What if, c’est quoi ? Simple comme bonjour. Il s’agit de reprendre un fait historique de l’histoire NBA, un trade, une blessure, une fin de carrière, un shoot, une action, et d’en changer le cours. Pourquoi ? Pour raconter des histoires, déjà. Pour revisiter les coulisses de certains moments-clés de l’Histoire de la balle orange et les faire découvrir à ceux qui les ignorent, ensuite. Aussi pour faire prendre conscience que la NBA que l’on connait aujourd’hui est le résultat d’un nombre incalculable de facteurs différents, et qu’elle aurait pu être toute autre si l’on touche à un seul d’entre eux. Bienvenue dans le monde de What if !


What if – Jordan, sortie de scène

Il y a quasiment 30 ans jour pour jour, Michael Jordan s’apprêtait à marquer la NBA de son empreinte lors du All-Star Weekend qui se déroulait en cette année 1988 chez lui, à Chicago. Avant de livrer une prestation XXL lors du match des étoiles, il va éclabousser de son talent le Slam Dunk Contest. Quiconque, fan de basket et de NBA, n’a jamais vu ne serait-ce que l’une des images de ce concours entre MJ et Dominique Wilkins traine forcément avec lui un 36 tonnes de honte. Depuis ce weekend étoilé, l’idole des vieux, des jeunes, de toute une génération et bien plus encore, a forcément pris de l’âge. Si bien qu’hier, Jojo a fêté ses 55 printemps. Pour marquer le coup, on vous présente un peu plus qu’un « What if » habituel.

Comme vous l’aurez remarqué si vous avez l’œil vif, le texte que vous êtes en train de lire est assez court comparé à ce que j’ai l’habitude de faire – ne nous mentons pas. Malheureusement, pour ceux qui trouve que d’habitude il y a trop à lire, ça ne va pas aller en s’arrangeant… Car pour ce numéro spécial, on revient sur la première retraire de Jordan, en 1993. En octobre de cette année-là, MJ décide de se retirer des parquets. Il ne reviendra qu’au cours de la saison 1994-95, avant de reprendre son dû et de compléter un nouveau three-peat. Suite à ce retour en fanfare et couronné de succès s’est posée la question évidente : et si Jordan n’était jamais parti ? S’il n’avait jamais pris cette année et demie de « repos » ?

C’est à ça que l’on va s’atteler aujourd’hui, ni plus ni moins. Et à histoire exceptionnelle, moyens exceptionnels : 26 pages de lecture pour vous plongez dans un monde où Jordan n’est jamais parti de son terrain de jeu favori. Assez parlé, on vous laisse découvrir ça : suffit de cliquer ici.