La couverture de l’actualité NCAA en France est peu développée, et ici à QI Basket, on trouve ça un peu dommage vu l’intérêt que le monde universitaire suscite outre-atlantique. Beaucoup de fans NBA français se plaignent de ne pas pouvoir suivre la saison universitaire. Que ce soit pour connaître les futurs joueurs sélectionnés à la draft ou pour regarder les matchs de leur équipe favorite, les fans français lambda se voient souvent stoppé par la barrière de la langue. C’est pourquoi, nous avons décidé de vous apporter le plus d’informations possibles concernant le monde universitaire aux Etats-Unis en lançant cette rubrique quotidienne, dans la limite du possible, dans laquelle vous retrouverez les principaux faits de la nuit NCAA.

Le MVP de la nuit : Mike Krzyzewski

Qui d’autre que Coach K pour démarrer cette rubrique NCAA ? Le mythique coach des Blue Devils a tout simplement remporté sa 1000ème victoire avec Duke cette nuit face à Utah Valley (99-69). Ce qui fait de lui le premier coach a comptabilisé 1000 victoires avec la même équipe. En 38 saisons à Duke, Mike Krzyzewski possède un bilan assez exceptionnel de 1000 victoires pour seulement 272 défaites, donc un pourcentage de 78% de victoires, excusez du peu.

Une petite cérémonie a eu lieu pour célébrer ces 1000 victoires avec la présence d’un ancien NBAer bien connu à Duke, Shane Battier. Tout ce que l’on peut souhaiter à Coach K et Duke cette année n’est autre que le titre NCAA. Le compteur de victoires devrait encore continuer à grandir dans les saisons à venir.

Les gros matchs :

Utah Valley @ Duke : 69 – 99

Cameron Indoor Stadium

Pour leur deuxième match de la saison les Blue Devils affrontaient une équipe d’Utah qui était en back-to-back après leur défaite face à Kentucky. A part lors des premières minutes, il n’y a pas vraiment eu match, Duke l’emportant aisément 99-69 grâce à un deuxième double-double consécutif de leur freshman vedette Marvin Bagley III.

Comme ce fut le cas face à Elon, c’est le cinq majeur qui a encore une fois porté l’équipe avec 86 points inscrits sur 99, le banc apportant seulement 13 petits points. Une piste à travailler pour Coach K ? A noter la bonne défense des Blue Devils qui ont réussi à tenir Utah à 37% au shoot et seulement 24% à 3 pts. A l’inverse, les joueurs de Coach K confirment leur bon début de saison à 3 pts avec une réussite insolente de 43%, emmenée par un excellent Grayson Allen (10/15 depuis le début de saison).

Marvin Bagley aura été le principal artisan de cette victoire mais ses compères du cinq majeur ont eux aussi participé grandement à la victoire. Trevon Duval réalise son premier double-double de la saison (15-12) et devient le premier joueur a réalisé 20 passes lors de ses deux premiers matchs avec Duke. Le tout accompagné d’une seule et unique perte de balle. Wendell Carter Jr nous crédite d’une ligne de stats ultra complète (12p/7r/4a/3s/4b) témoignant de son impact, en plus de sa lucidité quand il est sur le terrain.

Avec une défense au rendez-vous, une grosse réussite à 3 points et un collectif bien huilé, les Blue Devils portent donc leur bilan à 2-0 avant le choc de ce début de saison qui opposera Duke aux Spartans d’un certain Miles Bridges.

Notre Dame @ DePaul : 72 – 58

Wintrust Arena

En recevant Notre Dame, les fans de DePaul n’étaient pas forcément sereins étant donné la longue série de défaites en cours face à cet adversaire (9 défaites consécutives). Et ce n’est pas hier soir que cette série a pris fin, bien au contraire, les Irish ont remporté une 10ème victoire de suite dans un match pauvre offensivement avec seulement 130 points inscrits.

Ce match peut être analysé en deux parties bien distinctes, avec tout d’abord un premier acte catastrophique pour les deux équipes. A la pause, le score n’était que de 29-25 en faveur de Notre Dame, la faute à une réussite totalement absente des deux côtés. Les Irish et les Blue Demons shootant respectivement à 39% et 28%. Mais là n’est pas le plus médiocre, leurs pourcentages de réussite à 3 pts étaient de 20% et 23%.

Au retour des vestiaires on a bien cru que le massacre allait continuer quand aucun panier n’avait encore été inscrit en 3 minutes de jeu. Mais la réussite de Notre Dame est revenue, ce qui a sonné la fin des espoirs de DePaul au fur et à mesure du match. Cette réussite retrouvée s’est vue retranscrite par le duo Farrell/Gibbs. Après un piètre 1/6 combiné à 3 pts en première MT, ils se devaient de rectifier le tir, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont été tout bonnement insolents derrière l’arc avec un excellent 8/10 combiné.

