Ça commence à sentir bon la reprise sur les parquets de NBA et ce lundi soir, c’est une partie de l’équipe de la TNT (chaine câblée américaine qui diffuse une partie des matchs) qui a convié la presse à une séance de questions/réponses avec Reggie Miller, Chris Webber et la fraîchement débarquée Candace Parker… Y’a rien qui vous semble bizarre?

Ouais, à nous aussi ça nous a fait tout drôle quand l’une des agences françaises qui s’occupent de la communication de la grande ligue a pris contact avec nous pour savoir si nous serions intéressés par du contenu exclusif à la presse spécialisée basket. 4 massages cardiaques plus tard et un grand OUI, nous recevions donc notre première invitation à assister à une conférence Skype afin de papoter avec 3 légendes de notre/votre sport favori. Comme on est encore des petits dans un monde de géants, nous avions juste le droit d’écouter aux portes numériques mais vous pouvez nous croire, rien que ça c’est déjà énorme ! Toujours est-il que vous pouvez vous attendre à voir le site s’améliorer dans son contenu et s’enrichir de jour en jour avec des images, vidéos, citations, interviews de joueurs. Ce sera ensuite à nous de tirer toute la quintessence de tout ça.

Avant de commencer, c’est l’occasion aussi pour nous de remercier chaque personne qui de près ou de loin nous aide à nous faire connaître et grandir au sein de la communauté, donc merci beaucoup.

Les fans français pourront regarder la prochaine saison NBA en direct sur beIN Sports et le NBA League Pass

Mais en attendant si vous voulez savoir ce que ça raconte du côté de la TNT sur la saison qui arrive à grand pas, voici ce qui s’est dit en substance, extraits :

Knicks et Bulls : Quelle saison ?

Confiants sur le fait qu’ils ont des joueurs de talent qui leur permettront de revoir les PO à court terme. Pour les Knicks, Chris et Reggie ont mis en avant aussi le bon choix de coach et les décisions du front office. Pas un mot sur ces sujets pour Chicago (comment leur en vouloir), mais Chris suivra de près la saison de Markkanen qui lui a tapé dans l’œil l’année passée, il attend de lui une confirmation de la bonne 1ère saison.

Butler

Dans le cadre du Heat, Reggie dit ceci :

« Pour le moment mon top 4 est Boston, Philly, Indiana (ndlr : Quelle surprise !) et Toronto. Je ne mets pas Miami dans cette catégorie. Mais si on ajoute Jimmy Butler, ça dépend de qui ils se séparent. J’adore ce que Josh Richardson a fait à Miami et avec Spoelstra, je ne suis pas sûr d’avoir envie de le laisser partir. Bam (ndlr : Adebayo) a été un formidable pick de draft pour Miami aussi. Olynyk avait déjà montré ses capacités à Boston et il est tout aussi précieux ici. Mais est ce que ça vaut un des meilleurs two-way player de la ligue ? Pour qu’ils progressent à l’Est, il faudrait se montrer audacieux de fait. On a la dernière danse de Wade, on a encore Witheside, Dragic, mais est-ce que ce trade les rendrait vraiment plus talentueux ? Je ne sais pas. On a vu ce que ça pouvait donner à Chicago entre Wade et Butler mais il y a beaucoup de questions. Personnellement j’aime beaucoup Josh Richardson et si j’étais Pat Riley, je ne m’en séparerais pas. »

C-Webb venant compléter l’avis sur la question en précisant que lui place Miami parmi les équipes de tête à l’Est. Il revient aussi sur la saison difficile à tous points de vue de Washington qui, pour lui, les sort du top de la conférence. Il garderait aussi Richardson à Miami même s’il admet que Butler est le genre de joueur qui pourrait se plaire au Heat et que ce serait bien entendu fun à regarder.

Big three

Un journaliste leur demande s’ils avaient été coéquipiers, qui auraient-ils voulu avoir pour former un big three pour battre les Bulls?

Reggie propose Kobe version jeune et Chris semble très intéressé par le pick de Mr Miller.

