A l’instar de la ligue qui choisit les meilleurs joueurs de chaque semaine, QiBasket décerne aussi ses trophées hebdomadairement, dans le but de mettre en avant les meilleurs joueurs chaque semaine, évidemment, mais aussi de comparer avec les choix de la NBA et de débattre avec vous. Alors qui, selon la rédaction de QiBasket, mérite des éloges pour la semaine qui vient de se terminer ? Évidemment, plusieurs critères sont à prendre en compte dans l’élection du meilleur joueur de la semaine:

  • les votes de la rédaction
  • les performances statistiques durant la semaine en question
  • le bilan de la franchise durant la semaine en question
  • le nombre de matchs durant la semaine
  • les adversaires durant cette semaine

Il est évident qu’on ne peut pas mettre tout le monde. Déjà, il n’y a qu’un seul spot pour chaque conférence, mais aussi parce qu’on cherche à avoir un certain équilibre entre les différents critères pour avoir une chance d’être nommé. Enchaîner les grosses performances c’est bien, mais avec la victoire c’est préférable, naturellement.

 

Joueur de la semaine de la Conférence Est

Joël Embiid – Philadelphia 76ers (3W – 0L)

29,7 points, 12.0 rebonds, 3.3 passes, 0.7 interception, 1.7 contre, à 54.2% au tir, 27.3% à trois points et 81.5% aux lancers

 

Celui qui aura vécu la meilleure semaine de sa carrière, c’est Joël Embiid. Après deux saisons sur la touche, le pivot camerounais peut enfin déployer son talent quasiment chaque soir au sein de notre belle ligue. Qui plus est, certaines interrogations sur sa capacité à jouer les back-to-back sont revenues sur le devant de l’actualité, et si les planètes sont alignées, Joël Embiid pourrait même fouler les parquets de la NBA pour y semer la pagaille chaque soir. En attendant, celui qui aura provoqué le débat par rapport à sa capacité à jouer pour les Bleus aura mis la misère à plusieurs franchises NBA sur la dernière semaine. Trois pour être exact, et quel chantier. Première victime, les Raptors pour le Martin Luther King Day que les Sixers remporteront de six points, où Joël Embiid se distinguera particulièrement. Déjà, pendant que Ben Simmons et Kyle Lowry se donnaient des rendez-vous dans les vestiaires, Jojo en profite pour poser un petit 34 points, 11 rebonds, quelques passes et un contre, et même s’il a perdu sept ballons à lui tout seul, le pivot se rattrapera en tirant à 52% sur le match (11/21), plutôt propre donc. En plus de ça, c’est grâce à lui (et Saric) que Philadelphie a pu maintenir son avance en fin de match en marquant ses lancers-francs, ça ne vacille pas chez les Embiid. Deuxième victime, les Celtics qui avaient, en plus, battu les Sixers à Londres lors des NBA Global Games. Bon bah, pas de problème pour Jojo. C’est 26 points, 16 rebonds, 6 passes et deux contres dans la musette, la victoire en prime. En même temps, il fallait bien faire ce soir là puisque Joël Embiid fut annoncé, quelques heures plus tôt, titulaire au All-Star Game, coiffant au nez et à la barbe Kristaps Porzingis. Bref, ça commence à être une très bonne semaine pour notre ami Jojo. Les Bucks, privés de Giannis Antetokounmpo, furent une formalité, où Joël Embiid aura tout de même brillé avec 29 points, 9 rebonds et, une nouvelle fois, plus de 50% au shoot. En bref, c’était sa semaine, une semaine qui nous donne très rapidement envie d’être en Février…

 

Mentions honorables:

  • Goran Dragic, la semaine dernière il n’y avait pas d’article, il aurait mérité d’être nommé. Il l’a d’ailleurs été, par la NBA, grâce à son travail avec le Heat et leur remontée au classement de la Conférence Est, mérité. Mention à Hassan Whiteside aussi.
  • Kyrie Irving, très bonne semaine de la part de Kyrie, mais pas très bonne semaine de la part de Boston aussi.
  • Giannis Antetokounmpo, seulement deux matchs pour le grec, touché au genou. Néanmoins, énorme match du MLK Day avec son premier 20-20 en carrière. 23 ans.