Temple Gibbs termine meilleur scoreur du match à 21 points. Après une saison rookie en retrait, Gibbs semble avoir évolué dans un rôle plus responsabilisé, de leader en quelque sorte, pour sa saison sophomore. En témoigne la déclaration de Bonzie Colson à la fin du match :

« Il est en train de prendre ses marques, de scorer, de parler, et il commence aussi à devenir un leader, parlant plus des deux côtés du terrain. Quand il shoote, il est en mode attaque. C’est ce dont nous avons besoin venant de lui. »

Ce dernier, récemment élu preseason ACC Player of the Year, réalise le premier de ses nombreux double-doubles avec 18 points et 13 rebonds tout en menant l’équipe en termes d’assists avec 5 réalisations.

St. Francis @ Saint Mary’s : 68 – 85

McKeon Pavilion

A l’instar des fans de DePaul, ceux de St. Francis n’avaient pas vraiment d’espoirs quant à l’issue du match. En effet, la dernière victoire de St. Francis face à une équipe du ranking remonte à 1959, il y a bientôt 60 ANS. Et comme pour DePaul, la défaite fut au rendez-vous.

Lors de ce match, les Gaels de Randy Bennett ont fait parler leurs qualités offensives, que ce soit au poste bas que derrière la ligne à 3 pts. Les joueurs de St. Francis n’ont pas résisté face à l’une des équipes les plus efficaces offensivement dans le pays. Cette efficacité n’a jamais été aussi bien représenté qu’hier soir par Calvin Hermanson, l’ailier des Gaels, qui rentre dans sa quatrième et dernière année universitaire, a tout simplement été excellent. En tout juste 29 minutes, il a apporté 24 points shootant à un impressionnant 5/6 à 3 pts. Jock Landale se chargeant lui de la marque dans la peinture (13 points).

Si ça ne suffisait pas, les joueurs de Bennett ont fait tourner le ballon de manière impressionnante, en témoignent les 24 passes décisives réalisées sur les 35 shoots réussis. A noter notamment le career high d’Emmett Naar avec 12 assists la nuit dernière, 4 de plus que toute l’équipe de St. Francis réunie.

Les perfs champagne :

Marvin Bagley III vs Utah Valley – 24 points / 10 rebonds / 2 assists / 2 steals

L’intérieur américain est le MVP du match entre Duke et Utah Valley et réalise son deuxième double-double en un même nombre de matchs. Il a activement participé à la victoire des Blue Devils en faisant étalage de tout son arsenal offensif (post-up, pénétrations, cut vers le panier, 3 pts) avec malgré tout une petite soirée au lancer (1/5).

Marvin Bagley III égale Jabari Parker au record de points marqués par un freshman lors de ses deux premiers matchs avec Duke, avec 49 points marqués. Lors de son troisième match Parker avait inscrit 21 points totalisant 70 points sur les trois premiers matchs. A voir désormais si Bagley réussira à marquer plus de 21 points face à Michigan State.

Max Heidegger vs North Dakota St – 33 points / 3 rebonds / 3 assists

Dans la victoire de Santa Barbara, le guard sophomore nous a régalé avec un career high de 33 points et huit paniers à 3 points. Avec plus de de 57% de réussite à 3 points, Heidegger a montré qu’il avait bossé son shoot cet été (il pointait à 20% l’an passé) et qu’il pouvait jouer un rôle important dans la saison de Santa Barbara.

Calvin Hermanson vs St. Francis – 24 points / 7 rebonds / 2 assists / 1 steal

Comme évoqué plus haut dans le petit recap du match face à St. Francis, l’ailier senior de Saint Mary’s nous a offert une performance XXL avec un 9/10 au tir dont un 5/6 plein d’insolence à 3 points.

Tyler Nelson vs Pennsylvania – 30 points / 7 rebonds / 6 assists

Dans la victoire de Fairfield face à Pennsylvania (80-72), l’homme du match n’était autre que le guard Tyler Nelson. Ce dernier a tout simplement rendu une copie excellente comptabilisant 30 points à 50% au tir, 7 rebonds et 6 assists. Sa réussite à 3 pts n’était pas au rendez-vous (0/4) mais il a su aller chercher ses points sur la ligne des lancers avec pas moins de 13 lancers tentés pour 12 réussis.

Elijah Bryant vs Mississippi Valley State – 27 points / 6 rebonds

Pour la réception de Mississippi Valley, Elijah Bryant est sorti du lot et fut le principal artisan de la victoire de BYU avec une grosse performance dans ce premier match de la saison. Bryant, qui rentre dans sa troisième année universitaire, a fait preuve d’une réussite déconcertante, un seul shoot raté sur 11 tentatives et un 6/7 depuis le parking.

La décla du bout de la nuit :

« C’est une chose incroyable quand on passe de bons moments, mais c’est encore mieux quand on peut partager ces bons moments. Et j’ai eu 1000 moments à partager avec vous tous. Ça été sensationnel. » Mike Krzyzewski

D’autres résultats de la nuit :

North Florida @ Michigan : 66 – 86

Stephen F. Austin @ Longwood : 74 – 61

Illinois State @ Florida Gulf Coast : 87 – 98

Pennsylvania @ Fairfield : 72 – 80

North Dakota St @ UC Santa Barbara : 66 – 85

Mayville @ South Dakota : 59 – 87