La couverture de l’actualité NCAA en France est peu développée, et ici à QI Basket, on trouve ça un peu dommage vu l’intérêt que le monde universitaire suscite outre-atlantique. Beaucoup de fans NBA français se plaignent de ne pas pouvoir suivre la saison universitaire. Que ce soit pour connaître les futurs joueurs sélectionnés à la draft ou pour regarder les matchs de leur équipe favorite, les fans français lambda se voient souvent stoppés par la barrière de la langue. C’est pourquoi, nous avons décidé de vous apporter le plus d’informations possibles concernant le monde universitaire aux Etats-Unis en lançant cette rubrique quotidienne, dans la limite du possible, dans laquelle vous retrouverez les principaux faits de la nuit NCAA.

Le MVP de la nuit : Allonzo Trier

Après un premier match de haut vol, face à Northern Arizona lors duquel Allonzo fut excellent avec 32 points à 8/11 au tir, l’arrière des Wildcats a réitéré une seconde fois contre UMBC. Débordant d’énergie et de rage, Zo n’a laissé aucun répit à la défense des Retrievers avec 30 points inscrits dans la victoire 108 à 73 d’Arizona.

Dans un match plus offensif que jamais, l’arrière Junior des Wildcats a tout simplement régalé. Capable de remonter la balle rapidement, il a profité des largesses adverses pour se retrouver souvent ouvert ou pour aller rapidement au panier grâce à ses qualités de drive et pour provoquer les fautes. Quant à son shoot, il reste à parfaire, il a shooté à 5/12 à longue distance mais a raté de nombreux tirs ouverts qu’il doit être en mesure de rentrer de façon régulière.

Ce début de saison en fanfare de Zo confirme son statut de favoris pour le titre de MVP de la conférence.

Les gros matchs :

UMBC @ Arizona : 78 – 103

McKale Center

Le match démarre sur les chapeaux de roue avec une pluie de trois points, on a l’impression que tout rentrera quoiqu’il arrive. Dans ce début de match les Wildcats virent rapidement en tête mais les Retrievers ne lâchent pas les bras et maintiennent l’écart en-dessous des 10 points. Et un joueur fait forte impression dans ce premier acte, c’est le meneur de poche Jairus Lyles qui est insolent de réussite. Le meneur, qui rentre dans sa quatrième année universitaire, rentre au vestiaire avec 23 points à 70% au shoot et 4/4 à 3 pts. Tout simplement héroïque pour UMBC.

Arizona mène 56-47 à la MT avec une réussite de 72% au tir et un énorme 69% derrière la ligne à 3 pts. Cette réussite passe notamment par un DeAndre Ayton solide dans la raquette, avec 11 points et 6 rebonds, et un Allonzo Trier à 15 points. La deuxième MT s’annonce donc explosive vu à quel point la réussite est au rendez-vous.

Au retour des vestiaires, les joueurs d’UMBC démarrent bien et restent à distance raisonnable lors des cinq premières minutes. Toutefois, Alex Barcello et Allonzo Trier vont marquer 13 points en combiné pour donner 21 points d’avance aux Wildcats. A partir de là, les Retrievers explosent et l’ambiance galvanise les Wildcats de Sean Miller. A chaque panier inscrit ou block envoyé, les Wildcats haranguent la foule qui est tout simplement en liasse.

Au final, le match se termine sur un score pas vraiment représentatif de la physionomie du match. UMBC aurait pu mériter mieux mais Arizona possède une telle armada offensive qu’il est très compliqué pour une équipe comme UMBC de résister tout le long du match.

Vermont @ Kentucky : 69 – 73

Rupp Arena

On savait les Catamounts de Vermont morts de faim, mais pas à ce point-là. La stratégie de Coach Calipari, qui consiste à recruter que des freshmans one-and-done, possède des avantages mais elle présente aussi des contraintes, dont un manque d’expérience criant et une mise en route souvent plus tardive pour faire naître un collectif rodé.

En tout cas, derrière le duo Washington-Diallo, auteur de 9 des 14 shoots réussis de Kentucky dans le premier acte, les Wildcats rentrent au vestiaire avec 12 points d’avance et le match semble se dérouler parfaitement.

Au retour des vestiaires, les Catamounts rentrent sur le terrain, plus déterminés que jamais pour revenir au score. Les vétérans de Vermont font parler leur expérience et sur un shoot de Trae Bell-Haynes ils reviennent à seulement sept points. L’écart stagne ensuite autour des six points avant les trois dernières minutes du match. A partir de là, la défense des Catamounts va faire parler d’elle mais la réussite de l’autre côté du terrain ne leur permet pas de revenir. Malheureusement le match leur file entre les doigts malgré deux occasions pour revenir à 72 partout dans les 20 dernières secondes.

