Depuis plusieurs semaines, les Charlotte Hornets ont passé énormément de coups de fils pour essayer de monter un trade avec un ou plusieurs joueurs majeurs de leur effectif : Marvin Williams, Michael Kidd-Gilchrist, Dwight Howard et même notre frenchie Nicolas Batum. Toutefois, malgré tout le talent de ces derniers, leurs imposants contrats ont empêché toute discussion sérieuse. En effet, avec les 47 millions de dollars sur deux ans de Dwight Howard ou encore les 100 millions sur quatre ans de Nicolas Batum, les franchises NBA ont rapidement coupé court à tout échange.

Seul Kemba Walker, possédant un contrat extrêmement abordable (24 millions sur deux ans), était convoité par un bon nombre de franchises. Cependant, MJ et Rich Cho ont toujours refusé de trader leur franchise player. Mais depuis quelques jours, il semblerait que les Hornets seraient tout à fait enclins à transférer leur meneur star afin de casser l’effectif actuel et d’entrer, une nouvelle fois, dans un processus de reconstruction. Même si Jordan vient de déclarer ne vouloir échanger Kemba Walker uniquement contre un All Star, il serait judicieux pour sa franchise d’écouter d’autres propositions, car il est certain que de nombreuses équipes se frottent les mains à l’idée de pouvoir récupérer Kemba Walker. Un meneur All Star de 27-28 ans, qui tourne à 21 points et 6 passes cette saison, avec un contrat de 12 millions cette saison et la saison prochaine, ça ne court pas les rues… De plus, difficile au regard du contrat de Kemba de trouver un All Star dans une autre équipe dont le salaire matcherait pour un échange sec. Difficile aussi d’imaginer une équipe laisser partir un All Star pour faire de la place à Kemba et à un joueur au contrat « toxique » financièrement dont voudrait se débarrasser les Hornets.

Ainsi, QI Basket a imaginé pour vous la future franchise de Kemba Walker et les trades qui pourraient arriver dans les jours ou semaines à venir. Un Kemba Walker dans un Big Three en tant que troisième force offensive, une idée dénuée de sens ? Ou bien rejoindre une jeune équipe prometteuse pour faire partie d’un nouveau projet ? Les possibilités sont pléthoriques.

Le Top 5 des équipes potentiellement intéressées par Kemba Walker

New York Knicks

On commence par l’équipe qui semble la plus enclin à attirer Walker au plus vite, c’est New York ! En effet, les Knicks ont un cruel manque de régularité au poste de meneur. Malgré les quatre meneurs que sont Jarrett Jack, Ron Baker, notre frenchie Frank Ntilikina, et le petit dernier Trey Burke, aucun n’arrive vraiment à être régulier et à s’imposer dans cette équipe : celui qui est considéré comme le meneur titulaire Jarrett Jack ne dépasse pas les 8 points par match. Frank tente tant bien que mal de s’adapter au rythme de jeu de la NBA mais cela n’est pas facile tous les jours (5.3 points, 3.5 passes), et Ron Baker et Trey Burke grattent des minutes de temps à autre. Ainsi, on conclut très rapidement qu’une arrivée d’un joueur confirmé et talentueux comme Kemba Walker pourrait clôturer les débats sur ce poste et sans doute ternir l’avenir de Ntilikina dans la Grande Pomme. En effet, Charlotte va vouloir recevoir des joueurs de talent pour lâcher Walker, et Frank pourrait très certainement faire partie du trade. Ensuite, l’espagnol Willy Hernangomez pourrait également débarquer aux Hornets. Ces derniers sont un peu lassés des blessures à répétition de Cody Zeller, le back-up de Dwight Howard, et pourraient se réjouir de l’arrivée du jeune espagnol qui cire le banc des Knicks malgré les belles qualités qu’on lui connait. Mais cela ne suffirait pas pour que les Hornets lâchent Kemba Walker. Un 2nd tour de draft 2018 et un bricolage financier pour entrer dans les budgets de chacun et on aura un trade qui tiendrait la route.

Récapitulatif

Les New York Knicks récupèrent Kemba Walker, Julyan Stone & un 2nd tour de draft

Les Charlotte Hornets récupèrent Frank Ntilikina, Ron Baker & Willy Hernangomez

Detroit Pistons

Toujours à l’Est, voici une équipe qui elle aussi aimerait bien voir débarquer Walker à la Little Caesars Arena. En effet, même si Detroit possède un meneur titulaire de qualité en la personne de Reggie Jackson, ce dernier est souvent blessé. Les Pistons, cherchant à s’affirmer comme une équipe compétitive à l’Est, pourraient alors se dire que l’aventure entre Jackson et Detroit touche à sa fin et que l’arrivée de Kemba Walker confirmerait leur spot en playoffs cette saison. De plus, côté Charlotte, récupérer Reggie Jackson est une bonne contrepartie. Même si leur souhait premier est d’attirer un All Star, ou un jeune joueur prometteur ou un bon choix de draft, Reggie Jackson est un meneur NBA confirmé qui n’a encore que 27 ans, bon scoreur et passeur de qualité quand il le souhaite. Ensuite, les Hornets ont communiqué leur volonté de trader Marvin Williams. Il pourrait donc faire ses valises pour Detroit.

