À l’instar de la ligue qui choisit les meilleurs joueurs de chaque semaine, QiBasket décerne aussi ses trophées hebdomadairement, dans le but de mettre en avant les meilleurs joueurs chaque semaine, évidemment, mais aussi de comparer avec les choix de la NBA et de débattre avec vous. Alors qui, selon la rédaction de QiBasket, mérite des éloges pour la semaine qui vient de se terminer ? Évidemment, plusieurs critères sont à prendre en compte dans l’élection du meilleur joueur de la semaine:

  • les votes de la rédaction
  • les performances statistiques durant la semaine en question
  • le bilan de la franchise durant la semaine en question
  • le nombre de matchs durant la semaine
  • les adversaires durant cette semaine

Il est évident qu’on ne peut pas mettre tout le monde. Déjà, il n’y a qu’un seul spot pour chaque conférence, mais aussi parce qu’on cherche à avoir un certain équilibre entre les différents critères pour avoir une chance d’être nommé. Enchaîner les grosses performances c’est bien, mais avec la victoire c’est préférable, naturellement.

 

Joueur de la semaine de la Conférence Est

Giannis Antetokounmpo – Milwaukee Bucks (2W-0D)

34 points, 11 rebonds, 7.5 passes, 1.5 interception, 1.5 contre, à 64.1% au tir, 100% à trois points (3 tirs tentés), 71.4% aux lancers-francs.

 

La fournée à l’Est cette semaine n’est pas terrible, qu’on se le dise. On aurait pu choisir LeBron James pour la symbolique de ses 30.000 points en carrière, mais on ne savait pas vraiment quoi faire des autres joueurs. Si Kyrie Irving, Kemba Walker et Bradley Beal font tous de bonnes semaines statistiquement, les défaites s’enchaînent tout de même. Néanmoins, un joueur sort du lot, tant sur un point de vue basket que sur l’actualité de la NBA. Il est évident que les yeux étaient rivés sur les Bucks depuis le début de la semaine pour comprendre comment l’après-Kidd allait se passer, voir comment Joe Prunty allait coacher cette jeune équipe, etc. Mais on attendait particulièrement le premier match de Giannis Antetetokounmpo depuis cet événement, dont il était « dévasté » selon les sources. Si le joueur grec n’a pas participé à la victoire de Milwaukee sur Phoenix pour le premier match de Joe Prunty, Giannis était là pour la réception de Brooklyn, et ce n’est pas un euphémisme de dire qu’il a utilisé Brooklyn pour déverser toute sa frustration. 41 points, 13 rebonds, 7 passes, 2 interceptions, 2 contres, à 14/20 au tir, dont 3/3 à trois points, 10/11 aux lancers-francs et une victoire de 25 points, bref : une performance de patron pour Giannis qui signe son quatrième match de la saison à plus de 40 points. Si les Nets étaient tout de même revenus au score en fin de troisième quart-temps, les Bucks ont arrangé cela avec un 35-19 dans le dernier quart-temps, simple et efficace.

Rebelote contre Chicago où les Bucks sont restés sur leur bonne dynamique avec une rencontre contrôlée de bout en bout, avec la très bonne performance de Giannis Antetokounmpo, en quasi triple-double (27 points, 9 rebonds, 8 passes) mais aussi de Khris Middleton, qui fut le daim le plus présent et régulier de la semaine. Ainsi, c’est trois victoires pour aucune défaite cette semaine pour Milwaukee, dont deux avec un excellent Giannis, qui entame son après-Kidd de la meilleure des façons. Certes, les adversaires ne sont pas de la plus grande qualité, mais permettent tout de même à Milwaukee de revenir dans le top 6 de la Conférence Est, à l’affût derrière le Heat et les Wizards, dans un scénario qui aurait pu être bien plus complexe pour la franchise du Wisconsin.

entions honorables:

  • LeBron James, All Hail the King et ses 30.000 points en carrière. À l’assaut du facteur !
  • Kyrie Irving, certes il tourne à 30-4-5, mais les deux défaites face aux Lakers et aux Warriors font tâches.
  • Kemba Walker, deux victoires et deux défaites, pour 26 points de moyenne, à 37% au tir? Il y a mieux.
  • Bradley Beal, très bonne semaine du guard de Washington, mais pareil que Kyrie Irving : deux défaites contre Dallas et Oklahoma City…

Joueur de la semaine de la Conférence Ouest

DeMarcus Cousins – New Orleans Pelicans (3W – 0D)

25 points, 16.3 rebonds, 8.7 passes, 2.7 interceptions, 2 contres, à 47.1% au tir, 38.9% à trois points et 76.9 aux lancers-francs.

 

Pour le coup, énormément de choix étaient possibles pour le Joueur de la semaine de la Conférence Ouest, tant il y en a eu de la grosse perf’. Cependant, l’équipe de QIBasket a décidé d’attribuer cette récompense à DeMarcus Cousins, que ce soit pour ses grosses performances, mais aussi pour le triste événement qu’il a vécu contre les Rockets. Entre la joie de le voir dominer les raquettes adverses à base de 40-20-10 et l’immense peine suite à sa blessure lors du match contre les Rockets, Boogie nous en aura fait vivre des émotions cette semaine.