C-Webb choisit Gary Payton en partant du principe qu’il sera le big man, Reggie l’ailier et Gary serait parfait à la mène pour compléter le trio.

Les deux comparses se penchent ensuite sur la possibilité de prendre Shaq aussi. Reggie change de choix et précise qu’il le fait parce que Michael Jordan n’a jamais du affronter un big man dominant (ndlr : Patrick, si tu nous regardes). Hésitation entre Shaq et Olajuwon mais c’est le Big Cactus qui semble tenir la corde.

Boston

Lorsqu’on leur demande comment ils voient la saison de Boston, Reggie souligne que paradoxalement la  « meilleure chose » qui pouvait arriver aux Celtics l’an passé est la double blessure de Kyrie Irving et Gordon Hayward car ça a permis aux jeunes éléments de grandir et de prendre de l’expérience, car au final c’est ce qui compte le plus dans la ligue. Il ajoute que Brad Stevens a su tirer le plein potentiel de ses jeunes. De plus, les deux stars ont pu voir que le roster était prometteur et ça a dû les motiver pour revenir sur les parquets avec de l’ambition pour eux et l’équipe. Les jeunes ont de leur côté appris à être des gagnants et ils sont maintenant prêts pour le grand saut.

Chris Webber reste prudent en soulevant le fait que la rentrée des stars pourrait avoir un effet de relâchement sur les jeunes mais aussi de « jalousie » sur les minutes qu’ils vont perdre en partant du principe qu’ils ont prouvé l’année passée qu’ils pourraient être titulaires dans la plupart des équipes de la ligue ou bien encore sur le nombre de ticket de shoots qu’ils pourraient avoir ainsi que leur style de jeu (moins porter la balle, jouer moins de 1v1,…). Il a également aimé la façon dont Brad Stevens faisait jouer Irving et Hayward ensemble en pré-saison en parlant plus d’un duo complémentaire comparé à deux grosses individualités comme c’était le cas pour Kyrie à Cleveland avec LeBron. Hormis ces petites interrogations, il ne se fait pas de soucis pour les C’s cette année.

Houston

La presse n’a pas manqué de demander son avis sur l’arrivée de Melo aux Rockets en posant la question qui revient le plus : « Est-ce assez pour aller chercher Golden State ? »

Reggie :

« Je pense que les Rockets seront à peu près comme l’année passée l’équipe numéro une avec le meilleur nombre de victoires en saison ou pas loin. Même si j’aime Melo, je pense que les Rockets vont marquer le pas à cause de la perte de Trevor Ariza et Luc Mbah a Moute. Défensivement, les gens semblent l’oublier grâce à la saison de MVP de James Harden et l’apport de Chris Paul, mais l’équipe était vraiment bonne défensivement. Oui ils peuvent tirer, marquer et ils sont très bons à cela mais il faut aussi pouvoir l’être de l’autre côté du terrain et Houston va souffrir de la perte des deux joueurs que j’ai mentionnés. Melo va apporter du punch en attaque et ça pourrait leur permettre d’être au top de l’Ouest mais est-ce assez pour aller chercher Golden State dans une série en 7 matchs ? Je ne pense pas que ce sera pour cette année et en même temps je ne pense pas que quiconque puisse battre les Warriors cette saison. Ils iront surement encore en finale de conférence mais perdront probablement à ce stade encore une fois. »

Chris partage l’avis de Reggie et précise que si Carmelo est un shooteur fantastique, les Rockets basent leur jeu sur la mobilité de la balle et qu’il devra se fondre dans ce système sans vouloir trop la conserver pour créer son shoot. Il ne voit pas les Rockets battre Golden State et a même du mal à les voir embarquer les champions dans un score aussi serré que la saison précédente.

Candace Parker rejoint ensuite la conversation puisqu’elle rejoint officiellement la famille TNT et les premiers mots sont de Reggie qui lui souhaite la bienvenue.