De leur côté, les Pistons pourraient lâcher un joueur comme Langston Galloway, qui serait une arrivée non négligeable sur le poste 2. Mais les Hornets sont gourmands. Il ne se contenteront pas de cela. Les Pistons devront rajouter un autre joueur et celui-ci pour être Luke Kennard. A 21 ans, le 12ème choix de la draft 2017 est un joueur intéressant, jouant sur le poste 2 mais pouvant très bien aider à l’aile quand il le faut. Il possède un bon shoot extérieur et pourrait apporter une adresse longue distance, toujours primordiale dans le jeu moderne. Enfin, les Pistons devront très certainement inclure un 1er tour de draft pour clôturer ce trade. Ce dernier semble gagnant-gagnant. Les Pistons récupèrent un meneur all-star qui peut faire grandir la franchise, un intérieur shooteur, ce qui est précieux en ce moment. De leur côté, les Hornets ont à la fois un bon meneur en retour, deux joueurs qui pourront sortir du banc et apporter quelques points importants et surtout un 1er tour de draft.

Récapitulatif

Les Charlotte Hornets récupèrent Reggie Jackson, Langtson Galloway, Luke Kennard & un 1er tour de draft

Les Detroit Pistons récupèrent Kemba Walker & Marvin Williams

Denver Nuggets

Direction le Colorado avec les Nuggets qui pourraient bien se battre pour récupérer un meneur all-star comme Kemba Walker. En effet, Denver sent que les playoffs s’éloignent petit à petit. 9ème actuellement, la concurrence est très rude à l’Ouest. Quand on regarde les équipes qui les devancent (Clippers, Blazers, Pelicans), on se dit que Denver pourrait bien rester à cette 9ème place à la fin de la saison. De plus, la situation interne actuelle n’est pas du tout favorable à un retour dans le top 8.

Ainsi, les Nuggets seraient sans doute très intéressés pour attirer Walker et ainsi faire en sorte d’atteindre les playoffs et redonner un peu de fraîcheur et de renouveau dans leur effectif. De plus, le contrat de Kemba ferait du bien aux comptes des Nuggets. Dès lors, qui pourrait bien quitter la conférence Ouest pour rejoindre la Caroline du Nord ? On pense rapidement à Emmanuel Mudiay. Il est vrai que le combo guard, qui n’a encore que 21 ans, n’a plus vraiment la confiance de son coach Michael Malone et est quasi sorti de la rotation depuis décembre. Il jongle entre les DNP et les très petits temps de jeu (6 minutes de temps de jeu depuis la fin 2017). Il serait donc plus que logique de le voir dans ce trade car il reste un joueur prometteur qui restait sur deux saisons très correctes. Il aura donc la possibilité à Charlotte de retrouver du temps de jeu et son niveau que l’on lui connait. Ensuite, un autre joueur qui est sorti de la rotation de Michael Malone et cela fait plusieurs saisons : Kenneth Faried. En effet, celui qui était un titulaire confirmé il y a quelques saisons n’a plus sa place dans cet effectif depuis l’arrivée de Nikola Jokic et Paul Millsap. Tout comme Emmanuel Mudiay, il enchaine les DNP et les temps de jeu ridicules pour un joueur comme lui qui pourrait jouer 20 minutes sans difficulté dans une équipe comme Charlotte. Sur le poste 4, il pourrait apporter son athlétisme, sa fougue. Bon rebondeur, il doit clairement se relancer dans une nouvelle équipe. A 28 ans, c’est maintenant ou jamais pour The Manimal pour retrouver du temps de jeu et montrer qu’il peut être encore un bon joueur NBA. Enfin, pour équilibrer les finances, Denver pourra envoyer Darrell Arthur.

De leur côté, Charlotte lâche donc son meneur All-Star mais aussi Marvin Williams, Julyan Stone mais aussi très certainement un 1er tour de draft. Comme avec Detroit, le trade pourrait être gagnant-gagnant. Denver récupère enfin un meneur de renom, mais aussi un poste 4 non négligeable. Cela pourra clairement leur permettre de s’affirmer dans cette conférence Ouest très rude. Côté Hornets, ils s’en sortent pas trop mal avec des joueurs comme Faried et Mudiay qui peuvent retrouver un niveau de jeu très intéressant.

Récapitulatif 

Les Denver Nuggets récupèrent Kemba Walker, Marvin Williams, Julyan Stone & un 1er tour de draft.

Les Charlotte Hornets récupèrent Emmanuel Mudiay, Kenneth Faried & Darrell Arthur

Phoenix Suns 

Et pourquoi pas les Suns ? Bon, si on se met du côté de Kemba Walker, on imagine que les Suns ne font pas partie de ses destinations rêvées, mais de leur côté les Suns adoreraient attirer Kemba Walker et créer un duo de qualité avec Devin Booker. Phoenix possède un bon nombre de joueurs jeunes, pour certains prometteurs, avec des contrats rookies très abordables, ce qui parfait pour montrer un trade.

