Dire que la saison 2018/2019 des Los Angeles Lakers aura été décevante tient du doux euphémisme. En matière d’amertume, elle laisse un arrière-goût bien plus désagréable que la 2012/2013 qui, en dépit des échecs Howard/Nash, avait révélé le plus grand Kobe de tous les temps….