Le départ de LeBron

En tant qu’ancienne gloire des Pacers, un journaliste demande à Reggie Miller s’il était joueur d’Indiana ou Toronto, serait-il content du départ de LeBron ? Reggie répond que celui-ci a mis la conférence à ses pieds et que c’est ce que font les plus grands. Il ne pense pas que la victoire de conférence soit si ouverte qu’on veuille bien le dire parce qu’elle se limite toujours à 3 ou 4 équipes mais tout peut arriver maintenant dans une série. Il met en avant l’apport que Kawhi va donner à Toronto dans le cadre du titre de l’Est.

Denver

Quels sont leurs pronostics pour la saison des Nuggets ? La rookie se lance en disant qu’elle ne les voit pas en PO cette année. Bronca générale de ses deux collègues qui visiblement ne partagent pas son avis. Chris parle de la jeunesse de l’effectif qui leur permettra d’être à fond toute l’année même en back-to-back, il loue également Jokic et le collectif qui débordent de joueurs qui aiment passer la balle pour trouver le joueur le plus à même de marquer. Reggie rappelle que les Nuggets n’ont pas été largués. Ils ont perdu au 82ème match de la saison, à Minnesota, contre Butler/Towns/Wiggins sans avoir eu Millsap pendant une bonne partie de la saison et pourtant ils sont arrivés là. Il félicite aussi les prolongations des joueurs déjà dans le roster en adoubant Jokic comme étant le second meilleur big man de la ligue derrière Embiid. Même s’il admet qu’ils ne sont pas au niveau des ténors de l’Ouest, dans une NBA où la santé est importante, avoir une équipe jeune talentueuse est un solide atout pour aller en PO. Donc s’ils évitent les blessures, il n’y aucune raison qu’ils n’y soient pas.

Dallas

La question suivante porte sur les Mavs. Que pensent-ils des nouveaux joueurs et à quel point peuvent-ils espérer accrocher les PO ?

Reggie annonce d’entrée que Dallas est son équipe surprise à l’Ouest et c’est au tour de Miller de prendre la foudre de ses collègues. L’occasion pour lui de rappeler qu’il a joué sous les ordres de Rick Carlisle, qu’il s’agit aussi de la tournée d’adieu de Dirk Nowitzki, qu’ils ont drafté Doncic qui est supposé être un phénomène, qu’ils ont enfin DeAndre Jordan et que le reste du roster est intéressant avec Barnes, Matthews et Smith Jr et si tout le monde arrive à comprendre le rôle qui lui sera demandé, oui il pense que Dallas est une équipe de playoffs.

C-Webb reconnaît le travail de coach Rick pour rendre l’équipe meilleure et plus compétitive mais il manque encore de talent selon lui pour que Dallas soit une réelle menace pour le moment. Même son de cloche chez Candace Parker.

Oladipo et les Pacers

Dernière question sur la confirmation d’Oladipo cette saison. Reggie ne tourne pas autour du pot en annonçant que les Pacers auraient dû battre Cleveland (ndlr : Je connais un admin de compte Twitter NBA qui vient d’ouvrir le champagne chez lui) au 1er tour. Oladipo est un superbe joueur de highlight et pour progresser encore il devra apprendre comment rendre les autres joueurs qui sont avec lui meilleurs également afin de ne pas tenter de gagner seul mais en leader d’équipe. Il cite en exemple l’apport que Tyreke Evans pourrait avoir pour libérer Victor de toute la pression défensive adverse en amenant une seconde menace sur le terrain notamment en fin de match. La clé pour Evans sera de rester en bonne santé toute la saison.

Voilà ! C’est à peu près tout ce que l’on pouvait retenir de cette petite discussion basket. Au final, qu’on soit un/une légende du basket ou bien simplement des amis passionnés, on se rend compte qu’on parle basket de la même façon. Parfois de façon grave, parfois légère, parfois en enchaînant les vannes. Ça fait du bien de savoir que les nuits vont se raccourcir sérieusement dans peu de temps. Même si ce n’est pas évident de faire un compte-rendu de ce genre d’événement auquel vous êtes conviés, j’espère que la forme vous a plu. Nous ? Baaaaaaaah c’est Reggie Miller, Chris Webber et Candace Parker qui discutaient devant nous, ou plutôt dans nos oreilles, donc on serait bien mal placé pour ne pas être ravis, fiers et surtout motivés.