Revenons tout de même au tout début de la semaine, quand tout allait bien pour le pivot : titularisation au All-Star Game, une franchise qui se dirigeait doucement mais sûrement en playoffs grâce à deux « tours jumelles » injouables la plupart du temps, tout allait bien. En prime, c’est une performance historique que nous réserve Boogie le 22 janvier histoire de commencer la semaine, face à Chicago. 44 points, 23 rebonds, 10 passes, avec des pourcentages plus que corrects, en 51 minutes, après deux overtime ? Tout simplement monstrueux de la part de Boogie qui permet, en plus pour les Pelicans de récupérer la victoire, après un des triples-doubles les plus fournis de l’histoire. C’est simple : il s’agit du premier 40-20-10 depuis 1972 et un certain Kareem Abdul-Jabbar, et Boogie est seulement le cinquième basketteur à réaliser cette performance dans l’histoire derrière Wilt Chamberlain, Oscar Robertson, Elgin Baylor et donc Kareem. Ça, sur le C.V, ça claque, et c’est en plus un bon moyen de commencer sa semaine, néanmoins le reste de cette dernière ne sera pas belle.

Non pas que DeMarcus Cousins soit moins bon dans les deux autres matchs qu’il a effectué, puisque même s’il est plus discret, prend moins de tirs, ça reste 16 points, 13 rebonds, 5 passes et 5 contres contre Charlotte et un triple-double contre les Rockets pour 15 points, 13 rebonds et 11 passes, pour deux victoires en plus, ce qui est très bien. Non, c’est la déesse des blessures horribles qui frappe à nouveau, suite à un hustle play en fin de rencontre contre les Rockets. Rupture du tendon d’Achille et une saison terminée comme l’annonce Adrian Wojnarowski dans la foulée, avec l’annonce d’une absence estimée entre sept et dix mois. Le genre de blessure dont il est pas facile de revenir, encore moins de revenir au même niveau. Et ça, les fans le savent car la déprime s’est installé très rapidement chez les fans des Pelicans, et a fortiori, pour tous les fans de la NBA et de la balle orange en général.. D’autant plus regrettable quand on connaît la carrière de DeMarcus Cousins, lui qui réalisait sa meilleur saison depuis sa draft en 2010, une saison qui le menait tout droit en Playoffs pour la première fois de sa carrière. Bref, cette blessure aura été un choc dans l’actualité de la NBA, un choc qui aura provoqué une immense tristesse dans la communauté basket. Ainsi, nous avons décidé de choisir DeMarcus Cousins pour sa dernière semaine de la saison, à l’aube de renégociations salariales dans le clan du joueur puisque Boogie sera Free Agent cet été, un été qu’il passera probablement à récupérer de sa rupture du tendon d’Achille. Saleté de blessure.

Mentions honorables:

  • Stephen Curry, énorme semaine de la part du meneur de Golden State: 35 points, 5 rebonds, 7 passes de moyenne, 60% au tir, 57% à trois points, quasiment 90% aux lancers-francs. Juste affolant.
  • Russell Westbrook, énorme semaine de la part du meneur d’Oklahoma City : 36 points, 8 rebonds, 10 passes, à 52% au tir, pour quatre victoires pour zéro défaites. Juste affolant.
  • Anthony Davis, c’est vrai que DeMarcus a pris beaucoup de place ces derniers temps dans la raquette, mais ça n’a pas empêché l’Unibrow de continuer son chantier.
  • James Harden & Damian Lillard, tir groupé sur ses deux joueurs qui ont tous les deux vécus de très bonnes semaines, mais avec des défaites qui ne leur permet pas d’espérer être joueurs de la semaine.

Cette semaine, on honore donc Giannis Antetokounmpo et DeMarcus Cousins! Êtes-vous d’accord avec ce choix? N’hésitez pas à réagir sur les réseaux sociaux, à débattre avec nous. De notre côté, nous garderons un œil sur nos joueurs de la semaine. Pour les Bucks de Giannis Antetokounmpo, la semaine s’annonce plutôt compliquée avec la réception des 76ers puis le déplacement à Minnesota, pour ensuite terminer sur un back-to-back 100% New York avec les Knicks et les Nets. Une semaine qui sera beaucoup plus révélatrice que celle de la semaine dernière puisqu’il y aura plus de confrontations complexes pour les Bucks. Pour les Pelicans, il faudra se remettre de la blessure de DeMarcus Cousins très rapidement car la saison continue avec la réception des Kings, puis un back-to-back loin des terres de la Nouvelle-Orléans ce week-end qui commencera vendredi à Oklahoma City puis le lendemain à Minnesota. En ce qui concerne DeMarcus Cousins, nous garderons un œil sur son rétablissement, en croisant les doigts, touchant du bois pour que le pivot revienne le mieux possible.