Dès lors, Pheonix pourrait lâcher Tyler Ulis par exemple. Ce jeune meneur d’1m75 a montré l’an passé et cette saison qu’il avait des qualités et que sa taille ne l’empêchait pas d’être un bon attaquant en sortie de banc. Pour les Hornets, qui sont en pleine reconstruction et qui vont tanker sur cette fin de saison, mettre un Tyler Ulis titulaire à la mène, ça pourrait suffire. Avec lui, les Suns ont la possibilité de donner un joueur intéressant en la personne de Marqueese Chriss. Ce dernier, 8ème choix de la draft 2016, a réalisé une saison rookie relativement correcte et a montré qu’à 20 ans, il avait un potentiel intéressant. Il pourrait s’intégrer parfaitement à Charlotte où les potes 3-4 sont assez ouverts. Un joueur comme Dragan Bender à un profil assez similaire et pourrait être une bonne monnaie d’échange. Enfin, pour régler les soucis contractuels, Jared Dudley, avec ses 10 millions par an, s’inclut parfaitement dans l’affaire. Pour Charlotte, récupérer deux jeunes joueurs comme Ulis et Chriss ou même Bender, cela correspond parfaitement au projet de reconstruction.

Côté Suns, la doublette Kemba Walker – Devin Booker, avec un TJ Warren et un Josh Jackson, l’avenir ne serait pas si dégueu que cela. Surtout qu’avec le petit contrat de Kemba, cet été, il serait plus facile de recruter un free agent de qualité quand on sait qu’on possède Kemba Walker et Devin Booker dans les rangs. Enfin, ce qui fait changer la probabilité de ce trade, c’est la présence ou non d’un 1er tour de draft. On voit mal les Suns lâcher leur premier tour 2018 au vue de la  qualité de cette draft. Par contre, un 1er tour 2019 ou 2020 pourrait être inclut et ainsi les Hornets pourraient se laisser tenter.

Récapitulatif

Les Suns Phoenix récupèrent Kemba Walker, Treveon Graham

Les Charlotte Hornets récupèrent Marquese Chriss, Tyler Ulis, Jared Dudley & un 1er tour de draft (2019 ou 2020).

San Antonio Spurs

On finit par la piste la moins probable mais qui ferait le plus parler : San Antonio. Les Spurs réfléchissent depuis maintenant plus d’un an à « l’après Tony Parker » sur le poste de meneur. Avec Kawhi Leonard sur l’aile et Lamarcus Aldridge dans la raquette, un nouveau meneur de talent à son apogée ou ultra talentueux serait la solution idéale pour l’équipe de Gregg Popovich pour créer un nouveau big three et rester compétitif à l’Ouest. Entre celui des Warriors (même Big Four), celui des Rockets, du Thunder et même Wolves, il faut que les Spurs ait un big three de qualité, et ce n’est pas faire offense à TP, Rudy Gay ou même Gasol, mais Lamarcus Aldridge et Kahwi Leonard aimeraient bien avoir un troisième all star dans la fleur de l’âge dans leur équipe. Ainsi, l’idée de recruter Kemba Walker ne serait pas idiot.

Mais quoi lâcher en retour ? On pense directement à Patty Mills. En effet, le meneur australien de 29 ans est un meneur reconnu en NBA, lieutenant de TP depuis 2011. Le voir quitter le navire après 7 ans de bons et loyaux services semble logique. On voit mal Tony Parker partir sur un trade comme celui-ci. Qui plus est, son contrat à 10 millions de dollars équivaut presque à celui de Kemba Walker. Cependant, les Hornets ne se contenteront pas d’un simple échange Mills-Walker. Il faut ajouter un jeune joueur prometteur, et ce joueur pourrait être Dejounte Murray. Le 29ème choix de la draft 2016 a montré avec les Spurs l’an passé qu’il avait du talent dans les mains. Cela pourrait attirer les Hornets à discuter avec les Hornets. Pour terminer, il semble logique également que les Spurs envoie leur 1er tour de draft 2018 ou 2019 pour que les Hornets soient pleinement satisfaits. Si le trade est totalement gagnant pour San Antonio, côté Queen City, récupérer Mills-Murray et un 1er tour de draft, ce n’est pas si intéressant que cela. Peut-être que l’ajout d’un Bertans ou d’un Forbes suffirait à sustenter les Hornets, mais cela est peu probable. Il faut rajouter également que le plan prend du plomb dans l’aile avec que les Spurs aient décidé de confier le poste de titulaire à Dejounte Murray, laissant TP sur le banc : l’avenir se prépare déjà chez les Spurs, pas sûr que le front-office souhaite le chambouler pour Walker.

Récapitulatif 

Les Charlotte Hornets récupèrent Patty Mills, Dejounte Murray et un 1er tour de draft

Les San Antonio Spurs récupèrent Kemba Walker