 

 

Joueur de la semaine de la Conférence Ouest

Anthony Davis – New Orleans Pelicans (2W – 1L)

24.7 points, 11.7 rebonds, 2.3 passes, 0.7 interception, 2.0 contres, à 45.5% au tir, 82.8% aux lancers

 

Certes, il n’y a eu que 8 points dans la défaite contre Atlanta. Certes, il n’y a « que » 21 points et 12 rebonds contre Memphis. Néanmoins, il y a deux monstrueuses performances qu’il fallait évoquer et qui a poussé l’équipe à choisir Anthony Davis. Deux victimes cette fois, pas les moindres, puisque nous allons parler de New York et de Boston, qui furent ravagés par l’arrivée du mono-sourcil dans leurs villes. 48 points, 17 rebonds, 4 interceptions, 3 contres au Madison Square Garden? Aucun problème, il n’aura fallu qu’un seul overtime et que les Knicks se fassent dessus pour qu’Anthony Davis puisse tenir cette performance, et avec de très bons pourcentages s’il vous plaît. Bien évidemment, les Pelicans sont repartis du Madison Square Garden avec la victoire, direction la deuxième victime de la semaine: Boston (décidément…). 45 points, 16 rebonds, deux passes et deux contres en 44 minutes, au TD Garden? Un grand oui, et encore une fois avec la victoire, bien évidemment. Avec deux rencontres de suite à plus de 45 points et 15 rebonds, c’est tout simplement le côté surhumain de la star des Pelicans qui est ressorti avec deux rencontres complexes à gagner dans des salles mythiques qu’Anthony Davis a désormais baptisé. En plus de ça, la semaine est auréolée de la titularisation au All-Star Game de février pour lui et son copain DeMarcus Cousins. Certes, il y a cette contre-performance plutôt fâcheuse contre Atlanta qu’on se doit de retenir aussi, mais ce n’est pas assez pour faire oublier les deux énormes performances du poste 4.

 

Mentions honorables:

  • Kevin Durant et Stephen Curry, une petite défaite à signaler à Houston, mais sinon tout roule.
  • Devin Booker, énorme semaine de la part de Devin, mais bon, c’est Phoenix quoi.
  • Russell Westbrook, Paul George et Carmelo Anthony, une pensée à la défense des Cavaliers.
  • Lou Williams, il aurait mérité d’être le joueur de la semaine la semaine dernière. Plus que mention pour Lou Williams, qui fait un travail monstrueux du côté de Los Angeles, qui revient petit à petit dans le top 8, mine de rien.
  • Damian Lillard, généralement, durant la période des votes du All-Star Game et de la désignation des remplaçants, Damian Lillard est chaud comme la braise. C’est toujours le cas en 2018.

 

La rédaction a tranché et a choisi d’honorer Joël Embiid et Anthony Davis cette semaine ! Et vous, êtes-vous d’accord avec ce choix? N’hésitez pas à réagir sur les réseaux sociaux. Nous, comme toujours, nous gardons un oeil sur la NBA et notamment sur nos joueurs cette semaine. Les Sixers de Jojo Embiid auront une semaine plutôt tranquille avec, quand même, les déplacements à Memphis et San Antonio à négocier, tandis que les Bulls se déplaceront au Wells Fargo Center durant la semaine. Pour les Pelicans d’Anthony Davis, ce sera un peu plus complexe. Les Bulls viendront leur rendre viste aussi, mais ce sera surtout le back-to-back contre Houston et les Clippers qu’il faudra surveiller ce week-end, en Louisiane. Les deux équipes sont actuellement en playoffs, mais chaque semaine sera désormais primordiale, les défaites commencent déjà à coûter très cher…