD Garden de Boston ce samedi avant de se remettre en tenue le lendemain pour accueillir Anthony Davis et DeMarcus Cousins au Target Center. Une bonne semaine en perspective pour inaugurer l’année 2018, bonne année à tous!