Le match aurait très bien pu basculer mais les jeunes joueurs de John Calipari auront eu de la chance de l’emporter sans avoir inscrit le moindre panier dans les trois dernières minutes du match. Leur faiblesse à 3 pts finira par leur coûter cher, et ça sera peut-être bien le cas face à Kansas lors du prochain match.

En outre, du côté de Kentucky, Kevin Knox fut parfaitement limité à 30% au tir. PJ Washington réalise son premier double-double de la saison (17pts/10rebs). Le meneur Quade Green, introduit dans le cinq majeur après un premier match sur le banc, réalise un match correct avec 11 points, 4 rebonds et 4 assists. Quant à l’intriguant Hamidou Diallo il a parfois manqué de lucidité offensive mais il a montré qu’il pouvait être une réelle menace quand il s’agit d’attaquer le panier.

George Mason @ Louisville : 61 – 72

KFC Yum Center

Comme le dit le dicton, « jamais deux sans trois ». En effet, à l’instar d’Arizona et de Kentucky, les Cardinals de Louisville ont bien ramé avant de se défaire de Mason. Tout au long du premier acte, les Patriots tiennent la dragée haute aux Cardinals et grâce à un shoot au buzzer de Jaire Grayer ils rentrent même au vestiaire dans la peau des leaders. 27-24 en faveur de Mason. Ce dernier et Ian Boyd combinent pour 18 points à 4/7 à 3 points à la MT. On se demande alors quand est-ce que les Cards vont se remettre en marche.

La deuxième MT, à peine commencée, Ian Boyd envoie directement une banderille à 3 pts, histoire de montrer que Mason est bien déterminé à remporter ce match. Ensuite, l’écart tourne autour des cinq points jusqu’à un 3 pts de Jordan Nwora qui donne l’avantage à Louisville à neuf minutes de la fin du match. A partir de là, le trio Nwora/Perry/Adel va enclencher la seconde pour assurer la victoire des Cards.

Malgré un bon Jaire Grayer, les Patriots payent cash leur manque de réussite à distance avec seulement 29% de shoots convertis. De l’autre côté, Darius Perry aura été décisif en sortie de banc marquant 17 points avec 100% de ses shoots réussis. L’intronisation de Perry dans le cinq majeur en lieu et place de V.J. King n’est, sans aucun doute, plus qu’une question de jours.

La punition de la nuit :

Chicago State @ Purdue : 42 – 111

Mackey Arena

Vous avez bien lu, les Boilermakers ont planté 111 points aux Cougars, mais surtout un écart de 69 points. 69 POINTS ! Cette victoire s’est dessinée tout au long du match grâce notamment au career high du sophomore Carsen Edwards avec 25 points et à une énorme défense.

Les perfs champagne :

DeAndre Ayton vs UMBC : 19 points / 13 rebonds / 2 blocks

Face aux Retrievers, l’ailier fort des Wildcats engrange un deuxième double-double en autant de rencontres avec 19 points à 9/13 au tir. Pourtant, étant donné l’énorme avantage de taille que possédait Arizona, on peut être un peu déçu de ne pas avoir vu un Ayton servi plus souvent au poste bas. Rajoutez à cela un avantage physique incontestable, Ayton aurait pu faire un énorme massacre dans la raquette. Dommage. Maybe next time.

Elijah Minnie vs Michigan-Dearborn : 27 points / 7 rebonds / 4 assists

Après une saison blanche à Eastern Michigan suite à son transfert depuis RMU (la NCAA n’autorisant pas un joueur à jouer de matchs la saison consécutive à un transfert), le senior a grandement participé à la victoire des siens face à une équipe très inférieure avec une réussite au tir déconcertante (71%).

Don Coleman vs Cal Poly : 30 points / 5 rebonds / 4 assists / 1 steal

Après une performance offensive de haut vol dans la défaite face à UC Riverside, le meneur de Cal confirme et atteint pour la deuxième fois consécutive la barre des 30 points. Lors de sa saison rookie, Don Coleman affichait seulement 4,6 points de moyenne avec un temps de jeu de 11 minutes. Ses deux premiers matchs font de lui une réelle menace et un atout non négligeable pour le coach des Golden Bears.

Les autres résultats notables :

Navy @ Miami : 55 – 89

Monmount @ Setton Hall : 65 – 75

Jacksonville @ Georgetown : 57 – 73

South Carolina State @ Boston College : 52 – 91

Massachusetts @ Harvard : 67 – 70

Central Connecticut @ Rutgers : 67 – 71

Omaha @ Oklahoma : 89 – 108

Charleston Southern @ NC State : 56 – 78

UL Monroe @ SMU : 65 – 83

Cal Poly @ California : 82 – 85

Yale @ Wisconsin : 61 – 89

Princeton @ Butler : 75 – 85

Maryland Eastern @ Maryland : 43 – 96

Tenn-Martin @ Illinois : 74 – 77

Alabama State @ Iowa : 58 – 92