Nous y sommes, ce jeudi matin, nous serons au point d’orgue de cette saison NBA. A 2h du matin, pour les habitants de l’hexagone, se jouera l’acte final d’une saison régulière qui aura maintenu son suspens jusque dans les ultimes secondes. Pour deux franchises et leurs fans, se jouera un drame, aux allures de coups de poignards. Un drame car il semble qu’une main invisible a guidé ces 2 formations jusqu’à ce croisement, cet instant. 81 matchs pour aboutir à une rencontre au Target Center, aux allures de péplum.

D’un côté, des Wolves qui ont maîtrisé leur saison, jusqu’à la blessure de Jimmy Butler, durant laquelle l’effectif n’a pas su prendre le relais et assurer un minimum syndical. Battu il y a quelques jours par leurs futurs opposants, ils ont ensuite relevé la tête contre les plus petites  formations pour arriver à cette rencontre.

En face, les Nuggets, qui ont mené une saison indécise, imprécise, durant laquelle aucun plan concret n’est apparu. Malgré tout, elle était en position de faire parti des 8, avant qu’elle ne commence à enchaîner les prestations sans queue-ni-tête. Perdant des matchs cadeaux, toussant en attaque, incapable de créer un rideau défensif un temps soit peu opaque, Denver apparaissait hors course il y a 15 jours. Jusqu’à ce que soudainement, le groupe rebondisse derrière son leader, Nikola Jokic, enchaînant les victoires pour arriver à cette ultime soirée.

La rencontre de ces parcours se fera forcément au détriment l’un de l’autre – alors que la vainqueur peut lui rêver de mieux qu’une 8eme place. Essayons de décrypter l’affrontement, qui aura un goût de Playoffs avant l’heure… Et malheur au vaincu !

Star System

Lorsque vous vous présentez dans un match à quitte ou double, au basket et à fortiori en NBA, vous souhaitez vous appuyer sur des individualités dominantes. Des deux côtés, certains noms apparaissent potentiellement prêts à briller. Mais qui aurait l’avantage ?

D’un côté, le trio Butler – Wiggins – KAT a de quoi faire peur. Si Andrew est inconstant et déçoit les fans de Minnesota, il a à ses côtés 2 joueurs qui font une saison détonante. A l’intérieur, le pivot est d’une régularité impressionnante, soir après soir, il domine ses opposants dans la raquette. Face au duo Jokic/Plumlee au poste 5, il est très probable qu’il fasse un véritable chantier. Mais côté Nuggets, c’est bien de Jimmy Butler dont on doit avoir peur. Revenu en jambe de sa blessure au genou, l’arrière est probablement le joueur qu’on craindra s’il faut tuer le match, et réaliser des actions décisives. Cette saison, il a fait la pluie et le beau temps à Minnesota, et ce serait symboliquement vers lui que la franchise pourrait se tourner.

En face, le duo Millsap-Jokic compose une raquette 5 étoiles. Le soucis, c’est que si défensivement, Paul Millsap apporte une véritable plus-value, il va sans dire que sa saison a été d’une inconstance sans nom. Blessé au poignet l’essentiel de l’exercice, il a fait quelques pointes bienvenues durant la série en cours, mais ce n’est pas vers lui que la franchise du Colorado trouvera de réelles garanties à l’orée de cette rencontre. A ses côtés, Nikola Jokic est lui étincelant en cette fin de saison. Enchaînant les triples doubles et les pointes au scoring, il est la plaque tournante de l’effectif. Néanmoins, dans les moments décisifs, il pourrait trouver le trio Murray/Harris/Barton – jeune, mais qui n’a pas peur de se montrer.

Les dynamiques

Dans ce genre d’affrontement, le degrés de confiance des équipes et l’état de forme est crucial. En la matière, les deux équipes ne sont pas sur un pied d’égalité.

Les Nuggets surfent sur une série de victoire aussi salvatrice qu’inattendue depuis quelques matchs. Capables d’emporter des matchs débridés offensivement comme des batailles de tranchées, comme ce fut le cas hier face aux Blazers, ils montrent des ressources insoupçonnées il y a encore 2 semaines. Résultat, ils sont sur 6 succès consécutifs. Le vent en poupe à l’heure de l’affrontement.

En face, si les Wolves ont enchainé 2 succès solides face aux Lakers et Grizzlies, leurs matchs antérieurs face à de meilleures formations ne doit pas les rassurer. Résultat, s’ils sont galvanisés par le retour de Jimmy Butler, probablement que des doutes subsistent quant à leur véritable état de forme à l’heure de ce 82eme match de la saison. Ils ne présentent que peu de garanties, même si cela n’enlèvera pas de la pression à leurs opposants.

Attaque, défense !

Qu’en est-il des deux côtés du terrain ?

A Minnesota, l’attaque est une affaire qui marche. Avec de gros talents individuels, l’équipe n’a pas de soucis à scorer – particulièrement derrière Karl Anthony Towns qui rien ne semble pouvoir stopper. Quelques bémols existent néanmoins. Tout d’abord, l’équipe manque comme prévu en début d’exercice de spacing. Un problème que la franchise contourne… à l’inverse du manque de profondeur de son banc, ou tout du moins, de la sous-utilisation de ce dernier. Peu aidé durant la saison par des rotations très réduites, on imagine mal Tom Thibodeau lancer des jokers dans cette rencontre.

A Denver, l’attaque est une évidence, tant que le rythme passe par les mains du pivot Serbe. Lorsque le coach laisse son joueur dicter le jeu, alors les Nuggets sont l’une des toutes meilleures formations NBA de ce côté du terrain… Tant que l’adversaire ne hache pas le jeu. Bien équipés à tous les postes, ils possèdent quelques beaux renforts sur le banc. Même si on pourra se plaindre de voir une équipe avec une profondeur démentielle poste 4… Afficher des lineups avec ses 2 pivots en même temps.

La défense des Nuggets en revanche a de quoi faire peur. Si sur quelques séquences, à quelques rares occurrences, ils ont réussi à montrer de belles choses, le cours de la saison a balayé les bonnes résolutions. Malgré quelques belles rencontres en fin de saison, on n’est pas à l’abris de revoir le secteur extérieur craquer sous les pénétrations adverses.

Concernant les Wolves, on a vu l’équipe en la présence de Jimmy Butler devenir une défense correcte. Pas au niveau attendu par une équipe coachée par Tom Thibodeau, toutefois. Décevant en l’absence de l’ex-Bull, l’équipe arrive dans un flou artistique en la matière dans cette rencontre.

Difficile de jauger les équipes.

Bilan

Si les Nuggets sont sur une meilleure dynamique, le retour très tardif de Jimmy Butler rend cette équipe des Wolves très dure à jauger. L’arrière a été un véritable métronome pour la saison de son équipe, et on imagine que les duels seront nombreux.

Les interrogations sont d’ailleurs nombreuses : quid de la fatigue des Timberwolves ? Eux qui connu les rotations les plus faibles de la NBA. Quels choix au coaching ? Alors que les 2 techniciens ne sortent pas indemnes des lourdes critiques qui pèsent sur eux ? Quelle utilisation de Gary Harris, revenu hier avec brio (mais en sortie de banc) pour les Nuggets ? Est-ce que l’expérience des Wolves sera un vrai plus ? Et surtout… Qu’en sera-t-il du duel clé, Karl Anthony Towns Vs Nikola Jokic ? Puisque je ne me risquerai pas à répondre (étant partisan d’une des équipes, je deviens superstitieux), je terminerai en image, et vous souahaite à tous un excellent acte final !

Statistiques sur 100 possessions des 2 joueurs via NBA.com